Articles taggés avec ‘Rock ‘n Roll’

Abbey Road

Mardi 30 mars 2010

Nombreuses sont les pochettes d’albums à avoir marqué les esprits de plusieurs générations. Parce que certains éléments sont tout de suite parlant, certains groupes n’hésitent pas à parodier, à leurs sauces, les symboles représentant d’autres célébrités.

Les Beatles font partis de ces groupes de légende dont la plupart des pochettes d’albums ont été reprises. L’une des plus célèbres est celle d’Abbey Road, sorti en 1969. Dès l’année suivante, le groupe Booker T. & The M.G.’s a sorti l’album de reprises McLemore Avenue. La pochette est également un clin d’œil à celle d’Abbey Road. Et cela continue, plus de quarante ans après.

L’album Abbey Road, musicalement parlant, est classé 14ème dans la liste des 500 plus grands albums de tous les temps du magazine Rolling Stone. La célèbre photo des membres du groupe traversant Abbey Road (Londres), où se situent les studios d’EMI - renommés depuis Studios Abbey Road - a été prise par Iain MacMilla. Ce photographe britannique s’est posté sur une échelle, au matin du 8 août 1969, le temps de prendre quelques clichés des Beatles traversant la rue. Cela n’a pas pris plus de dix minutes, juste assez pour bloquer la circulation afin d’obtenir le cliché parfait où les jambes forment toutes un V. Lire le reste de cet article »

OK Go

Mardi 16 mars 2010

Il y a des groupes qui marquent les esprits pour leur musique. D’autres qui réussissent des coups de buzz via leurs clips. Je vous ai parlé l’autre jour du clip 70 million par Hold Your Horses ! et bien aujourd’hui, intéressons-nous au groupe OK Go, en passe de réussir un énième buzz avec la sortie de leur nouveau clip, This Too Shall Pass.

Revenons aux origines d’OK Go afin de comprendre d’où sortent ces énergumènes.

Nous sommes en 1998, il y a un peu plus de dix ans, lorsque le groupe OK Go pousse son premier cri. Un peu comme les Beatles qui étaient en partie des copains d’école, Damian Kulash (chanteur et guitariste) et Tim Nordwind (basse), à la base du groupe, sont amis depuis une colonie de vacances, l’été de leurs 11 ans. Même le choix du nom trouve sa source à cette époque. L’un des adultes qui encadrait le camp passait son temps à crier « Ok, ok, ok,…go ! ». Parfois, il ne faut pas chercher plus loin que le bout de son nez !

Andy Duncan (guitare et clavier) et Dan Konopka (batterie), des amis de lycée, sont venus compléter la formation. Lire le reste de cet article »

Dorothée

Mardi 23 février 2010

Dorothée, c’est Récré A2 et le Club Dorothée. Dorothée c’est l’animatrice que tous les enfants des années 80 connaissent. Dorothée c’est plein de choses à la fois.

Pour moi c’est également un souvenir précis : mon tout premier CD, celui de Dorothée. Il s’agissait de l’album Docteur (1987).

Aujourd’hui, parlons musique en ne s’intéressant qu’à la carrière musicale de Dorothée. Pour ceux qui l’ignorent encore, Dorothée s’appelle en réalité Frédérique Hoschedé et même si elle restera toujours l’idole de notre enfance, elle va fêter ses 57 ans cette année. En même temps, ne semblez pas surpris, nous aussi on a vieillit depuis l’époque où on chantait le générique du Club Dorothée.

Petite, la demoiselle a pris des cours de piano et a même obtenu, à onze ans, le troisième prix du concours Nerini. Pendant son adolescence, elle part en vacances en Angleterre et découvre le monde merveilleux du Rock’n'roll, des Beatles mais aussi des comédies musicales.

À 18 ans, elle se fait remarquer par Jacqueline Joubert qui assiste à un concours de théâtre amateur pour lequel elle obtient le premier prix du jury. Deux ans plus tard, Dorothée débute à la télévision dans Les mercredis de la jeunesse. Mais le vrai tournant dans la carrière de la jeune femme arrive en 1978 lorsque Jacqueline Joubert, fraîchement nommée à la tête des émissions jeunesse d’Antenne 2, l’engage pour la nouvelle émission Récré A2. Alors que ce programme ne devait durer que le temps d’un été, Dorothée l’anime pendant dix ans. Lire le reste de cet article »

Let’s Rock with The Simpsons

Mardi 26 janvier 2010

En vingt ans d’existence, on ne compte plus le nombre de guest stars à avoir prêté sa voix ou ses traits à l’univers des Simpson. Parfois, il s’agit d’un simple doublage. Aux débuts de la série il n’y avait qu’une dizaine de guest par saisons. Désormais, ils sont près d’une trentaine. Certains comédiens s’amusent à doubler un personnage le temps d’un épisode. D’autres, à l’inverse, sont insérés visuellement au casting mais ils ne se chargent pas du doublage. Le plus intéressant c’est surtout lorsqu’une célébrité accepte de jouer le jeu, d’incarner son propre rôle en quelque sorte. L’une des constantes en matière de guest star, ce sont les musiciens.

Nombreux sont ceux qui ont branché les guitares et fais trembler les sonos avec leurs tubes. Les plus grands et les plus populaires se sont affublés d’une jaunisse, pour le fun, plus que pour la gloire qu’ils ont obtenu il y a déjà bien longtemps.

Toujours est-il que le mieux pour en parler c’est encore de l’illustrer. Voilà une sélection des 25 groupes ou artistes les plus célèbres a avoir côtoyé la famille Simpson. Lire le reste de cet article »

Les publicités Kinder Maxi

Lundi 11 janvier 2010

Il y a quelques jours - c’est-à-dire juste avant que ma connexion Internet ne lâche - je vous ai présenté les différentes publicités pour les barres de Kinder chocolat. Aujourd’hui passons à la version adulte. Ne vous attendez pas à des publicités réservées aux plus de 18 ans, non, c’est le produit qui s’adresse aux grands (enfants). Le principe : vendre aux parents/oncles/tantes/jeunes adultes la même choses qu’aux petits mais en format plus grand. Normal, on a un appétit d’ogre nous autre les “grands”.

Les publicitaires français ont tenté un temps le slogan “la pause douceur pour les plus grands“. Ça a le mérite d’être clair.

Alors qui dit produit pour les grands dit publicités adaptées. Enfin pas tout à fait. Il arrive que les protagonistes soient plus âgés effectivement mais ça s’arrête là, le style de la publicité reste assez semblable. Parce que dans “grands enfants” il y a “enfants”, l’essentiel est de montrer que sommeille toujours en nous cette part d’innocence.

La preuve avec ce spot français. Lire le reste de cet article »

Sophie Hunger

Mardi 26 mai 2009

On peut dire que cette jeune chanteuse suisse a faim de musique pop et folk ! Bon, ok, je l’admets, mon jeu de mot était assez naze (Hunger = Faim en allemand).

De son vrai nom Émilie Jeanne-Sophie Welti Hunger, la jeune fille parle au moins autant de langues qu’elle a de prénoms ! Son père étant diplomate, elle a passé son enfance dans différentes grandes villes européennes comme Londres et Bonn. Elle est retournée depuis dans son pays d’origine et vit actuellement à Zurich. Durant son enfance, la petite Sophie apprend le piano. Mais son amour pour la musique naît plus tard lorsqu’elle intègre, à même pas 20 ans, le groupe pop-rock intitulé Fisher. Pour compléter le chant elle va se mettre à la guitare et commencer à écrire ses premières chansons quelques mois plus tard. En 2006, elle autoproduit et enregistre chez elle - oui oui, carrément dans le salon - son premier album Sketches On Sea dont voici un titre live, The Sad Fisherman (qui commence à 0′50).

Lire le reste de cet article »

Bohemian Rhapsody

Mardi 5 mai 2009

S’il ne fallait retenir que quelques titres du groupe Queen, Bohemian Rhapsody serait dans le trio de tête, sans hésitation. Créée en 1975 par le leader du groupe, Freddie Mercury, ce titre a été élue « meilleure chanson du XXe siècle » lors d’un sondage britannique basé sur le vote d’environ 600 000 personnes.

Les premiers albums du groupe ont été bien accueillis par la critique et le public mais c’est avec l’album A Night at the Opera que Queen obtient une notoriété internationale. Comme le souhaitait Freddie Mercury, cet album a un style réellement novateur qui marquera une étape décisive dans la carrière du groupe. Véritable emblème de l’époque, ce disque est, en 1975, le plus cher jamais produit.

Petite parenthèse pour ceux qui veulent des infos tellement inutiles qu’elles en deviennent indispensables, pour l’enregistrement de Bohemian Rhapsody, Freddie Mercury a joué sur le même piano à queue que celui qui avait été utilisé pour l’enregistrement de Hey Jude par les Beatles. Lire le reste de cet article »