Articles taggés avec ‘Guerre’

La Bibliothèque Rose

Jeudi 20 mai 2010

La Bibliothèque Rose fait partie de ces trésors du patrimoine qui ont accompagné des centaines de milliers d’enfants tout au long du XXème siècle. On repense tous avec émotion à ces livres et aux héros des histoires.

Cette collection éditée par Hachette existe depuis 154 ans et comprend plusieurs centaines de titres, généralement issus de séries.

Pour la petite histoire, Louis Hachette aurait eu l’idée de lancer cette collection suite à un voyage en train - l’inauguration de la ligne Paris-Strasbourg - en compagnie de Napoléon III et du comte de Ségur, président des Chemins de fer de l’Est. Ce dernier avait raconté que sa femme, la comtesse de Ségur donc, inventait sans cesse de nouvelles histoires pour divertir leurs enfants.

C’est tout naturellement que Louis Hachette se tourna vers elle au moment de publier le premier ouvrage de la collection. Il s’agissait du livre Nouveaux contes de fées. Elle publiera plus tard les célèbres ouvrages Les malheurs de Sophie, Mémoires d’un âne ou encore Les petites filles modèles. En tout, vingt ouvrages, un pour chacun de ses petits-enfants.

Les livres furent d’abord vendus dans les gares de la Compagnie des Chemins de fer de l’Est qui était en plein développement ce qui permit à la collection de prospérer assez vite et surtout durablement. Proposés à un tarif bon marché, les livres de la Bibliothèque des Chemins de Fer étaient classés en sept couleurs dont : rose pour les livres illustrés pour les enfants Lire le reste de cet article »

En l’an 2000…

Samedi 24 avril 2010

Je vous rassure, ce titre n’illustre pas des signes précoces d’Alzheimer, non, je ne cherche pas à vous parler du passé mais bien du futur. Puisque nous sommes en 2010, vous allez me dire que j’ai quelques neurones grillés et qu’il serait temps de faire la révision des 10 000 kilomètres. Que nenni.

Aujourd’hui, je vais vous parler de l’an 2000. Pas de ce qu’il s’est produit puisqu’il s’agirait de parler du passé. Mais bien de ce que l’on pensait qu’il allait arriver. Finalement, la Terre ne s’est pas arrêtée de tourner le 31 décembre 1999, à 23h59. Pas de vrai bug informatique non plus… Aaaah, déception ! Les seuls à avoir eu l’air idiot dans l’histoire, ce sont les boutiques Optic 2000 et autres du genre. Et certains, pensant avoir l’air moins bêtes, on fait pire en nommant leur magasin, par exemple, depann’ 3000.

Toujours est-il qu’au début du XXème siècle, la population imaginait ce que serait l’an 2000. Quand j’étais petite, dans les années 80, j’avais une vision tout droit sortie des films de science-fiction dans lesquels les gens portaient des habits argentés et vivaient sur d’autres planètes. On en est loin, quoi que… C’est sans compter sur les leggings argentés et les tenues extravagantes de Lady Gaga. Malgré ces exceptions, on se rend compte qu’une fois dans le futur - enfin le présent mais c’est ce qu’on considérait comme étant le futur pendant très longtemps - on est loin de nos fantasmes les plus fous. Lire le reste de cet article »

Le Monde

Jeudi 18 février 2010

Le journal Le Monde est l’un des quotidiens qui représente le plus notre pays. C’est le genre de journal que j’ai toujours connu et il en est de même pour mes parents. Mais depuis quand informe-t-il les français ?

Pour revenir aux premiers pas du Monde, pas besoin de remonter jusqu’au Big Bang, plusieurs décennies suffisent. Pas que je veuille réduire le mérite qu’a ce journal de toujours exister après plus de cinquante années mais disons que c’est moins ancien que le cinéma.

Le premier numéro a été publié il y a 65 ans, le 19 décembre 1944. Pour information, le premier journal papier de l’Histoire - Relation - a vu le jour à Strasbourg autour de 1605. Et le quotidien à avoir eu la plus longue existence est le POIT ( Post och Inrikes Tidningar = Bulletins d’information national). Créé par la Reine Christine de Suède en 1645, il a été édité jusqu’au 29 décembre 2006. Depuis, il n’existe plus que via le net.

Revenons à la création du journal Le Monde. 1944, la France est en pleine Guerre et le journal télévisé n’existe pas encore (1949). Le Général De Gaulle souhaite que le gouvernement propose aux habitants un quotidien s’intéressant aussi bien à l’actualité nationale qu’à ce qui se passe à l’étranger. Il opte pour une vision globale donc mondiale. Lire le reste de cet article »