Articles taggés avec ‘parodie’

Single Ladies (put a ring on it)

Mardi 1 juin 2010

Est-il encore utile de présenter Beyoncé Knowles, l’une des divas qui fait le plus bouger la scène musicale américaine ?

Cette jeune femme de même pas 30 ans a déjà vendu 75 millions d’album avec son groupe de Pop-Soul-R’n'B, les Destiny’s Child. En 2003, elle sort son premier album solo, Dangerously In Love. Le succès est immédiat : 14 millions d’albums vendus et cinq Grammy Awards à la clé. Elle est alors couronnée d’un BRIT Awards de l’Artiste Féminine Internationale de l’année.

À cela s’ajoute le tournage de plusieurs films dont la comédie musicale Dreamgirls - dans lequel elle interprète le rôle vedette - des nominations aux Oscar et aux Golden Globes mais aussi des tournées et la signature de contrats publicitaires juteux (Pepsi, L’Oréal…). Bref, on ne s’inquiète pas pour les fins de mois de Beyoncé qui est l’artiste de moins de trente ayant perçu le plus de revenus en 2009.

Revenons à sa carrière musicale. En parallèle de toutes ces activités, deux autres albums ont vu le jour, B’Day en 2006 et I Am…Sasha Fierce, en 2008. Ce dernier album a la particularité d’être double. Il comprend (sur la version Deluxe Edition), huit titres pour le CD I Am… qui représente la personnalité de Beyoncé avec des chansons douces parlant d’amour. L’autre CD, Sacha Fierce, est beaucoup plus rythmé et les huit titres sont chantés par l’alter ego sexy de la chanteuse, Sacha Fierce.

Le titre Single Ladies (Put A Ring On It) est Lire le reste de cet article »

Abbey Road

Mardi 30 mars 2010

Nombreuses sont les pochettes d’albums à avoir marqué les esprits de plusieurs générations. Parce que certains éléments sont tout de suite parlant, certains groupes n’hésitent pas à parodier, à leurs sauces, les symboles représentant d’autres célébrités.

Les Beatles font partis de ces groupes de légende dont la plupart des pochettes d’albums ont été reprises. L’une des plus célèbres est celle d’Abbey Road, sorti en 1969. Dès l’année suivante, le groupe Booker T. & The M.G.’s a sorti l’album de reprises McLemore Avenue. La pochette est également un clin d’œil à celle d’Abbey Road. Et cela continue, plus de quarante ans après.

L’album Abbey Road, musicalement parlant, est classé 14ème dans la liste des 500 plus grands albums de tous les temps du magazine Rolling Stone. La célèbre photo des membres du groupe traversant Abbey Road (Londres), où se situent les studios d’EMI - renommés depuis Studios Abbey Road - a été prise par Iain MacMilla. Ce photographe britannique s’est posté sur une échelle, au matin du 8 août 1969, le temps de prendre quelques clichés des Beatles traversant la rue. Cela n’a pas pris plus de dix minutes, juste assez pour bloquer la circulation afin d’obtenir le cliché parfait où les jambes forment toutes un V. Lire le reste de cet article »

OK Go

Mardi 16 mars 2010

Il y a des groupes qui marquent les esprits pour leur musique. D’autres qui réussissent des coups de buzz via leurs clips. Je vous ai parlé l’autre jour du clip 70 million par Hold Your Horses ! et bien aujourd’hui, intéressons-nous au groupe OK Go, en passe de réussir un énième buzz avec la sortie de leur nouveau clip, This Too Shall Pass.

Revenons aux origines d’OK Go afin de comprendre d’où sortent ces énergumènes.

Nous sommes en 1998, il y a un peu plus de dix ans, lorsque le groupe OK Go pousse son premier cri. Un peu comme les Beatles qui étaient en partie des copains d’école, Damian Kulash (chanteur et guitariste) et Tim Nordwind (basse), à la base du groupe, sont amis depuis une colonie de vacances, l’été de leurs 11 ans. Même le choix du nom trouve sa source à cette époque. L’un des adultes qui encadrait le camp passait son temps à crier « Ok, ok, ok,…go ! ». Parfois, il ne faut pas chercher plus loin que le bout de son nez !

Andy Duncan (guitare et clavier) et Dan Konopka (batterie), des amis de lycée, sont venus compléter la formation. Lire le reste de cet article »

Miam-Miam

Samedi 23 janvier 2010

Aujourd’hui, jour des sorties culturelles, je ne vais pas vous cuisiner trop longtemps, autant mettre directement les pieds dans le plat en vous proposant au menu la nouvelle pièce de théâtre d’Édouard Bear, Miam-Miam. Le comédien remet le couvert avec cette pièce qu’il a écrite et mise en scène et dans laquelle il reprend son personnage de Luigi.

Après La Folle et Véritable Vie de Luigi Prizzoti et Looking for Mister Castang, Édouard Bear revient avec non pas un autre spectacle de music hall mais une pièce de théâtre tout ce qu’il y a de plus classique. Enfin au niveau de la structure je veux dire, parce qu’en ce qui concerne le texte c’est du Édouard Bear à 100%. Et heureusement, parce que c’est aussi pour ça qu’on l’aime.

Le chef vous propose en entrée, un velouté de boulevard, suivi en plat principal du jambon à l’os mariné au jus d’humour et pour le dessert, une chorale de douceurs. Lire le reste de cet article »