Articles taggés avec ‘Pop’

Single Ladies (put a ring on it)

Mardi 1 juin 2010

Est-il encore utile de présenter Beyoncé Knowles, l’une des divas qui fait le plus bouger la scène musicale américaine ?

Cette jeune femme de même pas 30 ans a déjà vendu 75 millions d’album avec son groupe de Pop-Soul-R’n'B, les Destiny’s Child. En 2003, elle sort son premier album solo, Dangerously In Love. Le succès est immédiat : 14 millions d’albums vendus et cinq Grammy Awards à la clé. Elle est alors couronnée d’un BRIT Awards de l’Artiste Féminine Internationale de l’année.

À cela s’ajoute le tournage de plusieurs films dont la comédie musicale Dreamgirls - dans lequel elle interprète le rôle vedette - des nominations aux Oscar et aux Golden Globes mais aussi des tournées et la signature de contrats publicitaires juteux (Pepsi, L’Oréal…). Bref, on ne s’inquiète pas pour les fins de mois de Beyoncé qui est l’artiste de moins de trente ayant perçu le plus de revenus en 2009.

Revenons à sa carrière musicale. En parallèle de toutes ces activités, deux autres albums ont vu le jour, B’Day en 2006 et I Am…Sasha Fierce, en 2008. Ce dernier album a la particularité d’être double. Il comprend (sur la version Deluxe Edition), huit titres pour le CD I Am… qui représente la personnalité de Beyoncé avec des chansons douces parlant d’amour. L’autre CD, Sacha Fierce, est beaucoup plus rythmé et les huit titres sont chantés par l’alter ego sexy de la chanteuse, Sacha Fierce.

Le titre Single Ladies (Put A Ring On It) est Lire le reste de cet article »

Roy Lichtenstein

Samedi 20 mars 2010

Lorsque l’on pense aux œuvres de Roy Lichtenstein, on a systématiquement en tête l’image de personnages voyants, façon comics et recouverts de points.

Une certaine légèreté semble transparaître de ses toiles qui pourtant sont assez subversives et surtout, pleines d’ironie. Mais d’où lui vient ce style et cet amour de la culture pop ?

Élevé à New-York dans une famille aisée, Roy Lichtenstein a eu une scolarité assez classique, profitant des vacances pour suivre des cours d’art dont ceux enseignés, en 1939, par la peintre Reginald Marsh à la Art Students League of New York.

Alors qu’il suit des cours à l’Université de l’État de l’Ohio (OSU), le jeune homme est appelé pour servir dans l’armée pendant trois ans. Envoyé en Europe pour participer à la Seconde Guerre Mondiale, il profita, dès que l’occasion se présentait, d’assister à des expositions à Londres et d’apprendre le français à Paris. Il n’en oublia pas pour autant le dessin qu’il pratiqua régulièrement.

À son retour aux États-Unis au tout début de l’année 1946, il reprend ses études et obtient en 1949 son diplôme des Beaux-Arts. La même année, il se marie et devient professeur. Il occupera ce poste épisodiquement pendant dix ans. En parallèle, il continue à créer ses propres œuvres. C’est en 1951, à l’âge de 28 ans, qu’il obtient sa première exposition exclusive (au Canada). Lire le reste de cet article »

Sophie Hunger

Mardi 26 mai 2009

On peut dire que cette jeune chanteuse suisse a faim de musique pop et folk ! Bon, ok, je l’admets, mon jeu de mot était assez naze (Hunger = Faim en allemand).

De son vrai nom Émilie Jeanne-Sophie Welti Hunger, la jeune fille parle au moins autant de langues qu’elle a de prénoms ! Son père étant diplomate, elle a passé son enfance dans différentes grandes villes européennes comme Londres et Bonn. Elle est retournée depuis dans son pays d’origine et vit actuellement à Zurich. Durant son enfance, la petite Sophie apprend le piano. Mais son amour pour la musique naît plus tard lorsqu’elle intègre, à même pas 20 ans, le groupe pop-rock intitulé Fisher. Pour compléter le chant elle va se mettre à la guitare et commencer à écrire ses premières chansons quelques mois plus tard. En 2006, elle autoproduit et enregistre chez elle - oui oui, carrément dans le salon - son premier album Sketches On Sea dont voici un titre live, The Sad Fisherman (qui commence à 0′50).

Lire le reste de cet article »

Womanizer

Mardi 19 mai 2009

A womanizer = Un homme qui recherche les aventures avec les femmes, “un coureur de jupons”.

Voilà donc, pour ceux qui l’ignoraient, ce dont parle la chanson de Britney Spears. Vous savez, cette ancienne présentatrice du Mickey Mouse Club qui conduit avec ses enfants sur les genoux et se rase la tête devant une horde de paparazzis ! Je plaisante bien sûr, toute cette période de chaos est désormais derrière elle.

Musicalement parlant, Britney Spears est l’une des chanteuses les plus lucratives. Selon Jive Record, sa maison de disques, elle aurait déjà vendu plus de 85 millions de disques à travers le monde.

Le single Womanizer est extrait de Circus, son sixième et dernier album studio en date. Aux États-Unis, il est sortie le 2 décembre 2008, jour du 27ème anniversaire de la chanteuse.

Après seulement 24h, le succès est énorme puisque le titre est n°1 dans la plupart des pays proposant le téléchargement légal. C’est le huitième n°1 mondial de Britney Spears. Depuis, le single s’est vendu à environ 2,7 millions d’exemplaires ce qui signifie  qu’elle a obtenu un double disque de platine. Lire le reste de cet article »

Bohemian Rhapsody

Mardi 5 mai 2009

S’il ne fallait retenir que quelques titres du groupe Queen, Bohemian Rhapsody serait dans le trio de tête, sans hésitation. Créée en 1975 par le leader du groupe, Freddie Mercury, ce titre a été élue « meilleure chanson du XXe siècle » lors d’un sondage britannique basé sur le vote d’environ 600 000 personnes.

Les premiers albums du groupe ont été bien accueillis par la critique et le public mais c’est avec l’album A Night at the Opera que Queen obtient une notoriété internationale. Comme le souhaitait Freddie Mercury, cet album a un style réellement novateur qui marquera une étape décisive dans la carrière du groupe. Véritable emblème de l’époque, ce disque est, en 1975, le plus cher jamais produit.

Petite parenthèse pour ceux qui veulent des infos tellement inutiles qu’elles en deviennent indispensables, pour l’enregistrement de Bohemian Rhapsody, Freddie Mercury a joué sur le même piano à queue que celui qui avait été utilisé pour l’enregistrement de Hey Jude par les Beatles. Lire le reste de cet article »

Le 5ème Beatles

Mardi 28 avril 2009

Je ne vais pas vous faire l’affront de vous parler des grands succès des Beatles comme Love me do, Let it be, Sgt Peppers… bref de toutes ces chansons qui ont marqué les années 60. Pour une fois intéressons nous non pas à John, Paul, George ou Ringo mais au 5ème Beatles !

Comment ça un cinquième membre ? On m’aurait menti durant toutes ces années ??? Non, je n’ai pas fumé, je vous jure.

Bon, le seul problème c’est que personne n’est d’accord sur l’identité de cet individu. En effet, ils sont une dizaine à être considéré comme tel. Alors comme toute bonne investigation qui se respecte, je vais vous énoncer les différents profils (désignés en gras), à vous, ensuite, de juger à qui revient ce titre. Commençons… disons, par le début, ce sera plus simple.

Lieu : Liverpool, Angleterre

Personnages principaux : John Lennon, Paul McCartney, George Harrisson et Ringo Star

Année : 1957

John, 17 ans, vient de découvrir Elvis Presley et avec lui, le Rock’n Roll. Ni une ni deux, il achète une guitare et monte son premier groupe, The Quarrymen. Un soir, l’un des membres, Ivan Vaughan, présente à John , Paul 15 ans. Ce dernier, bien que très jeune, intègre le groupe. Lire le reste de cet article »