Articles taggés avec ‘David Bowie’

Les chansons de 1980

Mardi 8 juin 2010

L’année 1980 a été particulièrement importante dans le monde de la musique internationale (et je ne parle pas seulement de l’arrivée en puissance du synthétiseur). Riche en bon comme en mauvais, voici un petit rappel des faits marquant de cette année là.

Commençons par le positif : c’est en 1980 qu’AC/DC sort son album Back in Black. Celui-ci deviendra l’album le plus vendu au monde avant d’être détrôné en 1983 par Thriller, de Michael Jackson. Queen sortait la même année le titre Another One Bites The Dust, extrait de l’album The Game. À noter que c’est à partir de cette époque que Freddie Mercury porta la moustache ! Quand au groupe Pink Floyd, ils étaient en tournée pour promouvoir l’album The Wall.

Également sur scène, Grateful Dead, The Beach Boys et Jefferson Airplane, tous réunis en Californie pour un concert rock au bénéfice du Cambodge.

Bien que Diane Tell n’ait jamais été un homme, elle a été sacrée Révélation de l’Année au Québec.

Même s’il s’agit de cinéma, citons tout de même deux films, sortis cette année-là, qui parlent de musique. Rude Boy tout d’abord est un film basé sur la vie du groupe The Clash. Blues Brothers, ensuite, suit les aventures du duo de blues composé de Dan Aykroyd et John Belushi. Lire le reste de cet article »

David Bowie, l’acteur

Mercredi 31 mars 2010

Lorsque l’on parle d’un chanteur travaillant pour le cinéma, on imagine généralement qu’il participe à la bande-originale du film. Cette situation est déjà arrivée à David Bowie, pour L’homme qui venait d’ailleurs (même si au final, les musiques présentes dans le film sont de John Philips).

Il arrive également que les célébrités fassent une apparition, dans leur propre rôle, pour les besoins du scénario. Encore une fois, David Bowie en a fait l’expérience à plusieurs reprises : Moi, Christiane F., 13 ans, droguée, prostituée…, Zoolander, College Rock Stars

Mais en réalité, ce que certains ignorent c’est qu’au-delà des chansons aussi incroyables et marquantes que Space Oddity et Under Pressure, David Bowie est un très bon acteur.

L’autre jour, je vous parlais de l’actrice Marion Cotillard qui est de plus en plus impliquée dans des projets musicaux. Depuis une trentaine d’années, David Bowie troque régulièrement sa tenue de chanteur pour se rendre sur les plateaux de tournages. Avec des rôles variés dans des genres assez différents selon les longs-métrages, il commence à avoir une filmographie assez importante. Lire le reste de cet article »

Ron Mueck

Samedi 27 février 2010

Parmi les artistes contemporains, il en est un qui aime tout particulièrement représenter notre société à travers des sculptures époustouflantes de réalisme. L’arrivée de Ron Mueck au sein du monde de l’art contemporain est assez récent, une douzaine d’années seulement. Mais en réalité cet artiste n’est pas novice en la matière. Retour sur le parcours de cet homme à part.

Rom Mueck est un artiste australien, né à la fin des années 50 à Melbourne. Tout petit déjà, il passe son temps à fabriquer des objets. Faut dire qu’avec un père sculpteur de jouets en bois et une mère créatrice de poupées de chiffons, il avait toutes les cartes en main pour bricoler et surtout, laisser parler sa créativité.

Une fois adulte, Ron Mueck construit des marionnettes. En 1979, il trouve un emploi à la télévision pour créer les marionnettes d’animaux de l’émission australienne pour enfant, Shirl’s Neighbourhood. À partir de 1983, il part pour Londres et collabore aux shows du célèbre Jim Henson (Muppet Show & Sesame Street). L’expérience se poursuit avec deux longs-métrages (Dreamchild puis Labyrinth, avec David Bowie) pour lesquels Ron Mueck gère la partie effets spéciaux et marionnettes. Lire le reste de cet article »

Ne me quitte pas

Mardi 2 juin 2009

Quel est le point commun entre Sting, Johnny Hallyday, Nina Simone, Julio Iglesias et Nana Mouskouri ?

La célébrité ? Oui, c’est exact mais pas seulement. Ils ont tous chanté la célèbre chanson de Jacques Brel, Ne me quitte pas.

Bien que d’origine flamande, Jacques Brel est le chanteur belge francophone le plus célèbre  de l’hexagone. Figurez-vous qu’au début des années 50, il chantait pour son entourage et dans quelques cabarets bruxellois. Cependant, sa famille n’appréciait pas sa puissance lyrique et l’encouragea à stopper. Heureusement pour nous, Jacques Brel persévéra et alla à Paris, sans le sou - sa famille lui coupant les vivres.

Comme pour beaucoup de vedettes, le hasard des rencontres lui ouvrit des portes : celle de Jacques Canetti, découvreur de talents chez Philips et propriétaire du cabaret Les Trois Baudets, ainsi que Bruno Coquatrix, le directeur et propriétaire de la salle de l’Olympia.

Suite à quelques années de galère, il sort en 1955 son premier 33 tours. Mais c’est surtout avec le second - pour lequel il reçoit le grand prix de l’Académie Charles-Cros - qu’il rencontre son public. Le succès arrive e 1958 alors qu’il est en première partie à l’Olympia. Dès l’année suivante il chante en tête d’affiche.

Le 11 Septembre 1959 il enregistre le titre qui fera le tour du monde, Ne me quitte pas. Lire le reste de cet article »

“The Divine Comedy” et la France

Mardi 3 mars 2009

The Divine Comedy s’inspire directement du poème de Dante La Divine Comédie. Je te rassure cher lecteur, je ne vais pas te parler d’enfer ou de purgatoire mais juste un petit peu du paradis. En effet, lorsque l’on écoute la musique de The Divine Comedy on est en droit d’espérer que l’on sera éternellement bercé par ce genre de mélodies !

La musique de qui ??? The Divine Comedy est un groupe disons pop, même si en réalité c’est plus subtil que ça, créé en 1989 par Neil Hannon, auteur-compositeur-interprète irlandais. Au fur et à mesure des albums, les musiciens qui l’entourent changent, Neil Hannon demeurant la pierre angulaire du groupe.

Voilà une petite compilation des dix titres (cliquez pour écouter) : Lire le reste de cet article »