Articles taggés avec ‘Michel Drucker’

Dorothée

Mardi 23 février 2010

Dorothée, c’est Récré A2 et le Club Dorothée. Dorothée c’est l’animatrice que tous les enfants des années 80 connaissent. Dorothée c’est plein de choses à la fois.

Pour moi c’est également un souvenir précis : mon tout premier CD, celui de Dorothée. Il s’agissait de l’album Docteur (1987).

Aujourd’hui, parlons musique en ne s’intéressant qu’à la carrière musicale de Dorothée. Pour ceux qui l’ignorent encore, Dorothée s’appelle en réalité Frédérique Hoschedé et même si elle restera toujours l’idole de notre enfance, elle va fêter ses 57 ans cette année. En même temps, ne semblez pas surpris, nous aussi on a vieillit depuis l’époque où on chantait le générique du Club Dorothée.

Petite, la demoiselle a pris des cours de piano et a même obtenu, à onze ans, le troisième prix du concours Nerini. Pendant son adolescence, elle part en vacances en Angleterre et découvre le monde merveilleux du Rock’n'roll, des Beatles mais aussi des comédies musicales.

À 18 ans, elle se fait remarquer par Jacqueline Joubert qui assiste à un concours de théâtre amateur pour lequel elle obtient le premier prix du jury. Deux ans plus tard, Dorothée débute à la télévision dans Les mercredis de la jeunesse. Mais le vrai tournant dans la carrière de la jeune femme arrive en 1978 lorsque Jacqueline Joubert, fraîchement nommée à la tête des émissions jeunesse d’Antenne 2, l’engage pour la nouvelle émission Récré A2. Alors que ce programme ne devait durer que le temps d’un été, Dorothée l’anime pendant dix ans. Lire le reste de cet article »

Les tribulations d’une caissière

Jeudi 28 janvier 2010

Lorsque j’étais à la fac, j’ai passé plusieurs vacances d’été comme caissière dans un supermarché. Nous sommes des milliers à avoir été dans cette situation. Je ne me plains pas, j’ai apprécié qu’on m’engage du haut de mes 18 ans. Et puis il y a bien plus ingrat, la tâche est répétitive mais contrairement à un travail à la chaîne, il y a un rapport humain.

Justement, qui dit contact dit anecdotes parce qu’on en voit passer des vertes et des pas mûres. Caissière - on doit dire hôtesse de caisse mais je préfère caissière - c’est un métier idéal pour faire une étude sociologique de la population. Pratiquement tout le monde fait des courses dans un supermarché alors on croise de tout : il y a aussi bien le mec qui compte emballer ce soir - bouteille de vin + bougies parfumées + boîte de préservatifs, évidemment cachée sous un programme télé quelconque - mais aussi le bobo écolo qui achète tout bio ou encore la famille qui remplit son caddie de cochonneries premiers prix - des chips aux bonbons - plutôt que d’acheter des choses un tant soit peu nourrissantes. Mais je ne suis pas là pour juger. Je ne suis pas non plus là pour écrire mes mémoires donc je vais plutôt vous parler de celles d’Anna Sam. Lire le reste de cet article »

Fais pas l’andouille !

Vendredi 27 février 2009

“Idiotisme gastronomique” connu de tous, l’andouille fait beaucoup parler.

Mais non, je ne te traite pas d’idiot ou d’andouille, ne te sens pas agressé cher lecteur, reste, je t’en prie !

Aujourd’hui parlons cuisine, parlons produit du terroir, parlons andouille. Attention, nous ne parlerons QUE de l’andouille de Vire !

Commençons tout d’abord par une mise au point car il est important que l’on parle tous de la même chose, je ne parle pas de l’andouille de Guéméné (la bretonne qui ressemble à l’intérieur d’un tronc d’arbre) et encore moins de l’andouillette AAAAA que l’on mange avec des frites, non non, je parle de la charcuterie qui se consomme en fines rondelles sur une belle tranche de pain frais avec un peu de beurre salé, huuuum.

Allez, quelques illustrations et tout sera parfaitement clair. Lire le reste de cet article »