Articles taggés avec ‘Sacré-Coeur’

Les amoureux du Pont des Arts

Samedi 8 mai 2010

Paris, aaaah Paris, ville de lumière et surtout ville de l’amour. À l’étranger, le simple fait d’être français est un atout incroyable de séduction. Et lorsque l’on est amoureux, rien de tel qu’une escapade romantique à Paris.

Attention, il n’est pas indispensable d’être amoureux pour apprécier Paris mais soyons honnête, cette ville a tellement à offrir que les touristes trouveront toujours des choses nouvelles à découvrir. Reste malgré tout quelques “inévitables” : la Tour Eiffel, le musée du Louvre, Notre-Dame, le Sacré-Cœur ou encore les bords de Seine.

C’est justement au niveau de la Seine, en plein cœur de Paris, que se trouve l’un des lieux préférés des amoureux : le Pont des Arts.

Willy Ronis les a immortalisés en 1957 mais depuis, les amoureux n’ont jamais cessé de venir sur ce pont.

Avant d’en arriver au XXIème siècle, revenons sur l’histoire de ce pont.

Sous Napoléon, un chantier est lancé en 1801 par les ingénieurs Louis-Alexandre de Cessart et Jacques Dillon. Au programme, la construction du premier pont métallique (en fonte) de Paris, inspiré d’un projet anglais. Puisqu’il permet de rejoindre le Palais des Arts - nom du Musée du Louvre sous le Premier Empire - on le nomme tout simplement le Pont des Arts.

Lors de son inauguration, en 1804, le pont était une sorte de jardin suspendu sur lequel se trouvait des bancs et des arbustes. Le premier jour, 65 000 parisiens, moyennant finance, traversèrent ce pont. Lire le reste de cet article »

Gigapixel

Samedi 20 février 2010

De nos jours, en France, pratiquement tout le monde possède des appareils électroniques et numériques : ordinateur, téléphone portable… Parmi les accessoires extrêmement répandus, il y a l’appareil photo numérique. Tout le monde fait des photos et au fur et à mesure des années, la qualité des appareils augmente. Ainsi, de nos jours, on peut se procurer à un prix raisonnable un appareil avec une qualité de 8 à 10 mégapixels soit 10 000 000 d’unités qui viennent composer l’image. Il y a encore quelques années, les bons appareils avaient une capacité de 3 mégapixels en moyenne. Je vous laisse imaginer ce que l’on trouvera sur le marché d’ici deux à cinq ans.

Mais parce que la science n’a pas de limite - suffit généralement d’être patient - des appareils avec un capteur encore plus important ont été créé. Cela permet d’obtenir davantage de détails. Mais parfois, le souci, ça n’est pas tant la qualité de l’appareil que l’optique qui ne permet pas de prendre en photo ce que nos yeux voient. Impossible, par exemple, de rapporter de vacances cette vue magnifique de Paris/New-York/(ville de votre choix) vu d’en haut. Lire le reste de cet article »