Articles taggés avec ‘Série TV’

La promo de la Fox pour Dr House

Lundi 31 mai 2010

Pour ceux qui n’ont encore jamais vu la série Dr House, sachez que c’est une série médicale, certes, mais bien différente de tout ce qu’on connaissait jusqu’à présent.

Dix ans avant la venue de Dr House, les téléspectateurs ont suivi les aventures plus ou moins dramatiques des médecins d’un hôpital de Chicago dans Urgences. Puis, sept ans plus tard, avec Scrubs, la médecine est passée au second plan pour privilégier les situations humoristiques.

Puisque les chaînes de télévision américaine se doivent d’avoir des série policières, familiales et médicales, la Fox a voulu montrer qu’elle savait faire aussi bien que NBC qui diffusait les deux autres séries. Avec Dr House, elle nous donne à voir la vie d’un médecin on ne peut plus atypique. Le Docteur Grégory House, chef du département de diagnostic d’un hôpital du New Jersey est disons, différent de ce que l’on peut attendre d’un docteur. Il n’est ni amical, ni chaleureux, il ne fait pas confiance aux dires des patients et déteste plus que tout les rencontrer. Véritable misanthrope, il n’en reste pas moins brillant dans son domaine ce qui lui permet d’abuser de la gentillesse de la doyenne de l’établissement. Précisons tout de même qu’il a beaucoup d’humour même s’il peut parfois être mal interprété par son entourage. Lire le reste de cet article »

La Bibliothèque Rose

Jeudi 20 mai 2010

La Bibliothèque Rose fait partie de ces trésors du patrimoine qui ont accompagné des centaines de milliers d’enfants tout au long du XXème siècle. On repense tous avec émotion à ces livres et aux héros des histoires.

Cette collection éditée par Hachette existe depuis 154 ans et comprend plusieurs centaines de titres, généralement issus de séries.

Pour la petite histoire, Louis Hachette aurait eu l’idée de lancer cette collection suite à un voyage en train - l’inauguration de la ligne Paris-Strasbourg - en compagnie de Napoléon III et du comte de Ségur, président des Chemins de fer de l’Est. Ce dernier avait raconté que sa femme, la comtesse de Ségur donc, inventait sans cesse de nouvelles histoires pour divertir leurs enfants.

C’est tout naturellement que Louis Hachette se tourna vers elle au moment de publier le premier ouvrage de la collection. Il s’agissait du livre Nouveaux contes de fées. Elle publiera plus tard les célèbres ouvrages Les malheurs de Sophie, Mémoires d’un âne ou encore Les petites filles modèles. En tout, vingt ouvrages, un pour chacun de ses petits-enfants.

Les livres furent d’abord vendus dans les gares de la Compagnie des Chemins de fer de l’Est qui était en plein développement ce qui permit à la collection de prospérer assez vite et surtout durablement. Proposés à un tarif bon marché, les livres de la Bibliothèque des Chemins de Fer étaient classés en sept couleurs dont : rose pour les livres illustrés pour les enfants Lire le reste de cet article »

10 bêtisiers de séries TV

Lundi 17 mai 2010

Parce que même à Hollywood, les acteurs sont des hommes comme les autres, il leur arrive régulièrement d’oublier leur texte et de patauger dans la semoule durant une scène.

Puisque la caméra tourne relativement en continu, ces moments de rire et de gêne sont souvent imprimés sur pellicule. Auparavant, il fallait compter sur certaines émissions de télévision pour voir ressortir ces pépites dont raffole tous les sériophiles mais c’était sans compter sur l’avènement du DVD.

Grâce à cette (récente) évolution technologique, les téléspectateurs ont accès aux bonus du projet : scènes coupées au montage, commentaires du réalisateur, bande-annonce et bien sûr bêtisiers (blooper en anglais).

Malheureusement pour le public français, ces scènes n’ayant pas été retenues pour le montage final, le plus souvent elles ne sont ni doublées ni sous-titrées.

En même temps, si vous êtes fan, il n’est pas toujours utile de se préoccuper des dialogues puisque vous connaissez déjà les scènes et l’histoire.

Je vous propose aujourd’hui de regarder les bêtisiers de dix séries américaines. Lire le reste de cet article »

La décennie Friends

Lundi 10 mai 2010

Il y a une quinzaine d’années est arrivée sur nos écrans Friends, une nouvelle série qui allait marquer le petit écran.

Je vous avais parlé, il y a de cela quelques mois, d’une partie des dizaines et des dizaines de guest-star qui étaient apparues dans Friends.

Si vous êtes comme moi,  complètement fan, vous avez vu tous les épisodes - ou presque - de la série, soit 237 !

Il y a quelques mois, la Warner qui édite les DVD de la série, a célébré le quinzième anniversaire de la première diffusion de Friends en sortant un coffret rempli de surprises et de bonus. Celui-ci n’a pas été édité en France, il vous faudra donc vous contenter des sous-titres en anglais. Si vous n’avez pas encore tous les épisodes chez vous, sachez que l’intégrale des dix saisons est désormais à un prix abordable sur Amazon - 129,99€, soit moins de 13€ la saison.

Célébrons ce quinzième anniversaire comme il se doit. Entre exclusivités et souvenirs en tout genre, voici quinze informations en rapport avec la série Friends et ses acteurs.

1. Lors de l’écriture de la série, plusieurs titres ont été envisagés. Nous sommes passés à côté de Six of One, Across the Hall, Insomnia Cafe… Au moment du tournage du pilote, le titre gardé était Friends Like Us. Finalement, l’ensemble a été simplifié pour devenir Friends.

Lire le reste de cet article »

David Bowie, l’acteur

Mercredi 31 mars 2010

Lorsque l’on parle d’un chanteur travaillant pour le cinéma, on imagine généralement qu’il participe à la bande-originale du film. Cette situation est déjà arrivée à David Bowie, pour L’homme qui venait d’ailleurs (même si au final, les musiques présentes dans le film sont de John Philips).

Il arrive également que les célébrités fassent une apparition, dans leur propre rôle, pour les besoins du scénario. Encore une fois, David Bowie en a fait l’expérience à plusieurs reprises : Moi, Christiane F., 13 ans, droguée, prostituée…, Zoolander, College Rock Stars

Mais en réalité, ce que certains ignorent c’est qu’au-delà des chansons aussi incroyables et marquantes que Space Oddity et Under Pressure, David Bowie est un très bon acteur.

L’autre jour, je vous parlais de l’actrice Marion Cotillard qui est de plus en plus impliquée dans des projets musicaux. Depuis une trentaine d’années, David Bowie troque régulièrement sa tenue de chanteur pour se rendre sur les plateaux de tournages. Avec des rôles variés dans des genres assez différents selon les longs-métrages, il commence à avoir une filmographie assez importante. Lire le reste de cet article »

Disparition

Lundi 29 mars 2010

Pas besoin de croire aux petits hommes verts - ou gris, il existe plusieurs théories - pour apprécier les histoires de science-fiction. Aujourd’hui, je vais vous parler d’une des meilleures série télévisée du genre, Disparition (Taken en version originale).

Diffusée fin 2003 sur les écrans français, cette mini-série produite par Steven Spielberg se situe à mi-chemin entre X-Files et Les 4400. Pour ceux qui n’aiment pas trop les séries qui se déroulent sur plusieurs saisons, sachez que celle-ci a été développée dans un format un peu différent puisqu’elle n’est composée que de 10 épisodes de 88 minutes.

Impossible cependant de ne pas voir les épisodes dans l’ordre puisque Disparition est un récit qui s’étale chronologiquement sur une cinquantaine d’années. Ce serait un peu comme envisager de regarder 24 heures chrono dans le désordre.

Le récit est captivant, bien écrit et contrairement à certaines séries, il n’y a pas d’épisodes moins bons que d’autres. Je n’ai d’ailleurs pas vraiment eu le sentiment de regarder une série mais plutôt un très long film qui a été découpé en tronçon pour être plus digeste (et permettre les pauses pipi).

Pour résumer, l’histoire s’intéresse à trois familles ayant été en contact, d’une manière ou d’une autre, avec les extraterrestres. Dit comme ça, on peut s’attendre à un air de déjà-vu mais pas du tout. La force du scénario est de s’intéresser aux familles, sur plusieurs générations. Lire le reste de cet article »

Huuuum… Donuts !

Vendredi 19 février 2010

S’il est une gourmandise qui symbolise bien les États-Unis, c’est le donut (ou doughnut, c’est selon). En Amérique du Nord, on peut en acheter à tous les coins de rue. Cette pâtisserie est tellement populaire que les américains en ingurgiteraient quelques 10 milliards chaque année !

Avec 450kcal les 100g, il y a de quoi expliquer en partie le problème de surpoids dans le pays. Mais ça n’est pas parce que c’est cuit dans l’huile et roulé dans du sucre qu’il ne faut pas y goûter. Il ne faut pas non plus se priver de tout sous prétexte que c’est gras. Il suffit de rester raisonnable.

Cette pâtisserie est, en réalité, d’origine néerlandaise. Là-bas, ce qui s’en rapproche le plus s’appelle oliebol (boule dans l’huile) et on la trouve un peu partout au moment de la Saint-Sylvestre. Elle débarqua dans le nouveau monde en même temps que les immigrés issus de la Nouvelle-Amsterdam. Assez proche de l’aspect du beignet que l’on trouve en France, le donut n’en reste pas moins différent. Au Canada ils les nomment joliment “beignes”. J’en connais qui seraient contents, pour une fois, de s’en prendre une ! Mais ce qu’ils appellent “beignes à l’ancienne” diffère légèrement des donuts industriels vendus en masse. Pas de glaçage fondant mais un donut simplement roulé chaud dans le sucre et dégusté ensuite avec du thé ou un verre de lait.

Lire le reste de cet article »