Articles taggés avec ‘émission tv’

Téléchat

Lundi 12 avril 2010

Y a qu’une télé, c’est Téléchat !

Aujourd’hui c’est “lourdi” et je viens vous annoncer une bonne nouvelle : Téléchat est de retour à la télévision. Depuis le 4 Avril dernier, les épisodes de ce journal télévisé pour enfants sont programmés tous les dimanche matin, sur Arte, dans la case junior.

Pour ceux qui n’ont pas connus Récré A2 dans les années 80, vous ne voyez peut-être pas de quel monument de la télévision je veux parler. Téléchat a marqué toute une génération. Pas uniquement en bien en fait. Aussi étonnant que cela puisse paraître, ce programme avait un effet double sur les enfants. Tout en ayant irrésistiblement envie de le regarder, ils étaient assez effrayés par les marionnettes de l’émission. Beaucoup d’adultes parlent aujourd’hui de cette époque avec un trémolo dans la voix, doublé d’un frisson.

Alors qu’il trouvait les émissions pour enfant ennuyeuses, le scénariste-réalisateur Henri Xhonneux a eu envie, dès la fin des années 70, de proposer un programme jeunesse au ton décalé. Cinq ans plus tard et grâce à la collaboration de l’artiste-romancier Roland Topor, ils proposèrent à Antenne2, avec l’aval de la directrice des programmes jeunesse Jacqueline Joubert, un journal télévisé d’un genre nouveau.

Téléchat arrive sur les antennes à 18h10, le 3 octobre 1983. Le succès est immédiat et environ 8 millions de spectateurs suivent chaque soir, en France, ce journal de cinq minutes. Présenté par un couple de marionnettes atypiques, un chat et une autruche, le journal propose des reportages à propos de la vie des objets qui nous entourent, au quotidien. Lire le reste de cet article »

Dorothée

Mardi 23 février 2010

Dorothée, c’est Récré A2 et le Club Dorothée. Dorothée c’est l’animatrice que tous les enfants des années 80 connaissent. Dorothée c’est plein de choses à la fois.

Pour moi c’est également un souvenir précis : mon tout premier CD, celui de Dorothée. Il s’agissait de l’album Docteur (1987).

Aujourd’hui, parlons musique en ne s’intéressant qu’à la carrière musicale de Dorothée. Pour ceux qui l’ignorent encore, Dorothée s’appelle en réalité Frédérique Hoschedé et même si elle restera toujours l’idole de notre enfance, elle va fêter ses 57 ans cette année. En même temps, ne semblez pas surpris, nous aussi on a vieillit depuis l’époque où on chantait le générique du Club Dorothée.

Petite, la demoiselle a pris des cours de piano et a même obtenu, à onze ans, le troisième prix du concours Nerini. Pendant son adolescence, elle part en vacances en Angleterre et découvre le monde merveilleux du Rock’n'roll, des Beatles mais aussi des comédies musicales.

À 18 ans, elle se fait remarquer par Jacqueline Joubert qui assiste à un concours de théâtre amateur pour lequel elle obtient le premier prix du jury. Deux ans plus tard, Dorothée débute à la télévision dans Les mercredis de la jeunesse. Mais le vrai tournant dans la carrière de la jeune femme arrive en 1978 lorsque Jacqueline Joubert, fraîchement nommée à la tête des émissions jeunesse d’Antenne 2, l’engage pour la nouvelle émission Récré A2. Alors que ce programme ne devait durer que le temps d’un été, Dorothée l’anime pendant dix ans. Lire le reste de cet article »

Alain Resnais annonce…

Mercredi 20 janvier 2010

Pour un réalisateur qui a travaillé pendant plusieurs années sur un projet, la sortie de son film est cruciale. C’est à la fois une délivrance mais aussi une angoisse terrible. Selon son degré de popularité, la publicité faite autour de son film est plus ou moins importante mais surtout plus ou moins indispensable. Il est des réalisateurs dont le travail est reconnu et pour qui la promotion n’aura finalement qu’une incidence moyenne compte tenu des fans et du buzz qui existe de lui-même autour de chaque nouvelle sortie. C’est le cas de Steven Spielberg, Quentin Tarantino, Woody Allen… Bien sûr, il ne faut pas exclure les potentiels nouveaux spectateurs mais disons que le film fera toujours un minimum d’entrées.

En ce qui concerne la promotion du film, le plan marketing est plus ou moins extravagant. Il faut généralement prévoir une bande-annonce, des teasers (plus court que la bande-annonce), des affiches, des interviews (presse, tv, radio…), des avants-premières, voir plus. Toujours est-il qu’il faut donner envie aux gens de se déplacer au cinéma à partir d’une image (l’affiche), d’un montage réduit de l’intrigue du film (bande-annonce) ou encore d’un résumé présenté par les acteurs. Cela se joue à pas grand chose et les enjeux sont considérables à l’heure du téléchargement de masse qui commence avant même la sortie officielle du film. Lire le reste de cet article »

Résolutions 2010 : Télévision

Lundi 4 janvier 2010

“Ne plus pleurer pour un rien devant des séries mielleuses ou pire encore, devant les émissions pleines de voyeurismes où le montage montre des inconnus parlant aussi bien de leurs joies que de leurs malheurs avec en fond, une musique qui ponctue le propos.”

Bon après ça risque de ne pas être si facile parce que :

- Je suis une fille

- J’ai des antécédents familiaux de larmes faciles

- Je suis bon public

- Je suis comme ça depuis 25 ans

- J’aime bien en fait, mais faut pas le dire !

© aufeminin