Articles taggés avec ‘Bruxelles’

Les amoureux du Pont des Arts

Samedi 8 mai 2010

Paris, aaaah Paris, ville de lumière et surtout ville de l’amour. À l’étranger, le simple fait d’être français est un atout incroyable de séduction. Et lorsque l’on est amoureux, rien de tel qu’une escapade romantique à Paris.

Attention, il n’est pas indispensable d’être amoureux pour apprécier Paris mais soyons honnête, cette ville a tellement à offrir que les touristes trouveront toujours des choses nouvelles à découvrir. Reste malgré tout quelques “inévitables” : la Tour Eiffel, le musée du Louvre, Notre-Dame, le Sacré-Cœur ou encore les bords de Seine.

C’est justement au niveau de la Seine, en plein cœur de Paris, que se trouve l’un des lieux préférés des amoureux : le Pont des Arts.

Willy Ronis les a immortalisés en 1957 mais depuis, les amoureux n’ont jamais cessé de venir sur ce pont.

Avant d’en arriver au XXIème siècle, revenons sur l’histoire de ce pont.

Sous Napoléon, un chantier est lancé en 1801 par les ingénieurs Louis-Alexandre de Cessart et Jacques Dillon. Au programme, la construction du premier pont métallique (en fonte) de Paris, inspiré d’un projet anglais. Puisqu’il permet de rejoindre le Palais des Arts - nom du Musée du Louvre sous le Premier Empire - on le nomme tout simplement le Pont des Arts.

Lors de son inauguration, en 1804, le pont était une sorte de jardin suspendu sur lequel se trouvait des bancs et des arbustes. Le premier jour, 65 000 parisiens, moyennant finance, traversèrent ce pont. Lire le reste de cet article »

Téléchat

Lundi 12 avril 2010

Y a qu’une télé, c’est Téléchat !

Aujourd’hui c’est “lourdi” et je viens vous annoncer une bonne nouvelle : Téléchat est de retour à la télévision. Depuis le 4 Avril dernier, les épisodes de ce journal télévisé pour enfants sont programmés tous les dimanche matin, sur Arte, dans la case junior.

Pour ceux qui n’ont pas connus Récré A2 dans les années 80, vous ne voyez peut-être pas de quel monument de la télévision je veux parler. Téléchat a marqué toute une génération. Pas uniquement en bien en fait. Aussi étonnant que cela puisse paraître, ce programme avait un effet double sur les enfants. Tout en ayant irrésistiblement envie de le regarder, ils étaient assez effrayés par les marionnettes de l’émission. Beaucoup d’adultes parlent aujourd’hui de cette époque avec un trémolo dans la voix, doublé d’un frisson.

Alors qu’il trouvait les émissions pour enfant ennuyeuses, le scénariste-réalisateur Henri Xhonneux a eu envie, dès la fin des années 70, de proposer un programme jeunesse au ton décalé. Cinq ans plus tard et grâce à la collaboration de l’artiste-romancier Roland Topor, ils proposèrent à Antenne2, avec l’aval de la directrice des programmes jeunesse Jacqueline Joubert, un journal télévisé d’un genre nouveau.

Téléchat arrive sur les antennes à 18h10, le 3 octobre 1983. Le succès est immédiat et environ 8 millions de spectateurs suivent chaque soir, en France, ce journal de cinq minutes. Présenté par un couple de marionnettes atypiques, un chat et une autruche, le journal propose des reportages à propos de la vie des objets qui nous entourent, au quotidien. Lire le reste de cet article »

Manneken-Pis

Samedi 11 juillet 2009

Que serait Paris sans sa Tour Eiffel, New-York sans sa Statue de la Liberté et Rio sans son Corcovado ? Alors si je vous dis Bruxelles vous me dites… gaufre ? Mais non, ça c’était l’article d’hier ! Et puis je ne parle pas des spécialités culinaires. Alors Bruxelles ne serait pas Bruxelles sans son p’tit bonhomme exhibitionniste qui passe son temps à uriner devant des touristes amusés.

Si vous arrivez pour la première fois dans le centre de Bruxelles, c’est assez simple : suivez les groupes de gens, majoritairement touristes. Soit vous arriverez sur la Grand-Place, sublime symbole architecturale de la ville, soit vous irez un tout petit peu plus loin, à l’angle des rues de l’Étuve et du Chêne, devant la plus célèbre fontaine du pays. Bien évidemment, l’un n’empêche pas l’autre. Et puis il y a encore plein d’autres choses à voir mais ça c’est une autre histoire.

Une fois devant vous vous direz tous la même chose : ” mais c’est comme La Joconde, c’est beaucoup plus petit que ce que l’on imagine ! “.

Afin d’égayer cet article, je vous invite tout d’abord à écouter cette chanson de Maurice Chevalier qui rend hommage au Manneken-Pis.

- Il était une fois, un petit garçon qui urina sur la mèche d’une bombe que des ennemis avaient déposés afin de brûler la cité. Grâce à ce besoin naturel, il sauva les habitants d’un terrible ravage. Lire le reste de cet article »

Le parcours BD

Samedi 18 avril 2009

Si vous passez par Bruxelles, je vous propose une balade originale, le Parcours BD. Parce que bon, il n’y a pas que le Manneken Pis à voir - en plus il est minuscule !

Vous n’êtes pas sans savoir que la Belgique a vu naître nombre de grands auteurs de bande dessinée. C’est le berceau même du 9ème art. D’ailleurs la plupart des bandes dessinées francophones sont d’origine belge, d’où l’expression bande dessinée franco-belge. Sans les belges nous n’aurions pas dévoré les aventures de Tintin, les histoires des Schtroumpfs, de Blake et Mortimer, de Lucky Luke, de Yoko Tsuno ou encore de Spirou !

Actuellement, il y a plus de 650 auteurs en Belgique. Certains s’amusent à dire qu’il s’agit de ” la plus grande concentration au monde de héros de papier au kilomètre carré “. Lire le reste de cet article »