Articles taggés avec ‘studio Disney’

La Bibliothèque Rose

Jeudi 20 mai 2010

La Bibliothèque Rose fait partie de ces trésors du patrimoine qui ont accompagné des centaines de milliers d’enfants tout au long du XXème siècle. On repense tous avec émotion à ces livres et aux héros des histoires.

Cette collection éditée par Hachette existe depuis 154 ans et comprend plusieurs centaines de titres, généralement issus de séries.

Pour la petite histoire, Louis Hachette aurait eu l’idée de lancer cette collection suite à un voyage en train - l’inauguration de la ligne Paris-Strasbourg - en compagnie de Napoléon III et du comte de Ségur, président des Chemins de fer de l’Est. Ce dernier avait raconté que sa femme, la comtesse de Ségur donc, inventait sans cesse de nouvelles histoires pour divertir leurs enfants.

C’est tout naturellement que Louis Hachette se tourna vers elle au moment de publier le premier ouvrage de la collection. Il s’agissait du livre Nouveaux contes de fées. Elle publiera plus tard les célèbres ouvrages Les malheurs de Sophie, Mémoires d’un âne ou encore Les petites filles modèles. En tout, vingt ouvrages, un pour chacun de ses petits-enfants.

Les livres furent d’abord vendus dans les gares de la Compagnie des Chemins de fer de l’Est qui était en plein développement ce qui permit à la collection de prospérer assez vite et surtout durablement. Proposés à un tarif bon marché, les livres de la Bibliothèque des Chemins de Fer étaient classés en sept couleurs dont : rose pour les livres illustrés pour les enfants Lire le reste de cet article »

The Art of Monsters, Inc

Mercredi 28 avril 2010

Après vous avoir parlé des bêtisiers présents dans les films des studios Pixar, j’ai eu envie de me replonger dans l’univers de l’un d’eux.

Aujourd’hui, intéressons-nous à l’univers de Monstres & Cie. Réalisé par Pete Docter, à qui l’on doit les scénarios de la saga Toy story ainsi que Là-haut, il s’agit du 4ème long-métrage des studios.

Pour résumer l’histoire en quelques mots, si jamais l’un d’entre vous n’a jamais eu la chance de voir ce film, l’action se déroule à Monstropolis. Dans cette ville composée de toutes sortes de monstres, l’énergie indispensable à son bon fonctionnement est en train de manquer. L’électricité et le nucléaire n’ont pas leur place ici, non, l’énergie est générée à partir des cris des enfants vivant sur Terre. Pour la récolter, des employés de l’usine de traitements de cris d’enfants, vont effrayer les bambins une fois la nuit venue. Pour se faire, ils passent à travers l’une des 6,2 millions de portes qui donnent accès directement aux chambres d’enfants.

Le héros, aux yeux des habitants, est Sulli, un grand monstre tout bleu qui arrive à effrayer un nombre incroyable d’enfants. Il est coaché par Bob, un cyclope vert, assistant de stress. Mais forcément, quand une petite fille, Bouh, pénètre par accident dans le monde des monstres, c’est la panique. Il serait mortel de toucher un humain, voilà pourquoi en réalité se sont les monstres qui ont peur des enfants ! Lire le reste de cet article »

La petite sirène

Mercredi 10 février 2010

Alors que les studios Disney viennent enfin de se remettre à faire du dessin animé dit traditionnel - La Princesse et la Grenouille, en salle depuis le 27 janvier 2010 - j’ai envie de revenir à l’un de ces films qui a marqué mon enfance. Arrivé sur nos écrans il y a bien longtemps, La Petite Sirène (version Disney) fête cette année ses 20 ans. C’est une grande fille maintenant, comme moi, mais comme beaucoup d’autres jeunes gens de ma génération, on retombe facilement en enfance lorsqu’il s’agit des grands classiques.

Ce film a été produit pendant les années 80 mais en réalité, Walt Disney avait déjà pour projet d’adapter le conte d’Andersen dès la fin des années 30. Des croquis furent réalisés par Kay Nielsen mais les premiers jets furent malheureusement mis de côté. Heureusement, Ron Clements, l’un des co-réalisateurs du dessin animé (avec John Musker) retrouva, dans les années 90, ces travaux préparatoires.

La majorité des projets Disney sont tirés de la littérature jeunesse mais La Petite Sirène a été le premier film depuis La Belle au bois dormant, 30 ans auparavant, à être adapté d’un conte populaire. Ce conte d’Andersen, publié en 1836, est parfois appelé La petite Ondine. Cette histoire est tellement populaire au Danemark, pays d’origine de l’auteur, qu’une statue de la petite sirène a été érigée sur le port de Copenhague. Lire le reste de cet article »

Le Box-office français

Mercredi 27 janvier 2010

En ce moment, tout le monde parle du succès fulgurant d’Avatar, toujours à l’affiche dans 589 cinémas. Après Titanic, actuellement numéro un au box-office français, le nouveau film de James Cameron est en passe d’atteindre des sommets, aussi bien dans l’hexagone que dans le monde entier. J’en connais un qui n’aura probablement aucun mal à trouver les financements de son prochain film…

Le chiffre, arrêté au mardi 26 janvier 2010, du nombre d’entrées en France est de 11 202 575 spectateurs. Ce qui place déjà ce film en 19ème place du box-office français alors que son exploitation en salle est loin d’être terminée. Avatar a obtenu le Golden Globe du meilleur film et James Cameron celui du meilleur réalisateur. Il y a de fortes chances que cette combinaison gagnante soit la même le 7 mars prochain lors de la soirée des Oscars, distinction ultime du cinéma américain. Attendons les nominations officielles annoncées le 2 février mais je pense que cela laisse peu de doute.  Et puisqu’il y a toujours un effet “après Oscar” où le public retourne de plus belle dans les salles, il y a fort à parier que le film a encore un grand avenir devant lui. Finalement, le film arrivera-t-il dans le top ten du box-office français ? Carrément sur le podium ? L’avenir nous le dira. Rendez-vous dans quelques mois.

En attendant, je vous propose de revenir sur certains chiffres du box-office français. Je vous rassure tout de suite, je ne cherche pas à parodier un cours de comptabilité mais simplement à mettre en lumière certaines choses. Lire le reste de cet article »