Articles taggés avec ‘RTL’

Les Pintades

Jeudi 22 avril 2010

La pintade est un oiseau de la famille des gallinacés. Mais d’un point de vue symbolique, la pintade représente, dans de nombreux pays, la femme émancipée.

C’est en se basant sur cette idée que deux journalistes françaises, Layla Demay et Laure Watrin, ont décidé de faire le portrait de la femme d’aujourd’hui, “légère et sérieuse, féminine et féministe”.

Parce que c’est un sujet qui intéresse et qui forcément, a été souvent traité, les deux jeunes femmes ont décidé de parler des femmes des grandes villes via l’intermédiaire d’un pseudo guide touristique. Pour résumer, elles se sont intéressées à une grande ville et à toutes ces personnalités qui la compose au travers de portraits, de bons plans, d’adresses…

Quelques mots sur les co-auteurs :

Layla Demay, la trentaine, est journaliste et maman. C’est en 1997 qu’elle décide de quitter la France pour s’installer à New York. Depuis, elle y travaille en tant que journaliste free-lance. Elle réalise, pour des émissions de télévision françaises - Des racines et des ailes, ARTE Info, Envoyé Spécial - des reportages sur la société américaine.

Laure Watrin, la trentaine, est journaliste et maman (jusque-là c’est pareil). Après avoir été reporter radio à RTL pendant 12 ans, elle est partie vivre quatre ans à New York.

C’est en toute logique que le premier ouvrage de la collection s’intitule Les Pintades à New York. Lire le reste de cet article »

Les poissons d’Avril de la Presse

Jeudi 1 avril 2010

Le poisson d’avril, pour les grands, ça n’inclut pas souvent des poissons en papier collés dans le dos. C’est généralement plus subtil comme canular.

Pour une fois, ça n’est pas une fête commerciale, contrairement à la Saint-Valentin qui n’est pas toujours bien perçue. Après, tout le monde n’a pas le talent suffisant pour réussir à berner l’auditoire en inventant une histoire assez crédible pour qu’on y croit.

Selon la légende, l’origine de cette journée un peu particulière remonte à la seconde moitié du XVIème siècle, à l’époque où Charles IX, alors Roi de France, aurait tenté de chambouler le calendrier. Rien de tout cela n’est vrai bien sûr, ah ah poisson d’avril ! Enfin il y a forcément un fond de vérité mais disons que les véritables raisons sont un peu obscures. De même que l’utilisation du poisson comme symbole de cette journée consacrée aux farces.

Pour certains, son utilisation est liée au fait qu’en astrologie, le signe zodiacal qui précède le 1er Avril est le signe du poisson (19 février-20 mars). D’autres se seraient amusés à mettre des faux poissons dans l’eau à cette époque de l’année - période de frai - où la pêche est interdite afin de laisser les poissons se reproduire. Enfin, ce qui paraît le plus véridique, c’est l’idée que les gens s’offrant principalement des cadeaux alimentaires, ne pouvaient décemment pas offrir de la viande alors que les chrétiens célébraient la fin du carême.

Ce jour des “fous”, des “dupes”, comme on l’appelle dans les pays anglophones (April Fool’s Day), n’est pas une exception française. Lire le reste de cet article »

La Classe

Lundi 27 juillet 2009

À la queuleuleu… à la queuleuleu… à la queuleuleu aaaaaaah… tout le monde s’éclate, à la queuleuleu !

C’est sur ces profondes paroles de Bézu que commençait la plus célèbre émission humoristique du petit écran du début des années 90.

J’adorais regarder La Classe ! Comprenez bien qu’il ne s’agit ni des vrais bancs de l’école où nous sommes tous allés un jour ni du film Entre les Murs qui a obtenu la palme d’or en 2008. Non je parle de cette émission de télévision qui passait sur FR3, chaque soir de la semaine, de 20h à 20h30. Juste avant la météo et le film quoi !

Cette émission conçue par Guy Lux - aaah, ce cher Guy Lux - a remplacé Les jeux de 20 heures, en place depuis une dizaine d’années. Après les questions de culture générale, place à l’humour et aux jeunes (et moins jeunes) talents français. À l’origine l’émission devait s’appeler Chahut-Bahut mais ce nom avait déjà été déposé.

Dans le rôle de l’enseignant qui interrogeait et supervisait une classe, parfois turbulente, j’ai nommé Fabrice. De son vrai nom François-Fabrice Simon-Bessy, c’est lui qui a animé La classe de 1987 à 1994. Les plus jeunes ne le connaissent peut-être pas mais il a également fait les grandes heures de la radio RTL, de 1965 à 2000. Il a entre autre popularisé la fameuse “valise RTL”. Il a aussi souvent rejoint l’équipe des Grosses Têtes de Philippe Bouvard, sans oublier les émissions à la télévision dont Jeux sans Frontières et Intervilles. Lire le reste de cet article »