Articles taggés avec ‘Le seigneur des anneaux’

Quand Scary Movie se paie l’affiche !

Mercredi 13 janvier 2010

À la fin des années 90, on a assisté à un véritable come-back des films d’horreur. Dès les débuts du cinéma, des réalisateurs ont cherché à titiller les peurs les plus profondes des spectateurs. Méliès, au temps du cinéma muet, est le premier a avoir tenté l’expérience avec Le Manoir du Diable en 1896 ! Il s’agit d’un film d’une durée de deux minutes seulement mais qu’importe, l’idée qu’on pouvait avoir peur au cinéma existait bel et bien. Les premiers films a avoir vraiment marqué les esprits sont les films expressionnistes allemands des années 20 : Le Cabinet du Dr. Caligari et Nosferatu le Vampire. Les mythes et les légendes sont des thèmes que l’on retrouve régulièrement sur pellicule.

Dès lors, la production de ce type de long-métrages - souvent jugés comme étant des films de série B de par des scénarios ou des effets parfois simplistes - n’a cessé. Cependant, les années 70 ont été marqué par une profusion de ce genre de films. Wes Craven, John Carpenter, George Romero… ont remplis leurs scènes (et nos cauchemars) de zombies et de tueurs psychopathes. Même des réalisateurs plus “classiques” comme Steven Spielberg, et ses Dents de la mer, se sont intéressés au genre. Lire le reste de cet article »

Mini-Livre

Jeudi 4 juin 2009

Tout le monde a déjà tenu un livre dans ses mains. Le livre idéal ne doit pas être trop lourd, surtout quand on bouquine dans le lit ! Il suffit de tenir l’intégrale du Seigneur des anneaux aux éditions Christian Bourgois pour comprendre le supplice : 2,110 kg ! (croyez-moi, je l’ai pesé !)

Si vous n’avez pas de problèmes de vue ou que vous êtes les heureux propriétaires de lunettes qui corrigent l’hypermétropie, j’ai la solution contre les problèmes des trop gros livres : les mini-livres 3/2.

Qu’est-ce que c’est que ces histoires de fractions ? Ce sont tout simplement des livres qui mesurent 3 centimètres de haut et 2 de large. Certains disent qu’en plus ils pèsent 3,2 grammes mais ça reste à prouver.

Alors je l’admets pour le coup, la difficulté n’est pas de porter le livre mais bien de le lire. Mais je vous assure que c’est lisible. Et puis pour un schtroumpf ça correspond à la taille d’un grimoire. Bon je m’égare. Tout ça pour dire que les Éditions Biotop sont les seuls à publier ce genre d’ouvrages. Lire le reste de cet article »