Articles taggés avec ‘Espagne’

Courrier International

Jeudi 15 juillet 2010

En terme d’information, ce que l’on sait concernant la politique extérieure et les évènements qui se déroulent en dehors de l’Hexagone, est relativement similaire quelque soit les rédactions françaises puisque justement, on a toujours la vision de nos concitoyens.

Afin de proposer aux français une autre vision des choses mais aussi pour parler d’évènements que les médias de notre pays ne traitent pas forcément en profondeur, quatre parisiens - Jean-Michel Boissier, Hervé Lavergne, Maurice Ronai et Jacques Rosselin - ont décidé, à la fin des années 80, de proposer un nouvel hebdomadaire axé sur le monde. Courrier International est un journal d’information proposant des articles issus de la presse du monde entier. Pour se faire, des articles de grands noms de la presse internationale sont traduits et proposés chaque semaine aux lecteurs francophones.

Puisque les lecteurs ne connaissent pas les 900 publications dont sont extraits, à tour de rôle, les articles, une présentation de quelques lignes est là pour en dire un peu plus sur la source. Parmi les plus connues Lire le reste de cet article »

La Nuit des Musées 2010

Samedi 15 mai 2010

Aujourd’hui, où que vous soyez en Europe, les musées vous ouvrent leurs portes dans des conditions exceptionnelles : gratuitement et de nuit !

Cette année est organisée la 6ème édition de la Nuit des Musées. À l’origine, ce rendez-vous annuel organisé par le ministère de la culture et de la communication française n’avait pas lieu la nuit. Proposé à la fin des années 90, le « Printemps des musées » a eu lieu pour la première fois en 2001 dans une multitude de musées des 39 pays signataires de la convention culturelle du Conseil de l’Europe.

Parce qu’une partie de la population n’a pas toujours accès facilement aux musées, l’idée était de permettre à tout un chacun de profiter de son contenu sans barrière financière. La gratuité pendant une journée s’imposait. Selon l’actuel Ministre de la Culture Frédéric Mitterrand, il faut “briser le plafond de cristal de l’intimidation sociale” et faire “céder les blocages et les inhibitions (…) face à ces temples de la culture“.

En 2005, l’initiative a évolué et depuis, cette manifestation européenne se déroule la nuit. Au programme, une approche différente des lieux et surtout, un public encore plus nombreux car il comprend désormais les noctambules. Lire le reste de cet article »

Vie de Merde

Jeudi 13 mai 2010

Vous avez forcément déjà entendu parler du désormais célèbre site : Vie de Merde .

En gros, le concept est simple. Vous, moi, lui, elle ou encore nous, avons déjà vécu des petits malheurs du quotidien que l’on a eu envie de ponctuer par “vie de merde”. Et bien voilà, il suffit d’aller sur le site Vie de Merde (VDM) et de partager avec le reste des internautes vos grands moments de solitude comme lorsque vous vous êtes retrouvée en petite culotte devant tout un groupe de touristes !

Depuis quelque temps est apparu sur la toile cette nouvelle mode de sites participatifs et récréatifs qui n’ont pour véritable objectif que de divertir les internautes à partir d’un concept tout simple.

Parce que le malheur des uns fait le bonheur des autres sachez qu’en déposant vos petits moments de vie “de merde” sur la toile, vous en amuserez plus d’un. C’est presque un geste qui devrait être remboursé par la sécurité sociale puisque vous faites rire les internautes et ça, c’est bon pour le corps et pour le moral.

Cela fait un peu plus de deux ans qu’on découvre quotidiennement des anecdotes drôles, terribles ou mignonnes, selon les cas. Elles sont toutes disponibles sur le site officiel mais également sur la page Facebook (456 201 fans) et sur Twitter (3 956 abonnés).

À l’origine du projet se trouve un jeune homme de 20 ans, Maxime Valette qui, le 12 janvier 2008 - normal c’est une très bonne date - met en ligne le site Vie de Merde. Lire le reste de cet article »

La Vache Qui Rit

Vendredi 23 avril 2010

Tout le monde connait La Vache Qui Rit®, tout le monde en a mangé et pourtant, on se sait toujours pas pourquoi La Vache Qui Rit, rit ? Puisque ce problème n’a toujours pas été résolu en 87 ans, je ne vais pas tenter de répondre à cette question existentielle, non. Par contre, je peux vous raconter l’histoire de ce fromage un peu particulier, sans grand intérêt et pourtant apprécié partout dans le monde.

La France est connu pour être le pays du fromage et pourtant, tout ce que les étrangers connaissent de nos fromages, dans leur pays (hors Europe), ce sont le camembert et La Vache Qui Rit ! C’est assez limité mais bon, c’est déjà ça.

Il était une fois, dans un petit village du Jura, un certain Jules Bel, jeune homme plein d’ambition voulant devenir affineur et négociant en Comté. Nous sommes en 1865, à Orgelet. Avec le temps, l’entreprise familiale rencontrant pas mal de succès, Jules Bel décida de déménager à une vingtaine de kilomètres, à Lons-Le-Saunier. Après une quarantaine d’années de bons et loyaux services, il rendit son tablier et transmit son patrimoine gastronomique à ses deux fils, Henri et Léon. Suite à sa mobilisation durant la Première Guerre Mondiale, Léon rentra dans le Jura avec la ferme intention de créer un nouveau produit. Parce qu’à cette époque, une grande campagne incitait la population à manger des produits laitiers pour éviter les carences en calcium, il chercha à proposer un produit qui puisse plaire à tous, qui soit économique, simple à transporter et à manger. Ainsi germa dans son esprit l’idée de fabriquer un fromage fondu, vendu en portions. Lire le reste de cet article »

Téléchat

Lundi 12 avril 2010

Y a qu’une télé, c’est Téléchat !

Aujourd’hui c’est “lourdi” et je viens vous annoncer une bonne nouvelle : Téléchat est de retour à la télévision. Depuis le 4 Avril dernier, les épisodes de ce journal télévisé pour enfants sont programmés tous les dimanche matin, sur Arte, dans la case junior.

Pour ceux qui n’ont pas connus Récré A2 dans les années 80, vous ne voyez peut-être pas de quel monument de la télévision je veux parler. Téléchat a marqué toute une génération. Pas uniquement en bien en fait. Aussi étonnant que cela puisse paraître, ce programme avait un effet double sur les enfants. Tout en ayant irrésistiblement envie de le regarder, ils étaient assez effrayés par les marionnettes de l’émission. Beaucoup d’adultes parlent aujourd’hui de cette époque avec un trémolo dans la voix, doublé d’un frisson.

Alors qu’il trouvait les émissions pour enfant ennuyeuses, le scénariste-réalisateur Henri Xhonneux a eu envie, dès la fin des années 70, de proposer un programme jeunesse au ton décalé. Cinq ans plus tard et grâce à la collaboration de l’artiste-romancier Roland Topor, ils proposèrent à Antenne2, avec l’aval de la directrice des programmes jeunesse Jacqueline Joubert, un journal télévisé d’un genre nouveau.

Téléchat arrive sur les antennes à 18h10, le 3 octobre 1983. Le succès est immédiat et environ 8 millions de spectateurs suivent chaque soir, en France, ce journal de cinq minutes. Présenté par un couple de marionnettes atypiques, un chat et une autruche, le journal propose des reportages à propos de la vie des objets qui nous entourent, au quotidien. Lire le reste de cet article »

Les poissons d’Avril de la Presse

Jeudi 1 avril 2010

Le poisson d’avril, pour les grands, ça n’inclut pas souvent des poissons en papier collés dans le dos. C’est généralement plus subtil comme canular.

Pour une fois, ça n’est pas une fête commerciale, contrairement à la Saint-Valentin qui n’est pas toujours bien perçue. Après, tout le monde n’a pas le talent suffisant pour réussir à berner l’auditoire en inventant une histoire assez crédible pour qu’on y croit.

Selon la légende, l’origine de cette journée un peu particulière remonte à la seconde moitié du XVIème siècle, à l’époque où Charles IX, alors Roi de France, aurait tenté de chambouler le calendrier. Rien de tout cela n’est vrai bien sûr, ah ah poisson d’avril ! Enfin il y a forcément un fond de vérité mais disons que les véritables raisons sont un peu obscures. De même que l’utilisation du poisson comme symbole de cette journée consacrée aux farces.

Pour certains, son utilisation est liée au fait qu’en astrologie, le signe zodiacal qui précède le 1er Avril est le signe du poisson (19 février-20 mars). D’autres se seraient amusés à mettre des faux poissons dans l’eau à cette époque de l’année - période de frai - où la pêche est interdite afin de laisser les poissons se reproduire. Enfin, ce qui paraît le plus véridique, c’est l’idée que les gens s’offrant principalement des cadeaux alimentaires, ne pouvaient décemment pas offrir de la viande alors que les chrétiens célébraient la fin du carême.

Ce jour des “fous”, des “dupes”, comme on l’appelle dans les pays anglophones (April Fool’s Day), n’est pas une exception française. Lire le reste de cet article »

Oscar du court-métrage d’animation

Mercredi 17 mars 2010

Aujourd’hui mercredi, jour des sorties, je vous propose une séance cinéma un peu particulière. Puisqu’il est plus facile de voir les longs-métrages, intéressons-nous aujourd’hui aux films plus courts. Pour être considéré comme des courts-métrages par le CNC, les films ne doivent pas excéder 59 minutes (45 minutes aux États-Unis). Mais le plus souvent, ils durent moins d’une demie-heure.

Quitte à regarder des réalisations moins connues, autant s’intéresser à la crème de la crème à savoir la sélection des court-métrages nommés aux Oscar. Et plus particulièrement ceux de la catégorie animation.

Au programme, cinq courts-métrages dont deux réalisés par des français, et oui c’était cocorico’s touch à Hollywood cette année.

Pour commencer et sans préférence aucune - même si j’ai beaucoup aimé - voici un film bien français.

• FRENCH ROAST (8′17) de Fabrice O. Joubert

L’action se déroule dans un café parisien, le style typique de la brasserie aux décorations Art Nouveau. Nous sommes dans les années 60, un homme d’une certain rang social boit son café tout en lisant le journal. Il demande l’addition… Lire le reste de cet article »