Articles taggés avec ‘Traduction’

Le Petit Prince

Jeudi 25 février 2010

Je n’ai pas la prétention aujourd’hui de vous faire découvrir un livre mais simplement de vous parler d’une histoire dont tout le monde a entendu parler. Parce que l’on connaît tous la fameuse phrase “Dessine-moi un mouton“, on ne sait pas forcément pour autant ce qui entoure la création et l’histoire de ce livre.

Et pour comprendre d’où vient ce récit, il faut déjà s’intéresser à l’histoire de son auteur, Antoine de Saint-Exupéry.

Très jeune, le petit Antoine perd son père mais malgré ce tragique incident, il vivra une enfance assez heureuse, entouré de ses quatre frères et sœurs. Mais c’est surtout de sa mère qu’il sera le plus proche. Elle lui apportera des valeurs qu’on retrouve tout au long de son œuvre littéraire, comme l’honnêteté et le respect pour autrui. Elle lui offrira surtout une éducation de qualité dans différents établissements. Si bien que très tôt, le jeune homme commence à rédiger des poèmes.

À l’âge de 12 ans, alors qu’il passe des vacances près d’un aérodrome, il s’y rend régulièrement à vélo et pose des centaines de questions aux mécaniciens. Un jour, profitant de la naïveté d’un pilote, il affirmera avoir l’autorisation de sa mère pour effectuer son baptême de l’air. Lire le reste de cet article »

Traduction en québécois

Mercredi 27 mai 2009

En France, les noms de films étrangers sont régulièrement traduits mais souvent par un titre complètement différent. Prenons par exemple le dernier film de Sam Mendes interprété par le duo de Titanic, Leonardo Di Caprio et Kate Winslet. Aux États-Unis le film est intitulé Revolutionary Road du nom de la rue dans laquelle le couple habite. En France, pour des raisons marketing, le distributeur a préféré changer le titre de peur que le public n’arrive pas à le prononcer. Résultat, les spectateurs ont vu un film intitulé Les Noces Rebelles. Là, c’est carrément le grand écart en terme de traduction.

Parce que les québécois protègent la langue française et sont moins faibles que nous, leurs cousins français, il traduisent systématiquement les titres des films étrangers. Ils traduisent, certes, mais littéralement. Ainsi ils cherchent à être au plus près du titre original mais pas toujours pour un meilleur effet de communication. Partout dans le monde les enfants ont regardé Toy Story. Au Québec, ils ont pu voir Histoire de jouets ! Au final, ça ne change pas grand chose… mais quand même ! Il y a toujours un risque que les gens ne fassent pas le lien entre deux titres pour un seul et même film.

Je vous propose de revenir sur les traductions de ces films très connus. Lire le reste de cet article »