Articles taggés avec ‘lego’

La garde-robe des Geeks

Dimanche 25 avril 2010

Le geek est un être humain comme un autre, il a des passions, des envies et d’un point de vue plus matériel, il doit, comme tous le monde, s’habiller. Alors que les fans de métal se parent de noir, le geek n’a pas peur de la couleur. Encore faut-il qu’elle soit liée à un jeu, un design, une référence.

Je vous avais parlé, lors de la semaine spéciale mariage, des caractéristiques des mariages des geeks, de la demande au choix de l’alliance !

Aujourd’hui, nous allons nous intéresser à la garde-robe des geeks, du caleçon à la cravate en passant par l’indispensable et irremplaçable t-shirt.

Parce que oui, le geek aime avant tout se sentir confortable dans ses vêtements. À moins qu’il ne soit obligé de porter un costume trois pièces du fait de son poste d’ingénieur en informatique, le geek préfère porter des t-shirts. Il en a une petite centaine, au bas mot. Ils sont généralement tous de couleur unie avec un logo ou un bon mot que seul les geek sont sensés comprendre.

Parce que l’on n’a pas besoin d’être 100% geek pour apprécier, voilà une petite sélection. Il y en a pour tous les goûts : langage informatique, jeux vidéos, Nintendo, Space Invaders… Lire le reste de cet article »

Abbey Road

Mardi 30 mars 2010

Nombreuses sont les pochettes d’albums à avoir marqué les esprits de plusieurs générations. Parce que certains éléments sont tout de suite parlant, certains groupes n’hésitent pas à parodier, à leurs sauces, les symboles représentant d’autres célébrités.

Les Beatles font partis de ces groupes de légende dont la plupart des pochettes d’albums ont été reprises. L’une des plus célèbres est celle d’Abbey Road, sorti en 1969. Dès l’année suivante, le groupe Booker T. & The M.G.’s a sorti l’album de reprises McLemore Avenue. La pochette est également un clin d’œil à celle d’Abbey Road. Et cela continue, plus de quarante ans après.

L’album Abbey Road, musicalement parlant, est classé 14ème dans la liste des 500 plus grands albums de tous les temps du magazine Rolling Stone. La célèbre photo des membres du groupe traversant Abbey Road (Londres), où se situent les studios d’EMI - renommés depuis Studios Abbey Road - a été prise par Iain MacMilla. Ce photographe britannique s’est posté sur une échelle, au matin du 8 août 1969, le temps de prendre quelques clichés des Beatles traversant la rue. Cela n’a pas pris plus de dix minutes, juste assez pour bloquer la circulation afin d’obtenir le cliché parfait où les jambes forment toutes un V. Lire le reste de cet article »

OK Go

Mardi 16 mars 2010

Il y a des groupes qui marquent les esprits pour leur musique. D’autres qui réussissent des coups de buzz via leurs clips. Je vous ai parlé l’autre jour du clip 70 million par Hold Your Horses ! et bien aujourd’hui, intéressons-nous au groupe OK Go, en passe de réussir un énième buzz avec la sortie de leur nouveau clip, This Too Shall Pass.

Revenons aux origines d’OK Go afin de comprendre d’où sortent ces énergumènes.

Nous sommes en 1998, il y a un peu plus de dix ans, lorsque le groupe OK Go pousse son premier cri. Un peu comme les Beatles qui étaient en partie des copains d’école, Damian Kulash (chanteur et guitariste) et Tim Nordwind (basse), à la base du groupe, sont amis depuis une colonie de vacances, l’été de leurs 11 ans. Même le choix du nom trouve sa source à cette époque. L’un des adultes qui encadrait le camp passait son temps à crier « Ok, ok, ok,…go ! ». Parfois, il ne faut pas chercher plus loin que le bout de son nez !

Andy Duncan (guitare et clavier) et Dan Konopka (batterie), des amis de lycée, sont venus compléter la formation. Lire le reste de cet article »

La Cène, d’hier à aujourd’hui

Samedi 16 janvier 2010

Quelque soit votre position en ce qui concerne la religion, vous êtes forcément amenés à croiser des références au judaïsme, au bouddhisme, au christianisme, à l’islam,… dans votre vie de tout les jours, que ce soit dans un musée, dans la presse ou à la télévision. Pas besoin de croire ou d’être religieux pour comprendre certains codes propres à telles ou telles religions. Ce blog ne se rapporte à aucune foi religieuse mais ça n’est pas une raison pour ne pas parler de certaines œuvres d’arts qui se rapportent à Jésus. On ne compte plus les représentations de la vie du Christ mais s’il est une scène récurrente c’est bien celle de la Cène justement.

En latin, cena signifie le repas du soir. Le repas le plus important pour les chrétiens est le dernier prit par Jésus Christ, la veille de sa crucifixion. C’est le soir du Jeudi Saint, peu avant la Pâque juive et Jésus est entouré de douze apôtres. C’est à cette occasion que Jésus institue l’Eucharistie en disant : « Ceci est mon corps, ceci est mon sang ».

Maintenant que tout le monde voit ce dont je veux parler, intéressons-nous à la représentation de cette scène. S’il est bien un tableau vu et revu c’est celui de La Cène. Pour certain, il n’existe qu’une version, c’est celle peinte par Léonard de Vinci et que voici. Lire le reste de cet article »

La Joconde (ou Portrait de Mona Lisa)

Samedi 4 juillet 2009

Pas besoin de vous faire un tableau, vous voyez forcément de quoi je veux parler. La Joconde fait probablement partie des dix tableaux les plus connus dans le monde. C’est LE tableau que tous les visiteurs s’empressent d’aller voir “pour de vrai” quand ils sont de passage au Musée du Louvre, à Paris.

Le maître Léonard de Vinci aurait commencé ce tableau en 1502 et aurait mis pas moins de quatre années pour l’achever. De son vivant, il ne se serait d’ailleurs jamais séparé de cette toile, même en voyage !

Plusieurs questions restent sans réponse autour de ce tableau. Enfin pas tout à fait. Il existe des réponses mais elles ne conviennent pas toujours aux sceptiques qui préfèrent leurs théoriques rocambolesques.

Pourquoi ce portrait d’une jeune femme assise devant un paysage montagneux et brumeux intrigue-t-il autant ?

Concernant la femme qui est représentée, l’hypothèse la plus courante est qu’il s’agit de Lisa Del Giocondo dont l’époux aurait réclamé un tableau à Leonard de Vinci.

Mais la personne qui servait de modèle à Léonard de Vinci était-elle vraiment une femme ou bien se peut-il qu’il s’agisse d’un homme ? Certains pensent qu’il pourrait s’agir d’un autoportrait féminisé. Lire le reste de cet article »