Articles taggés avec ‘Tour Eiffel’

Les amoureux du Pont des Arts

Samedi 8 mai 2010

Paris, aaaah Paris, ville de lumière et surtout ville de l’amour. À l’étranger, le simple fait d’être français est un atout incroyable de séduction. Et lorsque l’on est amoureux, rien de tel qu’une escapade romantique à Paris.

Attention, il n’est pas indispensable d’être amoureux pour apprécier Paris mais soyons honnête, cette ville a tellement à offrir que les touristes trouveront toujours des choses nouvelles à découvrir. Reste malgré tout quelques “inévitables” : la Tour Eiffel, le musée du Louvre, Notre-Dame, le Sacré-Cœur ou encore les bords de Seine.

C’est justement au niveau de la Seine, en plein cœur de Paris, que se trouve l’un des lieux préférés des amoureux : le Pont des Arts.

Willy Ronis les a immortalisés en 1957 mais depuis, les amoureux n’ont jamais cessé de venir sur ce pont.

Avant d’en arriver au XXIème siècle, revenons sur l’histoire de ce pont.

Sous Napoléon, un chantier est lancé en 1801 par les ingénieurs Louis-Alexandre de Cessart et Jacques Dillon. Au programme, la construction du premier pont métallique (en fonte) de Paris, inspiré d’un projet anglais. Puisqu’il permet de rejoindre le Palais des Arts - nom du Musée du Louvre sous le Premier Empire - on le nomme tout simplement le Pont des Arts.

Lors de son inauguration, en 1804, le pont était une sorte de jardin suspendu sur lequel se trouvait des bancs et des arbustes. Le premier jour, 65 000 parisiens, moyennant finance, traversèrent ce pont. Lire le reste de cet article »

The International Pillow Fight Day

Samedi 10 avril 2010

Samedi dernier a eu lieu la “Journée Internationale de la Bataille de Polochons”. N’ayez pas l’air surpris, il existe toutes sortes d’évènements de ce genre un peu tout le temps ces dernières années. Vous avez forcément remarqué, en ces temps de crise du début du XXIème siècle, à quel point la jeune génération des 25-35 ans se sentait nostalgique des années 80 et de leur enfance en général.

Cette époque où il faisait bon vivre, où l’on s’amusait avec un bout de bois et quelques gravillons, où il était possible d’aller seul à la boulangerie sans risquer de se faire enlever ou sans avoir un portable sur soi pour être joignable en permanence. Oui, le jeune aime à se remémorer ces petites choses de son enfance, pleine d’innocence et sans grandes conséquences.

Rien de tel, alors, qu’une bonne bataille de polochons. Et pour peu que l’on ait gardé son âme d’enfant, il n’y a pas d’âge pour ça. Cardiaques et allergiques aux plumes s’abstenir, c’est tout. Et puis depuis plusieurs décennies, les plumes ont souvent été remplacées par des rembourrages synthétiques alors plus d’excuses. Lors des batailles, c’est moins esthétique visuellement parlant mais c’est surtout moins cher.

L’International Pillow Fight Day existe depuis quelques années. Au fur et à mesure des manifestations annuelles, de nombreuses villes sont venues s’ajouter à la liste des participants. Lire le reste de cet article »

Les 120 ans de la dame de fer

Samedi 12 septembre 2009

Lorsqu’à la fin du XIXème siècle, Gustave Eiffel a construit une tour de fer puddlé d’environ 300 mètres de haut, les parisiens n’étaient pas forcément enthousiastes. Cette “dame de fer” était avant tout l’occasion pour la France de montrer son savoir-faire à l’occasion de l’exposition universelle de 1889.

Depuis, les avis ont changé et les français mettent en avant cette tour qui, à l’époque de sa création, était la plus haute jamais construite. Désormais loin derrière les dernières créations en quête de records, cela ne la rend pas moins intéressante puisqu’en 120 ans, plus de 236 millions de curieux sont venus lui rendre une petite visite !

Saviez-vous que cette dame de fer qui pèse pas moins de 10 tonnes pour une taille actuelle de 324 mètres a une masse inférieure à la masse de l’air qui serait contenu dans un cylindre de même dimension. En terme de comparaisons, le Tour Eiffel exerce un poids au centimètre carré équivalent à celui d’une femme de 80 kg sur talons aiguilles.

Bon passons les anecdotes scientifiques et parlons présent. Le 15 mai 2009, la tour a fêté ses 120 ans d’existence. Afin de célébrer cet anniversaire, la ville de Paris a décidé d’organiser deux expositions, une concernant le créateur et l’autre s’intéressant à  son œuvre majeure. Lire le reste de cet article »

Les chaînes de télévision

Lundi 7 septembre 2009

De nos jours, on ne compte plus le nombre de chaînes de télévision ni le nombre d’heures passées quotidiennement devant.

Abêtissante pour certains, enrichissante pour d’autres, une chose est certaine, au XXIème siècle il y en a pour tous les goûts. Mais pendant longtemps, cela n’a pas été le cas. Plusieurs décennies passèrent avant qu’une diversité de programmes ne soit proposée. Pour ceux qui n’ont ni abonnement internet avec télévision ni satellite ni même de décodeur TNT, parce qu’ils sont, parfois, dans une région qui n’est pas bien desservie par la télévision numérique, il ne reste que les six chaînes analogiques. Ce bouquet réduit ne nous semble plus suffisant à l’heure actuelle alors que c’est ce que nous avons tous connus, ou presque, il n’y a encore pas si longtemps.

La première chaîne de télévision, bien avant TF1, est apparue le 13 février 1935. Le premier programme de l’histoire de la télévision est un extrait d’une conférence de presse de la comédienne Béatrice Bretty. L’émission, émise depuis les locaux de Radio-PTT Vision, est d’environ cent kilomètres autour de Paris. Un émetteur est alors installé en haut de la Tour Eiffel afin d’offrir à davantage d’habitants l’opportunité de regarder la télévision. Reste cependant que les gens ne sont pas équipés et seuls quelques centaines de foyers ont une télévision. Lire le reste de cet article »

Dîner en blanc

Samedi 1 août 2009

Lorsque les beaux jours arrivent, les gens aiment manger dehors, sur leurs balcons ou dans leurs jardins. D’autres préfèrent les abords d’un lac ou d’une clairière. Un saucisson, du melon et un nappe à carreaux plus tard, vous voilà réunies en famille et/ou entre amis pour profiter des joies du pique-nique.

Mais si vous êtes du genre joueur avec une pointe d’Eddie Barclay’s touch- pour ses soirées blanches, pas pour le nombre d’épouses - alors je vous conseille de participer au “White Diner ou Dîner en Blanc” parisien.

Depuis 1988, chaque année au mois de juin, des centaines et parfois des milliers de gens se réunissent autour d’un dîner aussi surprise qu’exceptionnel. Exceptionnel de par le nombre de gens qu’il réunit, l’endroit où il se déroule et le charme qu’il dégage.

C’est un peu comme la fête des voisins, mais en plus glamour. Selon une participante, ” c’est un rendez-vous élégant pour retrouver l’art de vivre à la française “.

Malheureusement pour nous, les gens qui n’y avons jamais participé, cette soirée est secrète et difficile d’accès. Déjà la date change selon les années. Bon ça n’est pas forcément le plus compliqué à deviner puisqu’il s’agit toujours d’un jeudi du mois de juin. Par contre pour découvrir le lieu, c’est une autre histoire ! Lire le reste de cet article »

Manneken-Pis

Samedi 11 juillet 2009

Que serait Paris sans sa Tour Eiffel, New-York sans sa Statue de la Liberté et Rio sans son Corcovado ? Alors si je vous dis Bruxelles vous me dites… gaufre ? Mais non, ça c’était l’article d’hier ! Et puis je ne parle pas des spécialités culinaires. Alors Bruxelles ne serait pas Bruxelles sans son p’tit bonhomme exhibitionniste qui passe son temps à uriner devant des touristes amusés.

Si vous arrivez pour la première fois dans le centre de Bruxelles, c’est assez simple : suivez les groupes de gens, majoritairement touristes. Soit vous arriverez sur la Grand-Place, sublime symbole architecturale de la ville, soit vous irez un tout petit peu plus loin, à l’angle des rues de l’Étuve et du Chêne, devant la plus célèbre fontaine du pays. Bien évidemment, l’un n’empêche pas l’autre. Et puis il y a encore plein d’autres choses à voir mais ça c’est une autre histoire.

Une fois devant vous vous direz tous la même chose : ” mais c’est comme La Joconde, c’est beaucoup plus petit que ce que l’on imagine ! “.

Afin d’égayer cet article, je vous invite tout d’abord à écouter cette chanson de Maurice Chevalier qui rend hommage au Manneken-Pis.

- Il était une fois, un petit garçon qui urina sur la mèche d’une bombe que des ennemis avaient déposés afin de brûler la cité. Grâce à ce besoin naturel, il sauva les habitants d’un terrible ravage. Lire le reste de cet article »