Articles taggés avec ‘saint-valentin’

Les chocolats de Pâques

Vendredi 2 avril 2010

Lorsque Noël arrive, on est en droit de faire une orgie de chocolats. Un mois et demi plus tard, certains refont une razzia lors de la Saint-Valentin (boîte offerte par son cher et tendre ou justement dévorée en l’absence d’un Valentin dans sa vie). Et après une période de 40 jours de Carême sans manger d’œufs - pour les catholiques pratiquants - arrive enfin le dimanche de Pâques où l’on a droit à nouveau d’en manger. Lorsqu’ils sont trop vieux ou qu’on a une envie de travail manuel, les œufs sont vidés et décorés pour le plaisir des grands et des petits. Mais si l’on n’est pas catholique et/ou gourmand, on pensera avant tout à la tradition plus récente des œufs en chocolat.

Et voilà, un mois et demi après la Saint-Valentin, c’est reparti pour le chocolat, en forme d’œuf, de lapin, de cloches, fourré, alcoolisé, décoré,… il n’y a pas de limite. Et puis faut en profiter car avec l’arrivée, en parallèle, du Printemps et donc des beaux jours, il n’y aura plus de fête spéciale où l’on est en droit de se goinfrer de sucrerie avant fin Octobre et Halloween. C’est qu’il faut bien quelques semaines après Pâques pour être prête à aller pavaner sur les plages en bikini !

Pour la petite histoire - même si au final ce qui compte c’est le chocolat Lire le reste de cet article »

Huuuum… Donuts !

Vendredi 19 février 2010

S’il est une gourmandise qui symbolise bien les États-Unis, c’est le donut (ou doughnut, c’est selon). En Amérique du Nord, on peut en acheter à tous les coins de rue. Cette pâtisserie est tellement populaire que les américains en ingurgiteraient quelques 10 milliards chaque année !

Avec 450kcal les 100g, il y a de quoi expliquer en partie le problème de surpoids dans le pays. Mais ça n’est pas parce que c’est cuit dans l’huile et roulé dans du sucre qu’il ne faut pas y goûter. Il ne faut pas non plus se priver de tout sous prétexte que c’est gras. Il suffit de rester raisonnable.

Cette pâtisserie est, en réalité, d’origine néerlandaise. Là-bas, ce qui s’en rapproche le plus s’appelle oliebol (boule dans l’huile) et on la trouve un peu partout au moment de la Saint-Sylvestre. Elle débarqua dans le nouveau monde en même temps que les immigrés issus de la Nouvelle-Amsterdam. Assez proche de l’aspect du beignet que l’on trouve en France, le donut n’en reste pas moins différent. Au Canada ils les nomment joliment “beignes”. J’en connais qui seraient contents, pour une fois, de s’en prendre une ! Mais ce qu’ils appellent “beignes à l’ancienne” diffère légèrement des donuts industriels vendus en masse. Pas de glaçage fondant mais un donut simplement roulé chaud dans le sucre et dégusté ensuite avec du thé ou un verre de lait.

Lire le reste de cet article »