Articles taggés avec ‘the hours (film)’

Semaine 7ème Art : Lecture

Jeudi 20 août 2009

The Hours de Stephen Daldry - 2003

Bien des romans sont adaptés au cinéma. Mais peu de films parlent de littérature et de l’élaboration d’une œuvre au travers de son auteur. The Hours réunit ces deux critères : il s’agit de l’adaptation du roman éponyme de Michael Cunningham - récompensé par le Prix Pulitzer en 1999 - qui parle de la vie de l’auteur Virginia Woolf et de l’effet qu’a son roman le plus célèbre, Mrs. Dalloway, sur d’autres femmes, à d’autres époques.

Le film raconte un moment crucial dans la vie de trois femmes. Nous les suivons le temps d’une journée, toutes trois à des époques différentes  (1923, 1951 et 2001). L’histoire s’attache à relier le destin de ces femmes qui ne se connaissent pas au travers du roman de Virginia Woolf, Mrs Dalloway. Chacune à leurs manières, ces femmes ne sont pas bien dans leurs peaux et le roman saura faire écho en elles et peut-être les aider à trouver le bonheur qu’elles recherchent tant.

Dans le rôle de Virginia Woolf, l’oscarisée pour ce rôle, Nicole Kidman, méconnaissable en raison d’un faux nez en latex. Pour interpréter la ménagère des années 50, Julianne Moore. Et c’est Meryl Streep qui campe la femme du XXIème siècle. Lire le reste de cet article »

La réalité avant la fiction

Mercredi 29 juillet 2009

Bien souvent, il est écrit à la fin du générique d’un film ” toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ou ayant existé ne saurait être que fortuite “. Ainsi, on peut se prendre à rêver ou craindre tel ou tel personnage, tout droit sorti de l’imaginaire d’un scénariste talentueux. Oui mais voilà, parfois c’est tout l’inverse. Pas que le scénariste soit mauvais, non. Simplement, le scénario est adapté d’un fait et de personnages réels. Lorsqu’il s’agit de raconter la vie de Jules César par exemple, il existe tout un tas d’ouvrages pour documenter l’écriture. Pour ce qui est de l’acteur engagé, il faut qu’il ait une ressemblance avec le personnage qu’il interprète. Bien évidemment le maquillage et les artifices en latex contribuent à la réussite de cet effet miroir.

Mais le challenge est encore plus important lorsqu’il s’agit de conter l’histoire d’un personnage du XXème siècle. Il reste toujours une partie de la famille proche voire même le principal intéressé. Dans ce cas, il est indispensable de dresser un portrait au plus proche de la réalité. Le fait de pouvoir rencontrer ces protagonistes ainsi que les témoins des évènements qui feront l’histoire du film, est capital. Bien que parfois, ça puisse rendre les choses plus complexes pour le comédien. Lire le reste de cet article »