Articles taggés avec ‘chewing-gum’

Single Ladies (put a ring on it)

Mardi 1 juin 2010

Est-il encore utile de présenter Beyoncé Knowles, l’une des divas qui fait le plus bouger la scène musicale américaine ?

Cette jeune femme de même pas 30 ans a déjà vendu 75 millions d’album avec son groupe de Pop-Soul-R’n'B, les Destiny’s Child. En 2003, elle sort son premier album solo, Dangerously In Love. Le succès est immédiat : 14 millions d’albums vendus et cinq Grammy Awards à la clé. Elle est alors couronnée d’un BRIT Awards de l’Artiste Féminine Internationale de l’année.

À cela s’ajoute le tournage de plusieurs films dont la comédie musicale Dreamgirls - dans lequel elle interprète le rôle vedette - des nominations aux Oscar et aux Golden Globes mais aussi des tournées et la signature de contrats publicitaires juteux (Pepsi, L’Oréal…). Bref, on ne s’inquiète pas pour les fins de mois de Beyoncé qui est l’artiste de moins de trente ayant perçu le plus de revenus en 2009.

Revenons à sa carrière musicale. En parallèle de toutes ces activités, deux autres albums ont vu le jour, B’Day en 2006 et I Am…Sasha Fierce, en 2008. Ce dernier album a la particularité d’être double. Il comprend (sur la version Deluxe Edition), huit titres pour le CD I Am… qui représente la personnalité de Beyoncé avec des chansons douces parlant d’amour. L’autre CD, Sacha Fierce, est beaucoup plus rythmé et les huit titres sont chantés par l’alter ego sexy de la chanteuse, Sacha Fierce.

Le titre Single Ladies (Put A Ring On It) est Lire le reste de cet article »

Roy Lichtenstein

Samedi 20 mars 2010

Lorsque l’on pense aux œuvres de Roy Lichtenstein, on a systématiquement en tête l’image de personnages voyants, façon comics et recouverts de points.

Une certaine légèreté semble transparaître de ses toiles qui pourtant sont assez subversives et surtout, pleines d’ironie. Mais d’où lui vient ce style et cet amour de la culture pop ?

Élevé à New-York dans une famille aisée, Roy Lichtenstein a eu une scolarité assez classique, profitant des vacances pour suivre des cours d’art dont ceux enseignés, en 1939, par la peintre Reginald Marsh à la Art Students League of New York.

Alors qu’il suit des cours à l’Université de l’État de l’Ohio (OSU), le jeune homme est appelé pour servir dans l’armée pendant trois ans. Envoyé en Europe pour participer à la Seconde Guerre Mondiale, il profita, dès que l’occasion se présentait, d’assister à des expositions à Londres et d’apprendre le français à Paris. Il n’en oublia pas pour autant le dessin qu’il pratiqua régulièrement.

À son retour aux États-Unis au tout début de l’année 1946, il reprend ses études et obtient en 1949 son diplôme des Beaux-Arts. La même année, il se marie et devient professeur. Il occupera ce poste épisodiquement pendant dix ans. En parallèle, il continue à créer ses propres œuvres. C’est en 1951, à l’âge de 28 ans, qu’il obtient sa première exposition exclusive (au Canada). Lire le reste de cet article »