Articles taggés avec ‘photographe’

Les Champs-Élysées se mettent au vert

Samedi 29 mai 2010

Il y a une semaine, s’est déroulé sur les Champs-Élysées un évènement exceptionnel et unique. La plus célèbre avenue de France s’est transformée en vitrine géante de l’agriculture française.

Je vous avais parlé, dans mon article sur les Champs-Élysées, de certaines manifestations hors du commun comme La Grande Moisson des Champs-Élysées en 1990, Les Champs de la Sculpture en 1996 ou encore Train Capitale en 2003.

Cette année, les Champs-Élysées se sont transformées en champs, à proprement parler, pour accueillir Nature Capitale. Débutant le jour de la Journée Internationale de la Biodiversité, l’avenue a été en partie bloquée à la circulation afin d’offrir aux visiteurs l’occasion de se balader au milieu des différentes cultures qui constituent l’agriculture française. Pendant ce week-end - très ensoleillé - de la Pentecôte, du 22 au 24 mai, près de 2 millions de curieux sont venus admirer cette création hors du commun.

À l’origine de ce projet, le syndicat des Jeunes Agriculteurs, accompagné de l’association France Bois Forêt, a fait appel à Gad Weil, le créateur d’art de rue à qui l’on doit déjà La Grande Moisson des Champs-Élysées. Ce dernier s’est entouré du talent de la plasticienne Laurence Médioni et ensemble, ils ont imaginé ce tapis végétal de 3 hectares. Pour se faire, 8 000 parcelles de 1,2 m2 qui ont été installées en une nuit par plus de 600 agriculteurs. Lire le reste de cet article »

Cannes, ses marches et ses films

Mercredi 19 mai 2010

Quel est le point commun entre le 7ème Art, la plage, Canal +, le rouge, l’Oréal, La Cité de la peur et les paillettes ? Le Festival de Cannes bien sûr.

Nous sommes en plein dedans justement puisqu’a lieu, au moment où j’écris ces mots, la 63ème édition du festival de cinéma le plus célèbre.

Nous sommes nombreux à nous rendre régulièrement dans les salles obscures afin de rire, pleurer, rêver ou encore sursauter devant les films de réalisateurs en tout genre. Pendant 12 jours, Cannes accueille réalisateurs, producteurs, journalistes et surtout acteurs afin de présenter au monde entier une sélection de longs-métrages.

Festival de cinéma le plus international et le plus médiatisé, Cannes semble, pour ceux qui ne s’intéressent pas vraiment au 7ème Art, être avant tout un défilé de stars sur les célèbres marches du Palais des Festivals.

Parce que c’est en partie vrai mais que ça n’est que la partie visible de l’iceberg, je vais tenter de vous décrire 12 jours à Cannes en 12 points. Ce ne sera pas totalement complet ni totalement objectif mais ce sera déjà une première approche ! Lire le reste de cet article »

Awkward Family Pictures

Dimanche 9 mai 2010

Qui n’a pas, un jour, en farfouillant dans un tas de vieilles photos, trouvé des preuves d’une coupe de cheveux, d’une paire de lunettes ou d’un jogging affreux que l’on aurait préféré oublier à tout jamais ?

Pas besoin de faire un portrait de famille pour connaître la dure épreuve de la photo officielle. C’est tous les ans la même chose lorsque l’on est à l’école. En primaire, on est content, mais au collège et au lycée, c’est une autre histoire. L’acné, les appareils dentaires, la coupe au bol, la mode des pulls larges et les montures géantes, rien ne nous a été épargné. Pour peu que l’on ne soit pas photogénique et là on est sur de traîner ces photos avec honte pour le restant de nos jours.

Mais puisque nous sommes relativement tous logés à la même enseigne - et de toute façon on maudit la nana du deuxième rang, super mignonne, sans problème ni de dents ni de vue - une fois passée la gêne devant les potes et le possible amour de notre vie, on est le premier à rire de ces clichés qui finalement, avec le temps, nous rendent nostalgiques.

Le site américain Awkward Family Pictures propose depuis quelques temps des trésors, plus ou moins anciens, de photos de couples ou de familles. Nous ne sommes pas là pour nous moquer, non, mais ça ne fait pas de mal de sourire ! Voici une sélection de vingt clichés. Il y en a pour tous les goûts, du déguisement à la coupe de cheveux hard core sans oublier les faux pas vestimentaires. Lire le reste de cet article »

The International Pillow Fight Day

Samedi 10 avril 2010

Samedi dernier a eu lieu la “Journée Internationale de la Bataille de Polochons”. N’ayez pas l’air surpris, il existe toutes sortes d’évènements de ce genre un peu tout le temps ces dernières années. Vous avez forcément remarqué, en ces temps de crise du début du XXIème siècle, à quel point la jeune génération des 25-35 ans se sentait nostalgique des années 80 et de leur enfance en général.

Cette époque où il faisait bon vivre, où l’on s’amusait avec un bout de bois et quelques gravillons, où il était possible d’aller seul à la boulangerie sans risquer de se faire enlever ou sans avoir un portable sur soi pour être joignable en permanence. Oui, le jeune aime à se remémorer ces petites choses de son enfance, pleine d’innocence et sans grandes conséquences.

Rien de tel, alors, qu’une bonne bataille de polochons. Et pour peu que l’on ait gardé son âme d’enfant, il n’y a pas d’âge pour ça. Cardiaques et allergiques aux plumes s’abstenir, c’est tout. Et puis depuis plusieurs décennies, les plumes ont souvent été remplacées par des rembourrages synthétiques alors plus d’excuses. Lors des batailles, c’est moins esthétique visuellement parlant mais c’est surtout moins cher.

L’International Pillow Fight Day existe depuis quelques années. Au fur et à mesure des manifestations annuelles, de nombreuses villes sont venues s’ajouter à la liste des participants. Lire le reste de cet article »

Cœur de Pirate

Mardi 19 janvier 2010

Cœur de Pirate est actuellement en tournée en France. Voilà une raison suffisante pour se pencher un instant sur la personnalité de cette jeune québécoise dont tout le monde parle depuis quelques mois.

Elle est jeune, elle est blonde, c’est notre cousine du Québec et surtout elle a écrit des chansons sympa. Mais d’où sort-elle ? Que s’est-il passé pour que Béatrice Martin devienne Cœur de Pirate ?

Avec une mère pianiste, pas étonnant que la miss ait commencé à jouer dès l’âge de 3 ans. Après cinq années passées au Conservatoire de Montréal, Béatrice arrête tout à 14 ans. Marre de travailler son instrument deux heures par jour, marre de faire des concours régulièrement. La demoiselle veut une vie comme tout le monde. Au final, cette pause aura été bénéfique puisque dès l’année suivante, elle est engagée pour jouer du clavier dans le groupe post-hardcore December Strikes First dans lequel joue Francis, son meilleur ami à propos de qui elle a écrit la chanson du même nom. C’est également a cette époque qu’elle commence à se faire tatouer. Lire le reste de cet article »