Articles taggés avec ‘Johnny Depp’

Semaine 7ème Art : Cuisine

Vendredi 21 août 2009

Le Chocolat de Lasse Hallström - 2001

Voilà enfin un film qui permet d’allier deux plaisirs, le cinéma ET le chocolat. Au moins, tout le chocolat que vous ingurgitez virtuellement pendant deux heures ne vous fait pas prendre le moindre gramme… à moins de foncer dans la première chocolaterie que vous croisez sitôt la fin du film.

Ce film est adapté du livre éponyme de l’anglaise Joanne Harris. Il raconte un moment dans la vie du petit village français de Lansquenet. Cette bourgade paisible et surtout traditionnelle voit sa vie transformée avec l’arrivée et Vianne Rocher et de sa petite fille Anouk.

Cette mystérieuse jeune femme ouvre une confiserie pleine de friandises irrésistibles. Mais le plus étrange, c’est qu’elle semble capable de lire à travers les clients comme dans un livre ouvert. Elle sait, rien qu’en les voyant, ce qu’ils vont aimer et surtout, quels chocolats ils doivent manger pour satisfaire leurs désirs cachés. Très vite le succès est au rendez-vous mais cela n’est pas du goût de tous.

Même s’il s’agit d’une fiction, l’auteur du roman s’est quelque peu inspirée de sa vie privée puisqu’elle a vécu, un temps, dans une confiserie et elle serait l’arrière-petite-fille d’une française qui était connue comme étant guérisseuse, un peu sorcière sur les bords ! Lire le reste de cet article »

Semaine 7ème Art : Cinéma

Mercredi 19 août 2009

Ed Wood de Tim Burton - 1994

Comment parler du cinéma alors que vous êtes assis dans un cinéma à regarder un film ? Et bien en s’intéressant à une époque, un style ou même un réalisateur.

C’est ce dernier aspect que Tim Burton a choisi pour thème central de l’un de ses films.

Si je vous parle d’Edward D. Wood Junior, il est peu probable, en France, que l’on puisse citer l’un de ses films. Seuls certains passionnés de films dits de série Z sauront répondre.

Ed Woood aimait le cinéma, plus que tout. Mais malheureusement pour lui, il a été qualifié de « plus mauvais cinéaste de l’histoire du cinéma ».

Son autre passion concernait les habits féminins. Dès son plus jeune âge, sa mère lui faisait porter des tenues de petites filles si bien qu’il continua, même adulte. L’une de ses plus grandes fiertés, en dehors de son œuvre pour le 7ème art, vient du fait qu’il ait combattu au sein des Marines avec, sous son treillis, des dessous féminins de coton rose.

Cela n’a pas toujours influencé son travail de cinéaste mais ça a considérablement renforcé l’idée qu’il n’était pas un réalisateur “académique”. Ses échecs commerciaux le firent plonger dans l’alcool et la dépression. Lire le reste de cet article »

Do You Speak French ?

Mercredi 12 août 2009

Les acteurs français rêvent, pour la plupart, de faire une carrière internationale. En ce moment, celle qui fait son trou outre-atlantique, c’est Marion Cotillard, bien sûr.

Mais lorsqu’on lit les interviews des acteurs anglophones, on remarque qu’ils sont nombreux à aimer les réalisateurs français et si ça ne tenait qu’à eux - que la barrière de la langue n’était pas un problème - il viendrait dans l’hexagone, tourner un film.

Il y a des comédiens qui s’amusent parfois à dire un ou deux mots en français. Mais en plus les journalistes, bien chauvins comme il faut, aiment que les acteurs disent une phrase en français afin de promouvoir leurs radios, leurs émissions, leurs magazines.

Les comédiens capables de travailler dans plusieurs pays grâce à leurs connaissances des langues étrangères sont de plus en plus nombreux. Diane Krüger est allemande, Monica Belluci est italienne, Victoria Abril est espagnole. Mais la comédienne anglophone qui travaille le plus en France est Kristin Scott-Thomas. Bien évidemment, elle a un accent lorsqu’elle joue mais cela ne l’empêche pas de très bien se débrouiller. Le plus drôle c’est lorsqu’elle est engagée, comme dans Confession d’une accro au shopping, pour jouer le rôle d’une française parlant anglais avec un accent terrible… comme une vraie française quoi ! Lire le reste de cet article »

La réalité avant la fiction

Mercredi 29 juillet 2009

Bien souvent, il est écrit à la fin du générique d’un film ” toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ou ayant existé ne saurait être que fortuite “. Ainsi, on peut se prendre à rêver ou craindre tel ou tel personnage, tout droit sorti de l’imaginaire d’un scénariste talentueux. Oui mais voilà, parfois c’est tout l’inverse. Pas que le scénariste soit mauvais, non. Simplement, le scénario est adapté d’un fait et de personnages réels. Lorsqu’il s’agit de raconter la vie de Jules César par exemple, il existe tout un tas d’ouvrages pour documenter l’écriture. Pour ce qui est de l’acteur engagé, il faut qu’il ait une ressemblance avec le personnage qu’il interprète. Bien évidemment le maquillage et les artifices en latex contribuent à la réussite de cet effet miroir.

Mais le challenge est encore plus important lorsqu’il s’agit de conter l’histoire d’un personnage du XXème siècle. Il reste toujours une partie de la famille proche voire même le principal intéressé. Dans ce cas, il est indispensable de dresser un portrait au plus proche de la réalité. Le fait de pouvoir rencontrer ces protagonistes ainsi que les témoins des évènements qui feront l’histoire du film, est capital. Bien que parfois, ça puisse rendre les choses plus complexes pour le comédien. Lire le reste de cet article »

La Femme Chocolat

Vendredi 20 mars 2009

Aujourd’hui, pas de recettes précises à part celle, peut être, du plaisir et du bien-être. Je veux bien sûr parler du chocolat parce que c’est si bon ! Peu de gens diront l’inverse. Mais le chocolat c’est aussi composé de plein de bonnes choses pour le corps, et oui.

Par exemple, la vitamine E permet d’améliorer la densité et l’hydratation de la peau ainsi que la photoprotection. Mais ne faisons pas de raccourcis hâtifs : si vous tentez de faire la crêpe sur la plage sans  mettre de la crème solaire sous prétexte que vous venez de vous enfiler un brownie au chocolat, ça ne suffira pas, dommage !

100 grammes de chocolat fournissent un tiers des apports journaliers recommandés en magnésium, phosphore, potassium et fer. Et si en plus vous mangez vos 5 fruits et légumes par jour alors là…

Et si je vous dis en plus que les tanins, le fluor et les phosphates contenus dans le cacao ont des propriétés anti-carie qui viennent compenser la forte teneur en glucides alors vous n’aurez plus de raisons de résister.

Bref, manger du chocolat ça n’est pas si mauvais que ça mais l’étaler sur le corps, c’est encore mieux ! Lire le reste de cet article »

Alice au pays des Merveilles

Jeudi 26 février 2009

Œuvre de Lewis Carroll figurant parmi les classiques de la littérature enfantine, l’histoire d’Alice a su plaire à la fois aux petits et aux grands.

Je ne reviendrai pas ici sur l’importance du monde de l’imaginaire et de l’absurde ou encore sur la critique de la société victorienne de l’époque à travers une remise en cause de l’ordre établi. Non, chacun ayant déjà probablement lu ce livre (ou vu une des nombreuses adaptations cinématographiques), je laisse chacun interpréter l’ouvrage à sa manière.

Revenons à la genèse de l’œuvre, pour cela retournons en 1856 auprès de Lewis Carroll (de son véritable patronyme Charles Lutwidge Dodgson).

Londres, Mars 1856 : L. Carroll vient d’acquérir son premier appareil photographique. Il deviendra ensuite un photographe réputé pour ses portraits de scientifiques, d’artistes mais surtout de petites filles. C’est lors d’une promenade au Christ Church College qu’il rencontre trois des enfants Liddell (dont le père est doyen des lieux). Parmi eux, Alice, alors âgée de quatre ans. Lire le reste de cet article »