Articles taggés avec ‘Confiserie’

Semaine 7ème Art : Cuisine

Vendredi 21 août 2009

Le Chocolat de Lasse Hallström - 2001

Voilà enfin un film qui permet d’allier deux plaisirs, le cinéma ET le chocolat. Au moins, tout le chocolat que vous ingurgitez virtuellement pendant deux heures ne vous fait pas prendre le moindre gramme… à moins de foncer dans la première chocolaterie que vous croisez sitôt la fin du film.

Ce film est adapté du livre éponyme de l’anglaise Joanne Harris. Il raconte un moment dans la vie du petit village français de Lansquenet. Cette bourgade paisible et surtout traditionnelle voit sa vie transformée avec l’arrivée et Vianne Rocher et de sa petite fille Anouk.

Cette mystérieuse jeune femme ouvre une confiserie pleine de friandises irrésistibles. Mais le plus étrange, c’est qu’elle semble capable de lire à travers les clients comme dans un livre ouvert. Elle sait, rien qu’en les voyant, ce qu’ils vont aimer et surtout, quels chocolats ils doivent manger pour satisfaire leurs désirs cachés. Très vite le succès est au rendez-vous mais cela n’est pas du goût de tous.

Même s’il s’agit d’une fiction, l’auteur du roman s’est quelque peu inspirée de sa vie privée puisqu’elle a vécu, un temps, dans une confiserie et elle serait l’arrière-petite-fille d’une française qui était connue comme étant guérisseuse, un peu sorcière sur les bords ! Lire le reste de cet article »

La barbe à papa

Vendredi 22 mai 2009

Mais non, rassurez-vous, je ne vous parle pas de la pilosité de mon père mais bien de la confiserie qui colle aux doigts.

Je me souviens encore de ma première barbe à papa, c’était dans un parc d’attraction, on m’avait mis entre les mains ce drôle de coton géant. J’avoue que j’avais toujours été très curieuse de ce machin dont raffolait tous les enfants. Après avoir imité mes amies, j’ai attrapé un bout de cette substance bizarre et je l’ai flanqué dans ma bouche. Impression étrange… Mes doigts étaient collant et ce que je venais de poser sur ma langue avait fondu comme neige au soleil. Jusque là je ne comprenais pas trop pourquoi il y avait un tel engouement autour de ce truc.

Mais voilà, la première fois c’est toujours surprenant. Depuis, je sais apprécier une bonne barbe à papa. Peut être aussi parce que c’est une gourmandise extrêmement rare. Et puis c’est tellement magique de faire disparaître cette grosse boule de sucre en seulement quelques gouttes de salive. Le seul défaut ? Une fois terminée, nos mains sont comme recouvertes de glue et accrochent tout ce qui traine.

Mais qui a bien pu inventer cette sucrerie populaire devenue indissociable des fêtes foraines ? Lire le reste de cet article »