Articles taggés avec ‘Paris’

Voleur d’Art

Samedi 5 juin 2010

Avec le temps, la sécurité est devenue omniprésente dans notre société et plus particulièrement dans les lieux privés et/ou de “valeur” comme les banques et les musées. Pourtant, il arrive encore régulièrement que des vols aient lieux dans ces endroits apparemment inviolables.

De tous temps, généralement pour des raisons financières, des esprits brillants mais dérangés ont tenté de déjouer les filets de protection qui entourent les objets de valeur.

Même si on ne cautionne pas ces actes, le public a toujours eu une admiration pour ceux qui sont suffisamment intelligents pour trouver les failles et les contourner. Il suffit de voir le succès au box-office des films de la saga Ocean (plus de 9 millions de spectateurs) dans lequel une bande monte un casse extrêmement ingénieux - à moins que ce ne soit la présence de Brad Pitt et George Clooney au générique. Bref, toujours est-il qu’encore récemment un vol au Musée d’Art Moderne de la ville de Paris a défrayé la chronique.

Revenons sur quelques uns des vols ayant le plus marqué la population :

• La Joconde, tout d’abord, a beau être l’un des tableaux les plus surveillés, a été volé il y a bientôt de cela un siècle.

C’est le peintre Louis Béroud qui donna l’alerte au matin du Lire le reste de cet article »

Les Champs-Élysées se mettent au vert

Samedi 29 mai 2010

Il y a une semaine, s’est déroulé sur les Champs-Élysées un évènement exceptionnel et unique. La plus célèbre avenue de France s’est transformée en vitrine géante de l’agriculture française.

Je vous avais parlé, dans mon article sur les Champs-Élysées, de certaines manifestations hors du commun comme La Grande Moisson des Champs-Élysées en 1990, Les Champs de la Sculpture en 1996 ou encore Train Capitale en 2003.

Cette année, les Champs-Élysées se sont transformées en champs, à proprement parler, pour accueillir Nature Capitale. Débutant le jour de la Journée Internationale de la Biodiversité, l’avenue a été en partie bloquée à la circulation afin d’offrir aux visiteurs l’occasion de se balader au milieu des différentes cultures qui constituent l’agriculture française. Pendant ce week-end - très ensoleillé - de la Pentecôte, du 22 au 24 mai, près de 2 millions de curieux sont venus admirer cette création hors du commun.

À l’origine de ce projet, le syndicat des Jeunes Agriculteurs, accompagné de l’association France Bois Forêt, a fait appel à Gad Weil, le créateur d’art de rue à qui l’on doit déjà La Grande Moisson des Champs-Élysées. Ce dernier s’est entouré du talent de la plasticienne Laurence Médioni et ensemble, ils ont imaginé ce tapis végétal de 3 hectares. Pour se faire, 8 000 parcelles de 1,2 m2 qui ont été installées en une nuit par plus de 600 agriculteurs. Lire le reste de cet article »

La Nuit des Musées 2010

Samedi 15 mai 2010

Aujourd’hui, où que vous soyez en Europe, les musées vous ouvrent leurs portes dans des conditions exceptionnelles : gratuitement et de nuit !

Cette année est organisée la 6ème édition de la Nuit des Musées. À l’origine, ce rendez-vous annuel organisé par le ministère de la culture et de la communication française n’avait pas lieu la nuit. Proposé à la fin des années 90, le « Printemps des musées » a eu lieu pour la première fois en 2001 dans une multitude de musées des 39 pays signataires de la convention culturelle du Conseil de l’Europe.

Parce qu’une partie de la population n’a pas toujours accès facilement aux musées, l’idée était de permettre à tout un chacun de profiter de son contenu sans barrière financière. La gratuité pendant une journée s’imposait. Selon l’actuel Ministre de la Culture Frédéric Mitterrand, il faut “briser le plafond de cristal de l’intimidation sociale” et faire “céder les blocages et les inhibitions (…) face à ces temples de la culture“.

En 2005, l’initiative a évolué et depuis, cette manifestation européenne se déroule la nuit. Au programme, une approche différente des lieux et surtout, un public encore plus nombreux car il comprend désormais les noctambules. Lire le reste de cet article »

Les amoureux du Pont des Arts

Samedi 8 mai 2010

Paris, aaaah Paris, ville de lumière et surtout ville de l’amour. À l’étranger, le simple fait d’être français est un atout incroyable de séduction. Et lorsque l’on est amoureux, rien de tel qu’une escapade romantique à Paris.

Attention, il n’est pas indispensable d’être amoureux pour apprécier Paris mais soyons honnête, cette ville a tellement à offrir que les touristes trouveront toujours des choses nouvelles à découvrir. Reste malgré tout quelques “inévitables” : la Tour Eiffel, le musée du Louvre, Notre-Dame, le Sacré-Cœur ou encore les bords de Seine.

C’est justement au niveau de la Seine, en plein cœur de Paris, que se trouve l’un des lieux préférés des amoureux : le Pont des Arts.

Willy Ronis les a immortalisés en 1957 mais depuis, les amoureux n’ont jamais cessé de venir sur ce pont.

Avant d’en arriver au XXIème siècle, revenons sur l’histoire de ce pont.

Sous Napoléon, un chantier est lancé en 1801 par les ingénieurs Louis-Alexandre de Cessart et Jacques Dillon. Au programme, la construction du premier pont métallique (en fonte) de Paris, inspiré d’un projet anglais. Puisqu’il permet de rejoindre le Palais des Arts - nom du Musée du Louvre sous le Premier Empire - on le nomme tout simplement le Pont des Arts.

Lors de son inauguration, en 1804, le pont était une sorte de jardin suspendu sur lequel se trouvait des bancs et des arbustes. Le premier jour, 65 000 parisiens, moyennant finance, traversèrent ce pont. Lire le reste de cet article »

En l’an 2000…

Samedi 24 avril 2010

Je vous rassure, ce titre n’illustre pas des signes précoces d’Alzheimer, non, je ne cherche pas à vous parler du passé mais bien du futur. Puisque nous sommes en 2010, vous allez me dire que j’ai quelques neurones grillés et qu’il serait temps de faire la révision des 10 000 kilomètres. Que nenni.

Aujourd’hui, je vais vous parler de l’an 2000. Pas de ce qu’il s’est produit puisqu’il s’agirait de parler du passé. Mais bien de ce que l’on pensait qu’il allait arriver. Finalement, la Terre ne s’est pas arrêtée de tourner le 31 décembre 1999, à 23h59. Pas de vrai bug informatique non plus… Aaaah, déception ! Les seuls à avoir eu l’air idiot dans l’histoire, ce sont les boutiques Optic 2000 et autres du genre. Et certains, pensant avoir l’air moins bêtes, on fait pire en nommant leur magasin, par exemple, depann’ 3000.

Toujours est-il qu’au début du XXème siècle, la population imaginait ce que serait l’an 2000. Quand j’étais petite, dans les années 80, j’avais une vision tout droit sortie des films de science-fiction dans lesquels les gens portaient des habits argentés et vivaient sur d’autres planètes. On en est loin, quoi que… C’est sans compter sur les leggings argentés et les tenues extravagantes de Lady Gaga. Malgré ces exceptions, on se rend compte qu’une fois dans le futur - enfin le présent mais c’est ce qu’on considérait comme étant le futur pendant très longtemps - on est loin de nos fantasmes les plus fous. Lire le reste de cet article »

The International Pillow Fight Day

Samedi 10 avril 2010

Samedi dernier a eu lieu la “Journée Internationale de la Bataille de Polochons”. N’ayez pas l’air surpris, il existe toutes sortes d’évènements de ce genre un peu tout le temps ces dernières années. Vous avez forcément remarqué, en ces temps de crise du début du XXIème siècle, à quel point la jeune génération des 25-35 ans se sentait nostalgique des années 80 et de leur enfance en général.

Cette époque où il faisait bon vivre, où l’on s’amusait avec un bout de bois et quelques gravillons, où il était possible d’aller seul à la boulangerie sans risquer de se faire enlever ou sans avoir un portable sur soi pour être joignable en permanence. Oui, le jeune aime à se remémorer ces petites choses de son enfance, pleine d’innocence et sans grandes conséquences.

Rien de tel, alors, qu’une bonne bataille de polochons. Et pour peu que l’on ait gardé son âme d’enfant, il n’y a pas d’âge pour ça. Cardiaques et allergiques aux plumes s’abstenir, c’est tout. Et puis depuis plusieurs décennies, les plumes ont souvent été remplacées par des rembourrages synthétiques alors plus d’excuses. Lors des batailles, c’est moins esthétique visuellement parlant mais c’est surtout moins cher.

L’International Pillow Fight Day existe depuis quelques années. Au fur et à mesure des manifestations annuelles, de nombreuses villes sont venues s’ajouter à la liste des participants. Lire le reste de cet article »

Roy Lichtenstein

Samedi 20 mars 2010

Lorsque l’on pense aux œuvres de Roy Lichtenstein, on a systématiquement en tête l’image de personnages voyants, façon comics et recouverts de points.

Une certaine légèreté semble transparaître de ses toiles qui pourtant sont assez subversives et surtout, pleines d’ironie. Mais d’où lui vient ce style et cet amour de la culture pop ?

Élevé à New-York dans une famille aisée, Roy Lichtenstein a eu une scolarité assez classique, profitant des vacances pour suivre des cours d’art dont ceux enseignés, en 1939, par la peintre Reginald Marsh à la Art Students League of New York.

Alors qu’il suit des cours à l’Université de l’État de l’Ohio (OSU), le jeune homme est appelé pour servir dans l’armée pendant trois ans. Envoyé en Europe pour participer à la Seconde Guerre Mondiale, il profita, dès que l’occasion se présentait, d’assister à des expositions à Londres et d’apprendre le français à Paris. Il n’en oublia pas pour autant le dessin qu’il pratiqua régulièrement.

À son retour aux États-Unis au tout début de l’année 1946, il reprend ses études et obtient en 1949 son diplôme des Beaux-Arts. La même année, il se marie et devient professeur. Il occupera ce poste épisodiquement pendant dix ans. En parallèle, il continue à créer ses propres œuvres. C’est en 1951, à l’âge de 28 ans, qu’il obtient sa première exposition exclusive (au Canada). Lire le reste de cet article »