Articles taggés avec ‘journaliste’

Les 100 livres du XXème siècle

Jeudi 3 juin 2010

J’aime lire. Bizarrement, je ne lis pas tant que ça. J’aime plusieurs genres de livres et c’est comme pour le cinéma, j’adapte le style en fonction de mon humeur.

Ce que je n’aime pas, ce sont les lectures forcées. Bien sûr, on est tous passé par l’école et plus particulièrement l’année de première, au lycée, avec le Bac Français. Durant cette année-là, on est obligé de lire des livres imposés à tous les lycéens. Heureusement pour moi, je suis passé après les deux années successives d’étude du pavé Les Confessions de Jean-Jacques Rousseau.

Dans l’ensemble, j’ai été gâté : le roman Pierre et Jean de Guy de Maupassant, la pièce de théâtre Le jeu de l’amour et du hasard de Marivaux et le recueil de poème Les Châtiments de Victor Hugo. Pas forcément évident les poèmes mais bon. Comme je suis joueuse, j’ai passé un Bac Littéraire donc en Terminale, j’ai également eu des livres imposés pour le cours de Lettres. Et j’ai découvert de belles choses : Le joueur d’échecs de Stefan Zweig - auquel j’avais consacré un article) et Les Fleurs bleues de Raymond Queneau.

Dans ce cas, je suis ravie qu’on m’ait “obligé” à découvrir de très bons livres, et auteurs par la même occasion.

Le problème, c’est que même les études terminées, on est parfois obligé de lire des livres. Enfin, presque obligé. Et cette obligation vient de Lire le reste de cet article »

Cannes, ses marches et ses films

Mercredi 19 mai 2010

Quel est le point commun entre le 7ème Art, la plage, Canal +, le rouge, l’Oréal, La Cité de la peur et les paillettes ? Le Festival de Cannes bien sûr.

Nous sommes en plein dedans justement puisqu’a lieu, au moment où j’écris ces mots, la 63ème édition du festival de cinéma le plus célèbre.

Nous sommes nombreux à nous rendre régulièrement dans les salles obscures afin de rire, pleurer, rêver ou encore sursauter devant les films de réalisateurs en tout genre. Pendant 12 jours, Cannes accueille réalisateurs, producteurs, journalistes et surtout acteurs afin de présenter au monde entier une sélection de longs-métrages.

Festival de cinéma le plus international et le plus médiatisé, Cannes semble, pour ceux qui ne s’intéressent pas vraiment au 7ème Art, être avant tout un défilé de stars sur les célèbres marches du Palais des Festivals.

Parce que c’est en partie vrai mais que ça n’est que la partie visible de l’iceberg, je vais tenter de vous décrire 12 jours à Cannes en 12 points. Ce ne sera pas totalement complet ni totalement objectif mais ce sera déjà une première approche ! Lire le reste de cet article »

Les Pintades

Jeudi 22 avril 2010

La pintade est un oiseau de la famille des gallinacés. Mais d’un point de vue symbolique, la pintade représente, dans de nombreux pays, la femme émancipée.

C’est en se basant sur cette idée que deux journalistes françaises, Layla Demay et Laure Watrin, ont décidé de faire le portrait de la femme d’aujourd’hui, “légère et sérieuse, féminine et féministe”.

Parce que c’est un sujet qui intéresse et qui forcément, a été souvent traité, les deux jeunes femmes ont décidé de parler des femmes des grandes villes via l’intermédiaire d’un pseudo guide touristique. Pour résumer, elles se sont intéressées à une grande ville et à toutes ces personnalités qui la compose au travers de portraits, de bons plans, d’adresses…

Quelques mots sur les co-auteurs :

Layla Demay, la trentaine, est journaliste et maman. C’est en 1997 qu’elle décide de quitter la France pour s’installer à New York. Depuis, elle y travaille en tant que journaliste free-lance. Elle réalise, pour des émissions de télévision françaises - Des racines et des ailes, ARTE Info, Envoyé Spécial - des reportages sur la société américaine.

Laure Watrin, la trentaine, est journaliste et maman (jusque-là c’est pareil). Après avoir été reporter radio à RTL pendant 12 ans, elle est partie vivre quatre ans à New York.

C’est en toute logique que le premier ouvrage de la collection s’intitule Les Pintades à New York. Lire le reste de cet article »

Les poissons d’Avril de la Presse

Jeudi 1 avril 2010

Le poisson d’avril, pour les grands, ça n’inclut pas souvent des poissons en papier collés dans le dos. C’est généralement plus subtil comme canular.

Pour une fois, ça n’est pas une fête commerciale, contrairement à la Saint-Valentin qui n’est pas toujours bien perçue. Après, tout le monde n’a pas le talent suffisant pour réussir à berner l’auditoire en inventant une histoire assez crédible pour qu’on y croit.

Selon la légende, l’origine de cette journée un peu particulière remonte à la seconde moitié du XVIème siècle, à l’époque où Charles IX, alors Roi de France, aurait tenté de chambouler le calendrier. Rien de tout cela n’est vrai bien sûr, ah ah poisson d’avril ! Enfin il y a forcément un fond de vérité mais disons que les véritables raisons sont un peu obscures. De même que l’utilisation du poisson comme symbole de cette journée consacrée aux farces.

Pour certains, son utilisation est liée au fait qu’en astrologie, le signe zodiacal qui précède le 1er Avril est le signe du poisson (19 février-20 mars). D’autres se seraient amusés à mettre des faux poissons dans l’eau à cette époque de l’année - période de frai - où la pêche est interdite afin de laisser les poissons se reproduire. Enfin, ce qui paraît le plus véridique, c’est l’idée que les gens s’offrant principalement des cadeaux alimentaires, ne pouvaient décemment pas offrir de la viande alors que les chrétiens célébraient la fin du carême.

Ce jour des “fous”, des “dupes”, comme on l’appelle dans les pays anglophones (April Fool’s Day), n’est pas une exception française. Lire le reste de cet article »

Le Petit Prince

Jeudi 25 février 2010

Je n’ai pas la prétention aujourd’hui de vous faire découvrir un livre mais simplement de vous parler d’une histoire dont tout le monde a entendu parler. Parce que l’on connaît tous la fameuse phrase “Dessine-moi un mouton“, on ne sait pas forcément pour autant ce qui entoure la création et l’histoire de ce livre.

Et pour comprendre d’où vient ce récit, il faut déjà s’intéresser à l’histoire de son auteur, Antoine de Saint-Exupéry.

Très jeune, le petit Antoine perd son père mais malgré ce tragique incident, il vivra une enfance assez heureuse, entouré de ses quatre frères et sœurs. Mais c’est surtout de sa mère qu’il sera le plus proche. Elle lui apportera des valeurs qu’on retrouve tout au long de son œuvre littéraire, comme l’honnêteté et le respect pour autrui. Elle lui offrira surtout une éducation de qualité dans différents établissements. Si bien que très tôt, le jeune homme commence à rédiger des poèmes.

À l’âge de 12 ans, alors qu’il passe des vacances près d’un aérodrome, il s’y rend régulièrement à vélo et pose des centaines de questions aux mécaniciens. Un jour, profitant de la naïveté d’un pilote, il affirmera avoir l’autorisation de sa mère pour effectuer son baptême de l’air. Lire le reste de cet article »

Le Monde

Jeudi 18 février 2010

Le journal Le Monde est l’un des quotidiens qui représente le plus notre pays. C’est le genre de journal que j’ai toujours connu et il en est de même pour mes parents. Mais depuis quand informe-t-il les français ?

Pour revenir aux premiers pas du Monde, pas besoin de remonter jusqu’au Big Bang, plusieurs décennies suffisent. Pas que je veuille réduire le mérite qu’a ce journal de toujours exister après plus de cinquante années mais disons que c’est moins ancien que le cinéma.

Le premier numéro a été publié il y a 65 ans, le 19 décembre 1944. Pour information, le premier journal papier de l’Histoire - Relation - a vu le jour à Strasbourg autour de 1605. Et le quotidien à avoir eu la plus longue existence est le POIT ( Post och Inrikes Tidningar = Bulletins d’information national). Créé par la Reine Christine de Suède en 1645, il a été édité jusqu’au 29 décembre 2006. Depuis, il n’existe plus que via le net.

Revenons à la création du journal Le Monde. 1944, la France est en pleine Guerre et le journal télévisé n’existe pas encore (1949). Le Général De Gaulle souhaite que le gouvernement propose aux habitants un quotidien s’intéressant aussi bien à l’actualité nationale qu’à ce qui se passe à l’étranger. Il opte pour une vision globale donc mondiale. Lire le reste de cet article »