Articles taggés avec ‘poisson’

Les poissons d’Avril de la Presse

Jeudi 1 avril 2010

Le poisson d’avril, pour les grands, ça n’inclut pas souvent des poissons en papier collés dans le dos. C’est généralement plus subtil comme canular.

Pour une fois, ça n’est pas une fête commerciale, contrairement à la Saint-Valentin qui n’est pas toujours bien perçue. Après, tout le monde n’a pas le talent suffisant pour réussir à berner l’auditoire en inventant une histoire assez crédible pour qu’on y croit.

Selon la légende, l’origine de cette journée un peu particulière remonte à la seconde moitié du XVIème siècle, à l’époque où Charles IX, alors Roi de France, aurait tenté de chambouler le calendrier. Rien de tout cela n’est vrai bien sûr, ah ah poisson d’avril ! Enfin il y a forcément un fond de vérité mais disons que les véritables raisons sont un peu obscures. De même que l’utilisation du poisson comme symbole de cette journée consacrée aux farces.

Pour certains, son utilisation est liée au fait qu’en astrologie, le signe zodiacal qui précède le 1er Avril est le signe du poisson (19 février-20 mars). D’autres se seraient amusés à mettre des faux poissons dans l’eau à cette époque de l’année - période de frai - où la pêche est interdite afin de laisser les poissons se reproduire. Enfin, ce qui paraît le plus véridique, c’est l’idée que les gens s’offrant principalement des cadeaux alimentaires, ne pouvaient décemment pas offrir de la viande alors que les chrétiens célébraient la fin du carême.

Ce jour des “fous”, des “dupes”, comme on l’appelle dans les pays anglophones (April Fool’s Day), n’est pas une exception française. Lire le reste de cet article »

Bent?

Vendredi 11 septembre 2009

En France, lorsque l’on apporte sa gamelle au boulot, c’est généralement du genre salade, cornichon et rôti froid dans une boîte Tupperware. Aux États-Unis, il faut compter sur la lunch box pour transporter le traditionnel sandwich de pain de mie au beurre de cacahuète. Mais la version que je trouve la plus sympa, aussi bien d’un point de vue culinaire qu’esthétique, c’est le bent? qui nous vient du Japon.

Là-bas, la préparation du repas de midi est une véritable institution. Les enfants n’ont pas de cantine et les parents travaillent à l’extérieur si bien que la tradition familiale japonaise veut que l’épouse prépare le bent? du midi pour son mari et ses enfants.

Ces préparations sont variées et ce qui caractérise le bent? ça n’est pas tant le repas mais la présentation minutieuse de celui-ci. Le repas est réparti dans un bent?bako, un coffret compartimenté. Il en existe plusieurs sortes, du traditionnel en bois laqué au moderne en plastique dur.

Vient ensuite le contenu. Il faut avant tout harmoniser les plats mais sans jamais perdre de vue l’identité visuelle du bent?. On retrouve le plus souvent une portion de riz, une portion de viande ou de poisson, quelques légumes marinés dans le sel ou le vinaigre et pour finir quelques petits bouts de fruits. D’un point de vue nutritionnel, le bent? constitue un vrai repas complet.

Parlons du visuel maintenant puisque c’est finalement ce qui importe le plus avec le bent? ! Lire le reste de cet article »