Articles taggés avec ‘Suisse’

Voleur d’Art

Samedi 5 juin 2010

Avec le temps, la sécurité est devenue omniprésente dans notre société et plus particulièrement dans les lieux privés et/ou de “valeur” comme les banques et les musées. Pourtant, il arrive encore régulièrement que des vols aient lieux dans ces endroits apparemment inviolables.

De tous temps, généralement pour des raisons financières, des esprits brillants mais dérangés ont tenté de déjouer les filets de protection qui entourent les objets de valeur.

Même si on ne cautionne pas ces actes, le public a toujours eu une admiration pour ceux qui sont suffisamment intelligents pour trouver les failles et les contourner. Il suffit de voir le succès au box-office des films de la saga Ocean (plus de 9 millions de spectateurs) dans lequel une bande monte un casse extrêmement ingénieux - à moins que ce ne soit la présence de Brad Pitt et George Clooney au générique. Bref, toujours est-il qu’encore récemment un vol au Musée d’Art Moderne de la ville de Paris a défrayé la chronique.

Revenons sur quelques uns des vols ayant le plus marqué la population :

• La Joconde, tout d’abord, a beau être l’un des tableaux les plus surveillés, a été volé il y a bientôt de cela un siècle.

C’est le peintre Louis Béroud qui donna l’alerte au matin du Lire le reste de cet article »

Awkward Family Pictures

Dimanche 9 mai 2010

Qui n’a pas, un jour, en farfouillant dans un tas de vieilles photos, trouvé des preuves d’une coupe de cheveux, d’une paire de lunettes ou d’un jogging affreux que l’on aurait préféré oublier à tout jamais ?

Pas besoin de faire un portrait de famille pour connaître la dure épreuve de la photo officielle. C’est tous les ans la même chose lorsque l’on est à l’école. En primaire, on est content, mais au collège et au lycée, c’est une autre histoire. L’acné, les appareils dentaires, la coupe au bol, la mode des pulls larges et les montures géantes, rien ne nous a été épargné. Pour peu que l’on ne soit pas photogénique et là on est sur de traîner ces photos avec honte pour le restant de nos jours.

Mais puisque nous sommes relativement tous logés à la même enseigne - et de toute façon on maudit la nana du deuxième rang, super mignonne, sans problème ni de dents ni de vue - une fois passée la gêne devant les potes et le possible amour de notre vie, on est le premier à rire de ces clichés qui finalement, avec le temps, nous rendent nostalgiques.

Le site américain Awkward Family Pictures propose depuis quelques temps des trésors, plus ou moins anciens, de photos de couples ou de familles. Nous ne sommes pas là pour nous moquer, non, mais ça ne fait pas de mal de sourire ! Voici une sélection de vingt clichés. Il y en a pour tous les goûts, du déguisement à la coupe de cheveux hard core sans oublier les faux pas vestimentaires. Lire le reste de cet article »

Fluide Glamour

Jeudi 6 mai 2010

Vous connaissez probablement Fluide glacial, le journal d’« Umour et bandessinées », créé le 1er avril 1975 - ça ne s’invente pas - par Alexis ainsi que le célèbre Gotlib. Ce maître spirituel a marqué les esprits depuis plus de trente ans avec ses Rubrique-à-brac, Hamster jovial, Gai-Luron, Superdupont ou encore Pervers pépère.

À l’origine, ce mensuel de bandes dessinées humoristiques décalées avait pour but premier d’offrir aux lecteurs les planches d’artistes en tout genre. L’ensemble ne contenant aucune publicité.

Avec le temps et les divers rachats, la direction à la tête du magazine a changé et la ligne éditorial par la même occasion. En 2003, Albert Algoud, plus connu pour ses sketchs sur Canal+, devient le rédacteur en chef. Les BD proposées sont un temps plus trash, tendance Hara-Kiri, le magazine co-fondé par le Professeur Choron. Puis, avec l’arrivée en 2005 de Thierry Tinlot, ancien rédacteur en chef du magazine Spirou, à la tête de Fluide Glacial , le mensuel tente une approche un peu plus enfantine.

Qu’importe les changements d’équipe, le journal continue à proposer des planches d’auteurs aussi variés que talentueux et les lecteurs suivent. Avec une moyenne de 70 000 exemplaires écoulés chaque moi (dont 15 000 abonnés), Fluide Glacial a encore un beau futur devant lui.

Chaque trimestre, le magazine propose un hors-série. Ce mois-ci, il revient avec un projet d’un genre nouveau. Si vous êtes une fille, que vous aimez l’humour de Fluide Glacial mais que vous appréciez aussi de lire des magazines féminins type Glamour, alors procurez-vous le premier numéro de Fluide Glamour.

Lire le reste de cet article »

Les chocolats de Pâques

Vendredi 2 avril 2010

Lorsque Noël arrive, on est en droit de faire une orgie de chocolats. Un mois et demi plus tard, certains refont une razzia lors de la Saint-Valentin (boîte offerte par son cher et tendre ou justement dévorée en l’absence d’un Valentin dans sa vie). Et après une période de 40 jours de Carême sans manger d’œufs - pour les catholiques pratiquants - arrive enfin le dimanche de Pâques où l’on a droit à nouveau d’en manger. Lorsqu’ils sont trop vieux ou qu’on a une envie de travail manuel, les œufs sont vidés et décorés pour le plaisir des grands et des petits. Mais si l’on n’est pas catholique et/ou gourmand, on pensera avant tout à la tradition plus récente des œufs en chocolat.

Et voilà, un mois et demi après la Saint-Valentin, c’est reparti pour le chocolat, en forme d’œuf, de lapin, de cloches, fourré, alcoolisé, décoré,… il n’y a pas de limite. Et puis faut en profiter car avec l’arrivée, en parallèle, du Printemps et donc des beaux jours, il n’y aura plus de fête spéciale où l’on est en droit de se goinfrer de sucrerie avant fin Octobre et Halloween. C’est qu’il faut bien quelques semaines après Pâques pour être prête à aller pavaner sur les plages en bikini !

Pour la petite histoire - même si au final ce qui compte c’est le chocolat Lire le reste de cet article »

Les poissons d’Avril de la Presse

Jeudi 1 avril 2010

Le poisson d’avril, pour les grands, ça n’inclut pas souvent des poissons en papier collés dans le dos. C’est généralement plus subtil comme canular.

Pour une fois, ça n’est pas une fête commerciale, contrairement à la Saint-Valentin qui n’est pas toujours bien perçue. Après, tout le monde n’a pas le talent suffisant pour réussir à berner l’auditoire en inventant une histoire assez crédible pour qu’on y croit.

Selon la légende, l’origine de cette journée un peu particulière remonte à la seconde moitié du XVIème siècle, à l’époque où Charles IX, alors Roi de France, aurait tenté de chambouler le calendrier. Rien de tout cela n’est vrai bien sûr, ah ah poisson d’avril ! Enfin il y a forcément un fond de vérité mais disons que les véritables raisons sont un peu obscures. De même que l’utilisation du poisson comme symbole de cette journée consacrée aux farces.

Pour certains, son utilisation est liée au fait qu’en astrologie, le signe zodiacal qui précède le 1er Avril est le signe du poisson (19 février-20 mars). D’autres se seraient amusés à mettre des faux poissons dans l’eau à cette époque de l’année - période de frai - où la pêche est interdite afin de laisser les poissons se reproduire. Enfin, ce qui paraît le plus véridique, c’est l’idée que les gens s’offrant principalement des cadeaux alimentaires, ne pouvaient décemment pas offrir de la viande alors que les chrétiens célébraient la fin du carême.

Ce jour des “fous”, des “dupes”, comme on l’appelle dans les pays anglophones (April Fool’s Day), n’est pas une exception française. Lire le reste de cet article »

Sophie Hunger

Mardi 26 mai 2009

On peut dire que cette jeune chanteuse suisse a faim de musique pop et folk ! Bon, ok, je l’admets, mon jeu de mot était assez naze (Hunger = Faim en allemand).

De son vrai nom Émilie Jeanne-Sophie Welti Hunger, la jeune fille parle au moins autant de langues qu’elle a de prénoms ! Son père étant diplomate, elle a passé son enfance dans différentes grandes villes européennes comme Londres et Bonn. Elle est retournée depuis dans son pays d’origine et vit actuellement à Zurich. Durant son enfance, la petite Sophie apprend le piano. Mais son amour pour la musique naît plus tard lorsqu’elle intègre, à même pas 20 ans, le groupe pop-rock intitulé Fisher. Pour compléter le chant elle va se mettre à la guitare et commencer à écrire ses premières chansons quelques mois plus tard. En 2006, elle autoproduit et enregistre chez elle - oui oui, carrément dans le salon - son premier album Sketches On Sea dont voici un titre live, The Sad Fisherman (qui commence à 0′50).

Lire le reste de cet article »