Articles taggés avec ‘Souviens-toi l’été dernier (film)’

La petite sirène

Mercredi 10 février 2010

Alors que les studios Disney viennent enfin de se remettre à faire du dessin animé dit traditionnel - La Princesse et la Grenouille, en salle depuis le 27 janvier 2010 - j’ai envie de revenir à l’un de ces films qui a marqué mon enfance. Arrivé sur nos écrans il y a bien longtemps, La Petite Sirène (version Disney) fête cette année ses 20 ans. C’est une grande fille maintenant, comme moi, mais comme beaucoup d’autres jeunes gens de ma génération, on retombe facilement en enfance lorsqu’il s’agit des grands classiques.

Ce film a été produit pendant les années 80 mais en réalité, Walt Disney avait déjà pour projet d’adapter le conte d’Andersen dès la fin des années 30. Des croquis furent réalisés par Kay Nielsen mais les premiers jets furent malheureusement mis de côté. Heureusement, Ron Clements, l’un des co-réalisateurs du dessin animé (avec John Musker) retrouva, dans les années 90, ces travaux préparatoires.

La majorité des projets Disney sont tirés de la littérature jeunesse mais La Petite Sirène a été le premier film depuis La Belle au bois dormant, 30 ans auparavant, à être adapté d’un conte populaire. Ce conte d’Andersen, publié en 1836, est parfois appelé La petite Ondine. Cette histoire est tellement populaire au Danemark, pays d’origine de l’auteur, qu’une statue de la petite sirène a été érigée sur le port de Copenhague. Lire le reste de cet article »

Quand Scary Movie se paie l’affiche !

Mercredi 13 janvier 2010

À la fin des années 90, on a assisté à un véritable come-back des films d’horreur. Dès les débuts du cinéma, des réalisateurs ont cherché à titiller les peurs les plus profondes des spectateurs. Méliès, au temps du cinéma muet, est le premier a avoir tenté l’expérience avec Le Manoir du Diable en 1896 ! Il s’agit d’un film d’une durée de deux minutes seulement mais qu’importe, l’idée qu’on pouvait avoir peur au cinéma existait bel et bien. Les premiers films a avoir vraiment marqué les esprits sont les films expressionnistes allemands des années 20 : Le Cabinet du Dr. Caligari et Nosferatu le Vampire. Les mythes et les légendes sont des thèmes que l’on retrouve régulièrement sur pellicule.

Dès lors, la production de ce type de long-métrages - souvent jugés comme étant des films de série B de par des scénarios ou des effets parfois simplistes - n’a cessé. Cependant, les années 70 ont été marqué par une profusion de ce genre de films. Wes Craven, John Carpenter, George Romero… ont remplis leurs scènes (et nos cauchemars) de zombies et de tueurs psychopathes. Même des réalisateurs plus “classiques” comme Steven Spielberg, et ses Dents de la mer, se sont intéressés au genre. Lire le reste de cet article »