Articles taggés avec ‘Bono’

Hallelujah

Mardi 9 février 2010

Ces dernières années, pas moyen d’échapper à cette chanson, douce et lancinante à la fois. Ce titre a été repris mainte et mainte fois mais généralement, les gens pensent que cette chanson est de Jeff Buckley. Erreur. Ce titre est apparu pour la première fois en 1984 dans l’album Various Positions de Leonard Cohen. Cette chanson de l’auteur et chanteur canadien a fait l’objet de plusieurs centaines de reprises. La plupart, durant des concerts, mais une bonne quantité a malgré tout été enregistré.

Selon les interprètes, l’atmosphère qui se dégage de la chanson n’est pas le même. Chez Leonard Cohen, le ton est moins passionné que chez la chanteuse Allison Crowe. Même le texte connaît des variations. Outre son titre évocateur, la chanson fait référence à la religion, principalement à l’Ancien Testament quand David et Bath-Chéva’ donnent naissance à un enfant, fruit du péché. Mais Hallelujah parle également de relations amoureuses et de sexe. Le texte a été sujet à de nombreuses interprétations. Lire le reste de cet article »

Unchained Melody

Mardi 8 septembre 2009

Quelle fille n’a jamais rêvé de vivre une scène aussi romantique que celle de la poterie dans le film Ghost ? Bien évidemment il y a celles qui craquent pour Patrick Swayze - faut dire que dans Dirty Dancing, lui au moins il ne laisse pas Bébé dans un coin ! - mais que serait cette scène mythique pleine de romantisme et d’érotisme sans la musique qui berce le couple ?

Et pourtant, la première fois que j’ai découvert ce film, je n’avais pas dix ans ce qui ne m’a pas empêché de fondre littéralement. Fondre sous le charme qui s’en dégage mais aussi bien sûr  fondre en larmes… bah quoi, je suis une jeune fille très sensible !

Le titre phare de ce film, c’est Unchained Melody. Contrairement à ce que certains doivent se dire, ça n’est pas une composition originale pour Ghost. Cette chanson date de 1955 et elle est devenue l’une des plus populaires du XXème siècle. On ne compte plus le nombre de versions - enfin disons qu’il y en a environ 500 ! - dans une multitude de langues différentes.

Retour en 1936, quand le jeune Hy Zaret compose les paroles de ce titre légendaire. Le garçon se souvient de sa passion dévorante pour la jeune “cookie” (Mary Louise Pierce) alors qu’il n’a que 16 ans. Lire le reste de cet article »