Articles taggés avec ‘Sucrerie’

Chamallow and co.

Vendredi 7 mai 2010

Je vous avais parlé du test du chamallow, terrible expérience pour un enfant gourmand. Aujourd’hui intéressons-nous de plus près à cette sucrerie qui plaît tant.

En réalité, ce que l’on appelle chamallow ça n’est pas un bonbon mais une marque, déposée par Haribo. Cette gourmandise n’est en fait rien d’autre qu’une guimauve. Après, il existe plusieurs recettes et je suis d’accord pour dire que la guimauve que l’on trouve dans les oursons enrobés de chocolat n’a pas le même goût que les chamallows.

À l’origine, pour faire de la guimauve, on utilisait un extrait de la racine mucilagineuse de la guimauve officinale. En plus d’avoir le même effet que la gélatine, désormais utilisée dans les recettes, elle avait un pouvoir antitussif.

Ça n’est que depuis le XIXème siècle que les guimauves sont commercialisées. C’est en Amérique du Nord que la guimauve, appelée là-bas marshmallow, est la plus populaire. Le nom utilisé par Haribo, chamallow, découle tout simplement du mot anglais mais en réalité, la recette n’est pas exactement la même.

Pour préparer une quarantaine de “chamallows”, comme ceux que l’on trouve de nos jours en France, il vous faudra utiliser Lire le reste de cet article »

Les Publicités des Kinder “frais”

Lundi 8 février 2010

Encore des Kinder ? Mais oui mais c’est tellement bon ! Je suis persuadée qu’à force de vous marteler des publicités Kinder chaque semaine, vous êtes quelques un à avoir craqué au rayon friandises de votre supermarché ? Je me trompe ?

Mais là où ils sont encore plus fort chez Kinder, c’est qu’ils ont pensé à tout. Même si vous résistez, Kinder viendra tout de même à vous. Vous détourner la tête devant le rayon des sucreries, qu’importe, vous irez probablement traîner au rayon frais afin d’acheter quelques yaourts. Et c’est justement à cet endroit précis que vous tomberez nez à nez avec d’autres produits Kinder. Là encore, il y en a pour tous les goûts. Il existe pas moins de six variétés différentes mais trois seulement sont disponibles sur le marché français. Si vous voulez avoir une chance de goûter les autres douceurs du rayon frais, il vous faudra faire un saut en Belgique, en Allemagne ou encore en Italie.

Quoi qu’il en soit, j’ai encore trouvé plein de publicités, d’ici et d’ailleurs, afin de vous présenter toute la gamme. Pour le moment, pas besoin de vous déplacer, les Kinder viennent directement à vous. Lire le reste de cet article »

La barbe à papa

Vendredi 22 mai 2009

Mais non, rassurez-vous, je ne vous parle pas de la pilosité de mon père mais bien de la confiserie qui colle aux doigts.

Je me souviens encore de ma première barbe à papa, c’était dans un parc d’attraction, on m’avait mis entre les mains ce drôle de coton géant. J’avoue que j’avais toujours été très curieuse de ce machin dont raffolait tous les enfants. Après avoir imité mes amies, j’ai attrapé un bout de cette substance bizarre et je l’ai flanqué dans ma bouche. Impression étrange… Mes doigts étaient collant et ce que je venais de poser sur ma langue avait fondu comme neige au soleil. Jusque là je ne comprenais pas trop pourquoi il y avait un tel engouement autour de ce truc.

Mais voilà, la première fois c’est toujours surprenant. Depuis, je sais apprécier une bonne barbe à papa. Peut être aussi parce que c’est une gourmandise extrêmement rare. Et puis c’est tellement magique de faire disparaître cette grosse boule de sucre en seulement quelques gouttes de salive. Le seul défaut ? Une fois terminée, nos mains sont comme recouvertes de glue et accrochent tout ce qui traine.

Mais qui a bien pu inventer cette sucrerie populaire devenue indissociable des fêtes foraines ? Lire le reste de cet article »