Articles taggés avec ‘femme’

La plus grande top

Dimanche 21 février 2010

Dans la vie, on a beau dire que c’est mieux de ne pas être noyé dans la masse, d’avoir sa propre personnalité mais parfois, ne pas être dans la norme peut être un handicap. Pas facile d’être tout petit, pas facile non plus d’être très très grand. Et c’est encore plus vrai pour une femme. Il y a toujours le basket vous me direz mais bon, ça ne suffit pas et tout le monde n’aime pas ça.

Imaginez que vous ne pouvez pas rentrer dans votre voiture, vous devez vous baisser pour passer les portes et impossible d’aller au cinéma ou dans un avion à moins d’être au premier rang pour étendre ses jambes, mais dans ce cas, les gens derrières ne vont pas apprécier de voir une tête dépasser de 50 centimètres.

Franchement, je ne serais pas contre quelques centimètres en plus mais passé 1m85, je pense que c’est difficile à vivre pour une femme.

La nature est étrange et même si certains sont génétiquement prédisposés à être très grand, il y a des cas hors du commun. Voyez cet homme, Robert Wadlow, qui dans les années 30 devait bien être le seul à mesurer quasiment 2,50 mètres. Lire le reste de cet article »

Huuuum… Donuts !

Vendredi 19 février 2010

S’il est une gourmandise qui symbolise bien les États-Unis, c’est le donut (ou doughnut, c’est selon). En Amérique du Nord, on peut en acheter à tous les coins de rue. Cette pâtisserie est tellement populaire que les américains en ingurgiteraient quelques 10 milliards chaque année !

Avec 450kcal les 100g, il y a de quoi expliquer en partie le problème de surpoids dans le pays. Mais ça n’est pas parce que c’est cuit dans l’huile et roulé dans du sucre qu’il ne faut pas y goûter. Il ne faut pas non plus se priver de tout sous prétexte que c’est gras. Il suffit de rester raisonnable.

Cette pâtisserie est, en réalité, d’origine néerlandaise. Là-bas, ce qui s’en rapproche le plus s’appelle oliebol (boule dans l’huile) et on la trouve un peu partout au moment de la Saint-Sylvestre. Elle débarqua dans le nouveau monde en même temps que les immigrés issus de la Nouvelle-Amsterdam. Assez proche de l’aspect du beignet que l’on trouve en France, le donut n’en reste pas moins différent. Au Canada ils les nomment joliment “beignes”. J’en connais qui seraient contents, pour une fois, de s’en prendre une ! Mais ce qu’ils appellent “beignes à l’ancienne” diffère légèrement des donuts industriels vendus en masse. Pas de glaçage fondant mais un donut simplement roulé chaud dans le sucre et dégusté ensuite avec du thé ou un verre de lait.

Lire le reste de cet article »