Articles taggés avec ‘Australie’

Réponse de la Carte Postale du Lundi

Lundi 5 juillet 2010

AUSTRALIE

Il s’agit du Mont Uluru (au lever du soleil) situé dans le désert australien.

© Dim et cetera

Les indices “télévision” étaient les suivants :

- Hartley Cœur à Vif (série TV)

- Skippy le Kangourou (série TV)

- Dot et le Kangourou (dessin animé)

© dimetcetera, drapeau, hartley, skippy, dot

Carte Postale du Lundi

Lundi 28 juin 2010

© Dim et cetera

Indices “télévision” pour trouver le pays :

- Hartley Cœur à Vif (série TV)

- Skippy le Kangourou (série TV)

- Dot et le Kangourou (dessin animé)

Les chocolats de Pâques

Vendredi 2 avril 2010

Lorsque Noël arrive, on est en droit de faire une orgie de chocolats. Un mois et demi plus tard, certains refont une razzia lors de la Saint-Valentin (boîte offerte par son cher et tendre ou justement dévorée en l’absence d’un Valentin dans sa vie). Et après une période de 40 jours de Carême sans manger d’œufs - pour les catholiques pratiquants - arrive enfin le dimanche de Pâques où l’on a droit à nouveau d’en manger. Lorsqu’ils sont trop vieux ou qu’on a une envie de travail manuel, les œufs sont vidés et décorés pour le plaisir des grands et des petits. Mais si l’on n’est pas catholique et/ou gourmand, on pensera avant tout à la tradition plus récente des œufs en chocolat.

Et voilà, un mois et demi après la Saint-Valentin, c’est reparti pour le chocolat, en forme d’œuf, de lapin, de cloches, fourré, alcoolisé, décoré,… il n’y a pas de limite. Et puis faut en profiter car avec l’arrivée, en parallèle, du Printemps et donc des beaux jours, il n’y aura plus de fête spéciale où l’on est en droit de se goinfrer de sucrerie avant fin Octobre et Halloween. C’est qu’il faut bien quelques semaines après Pâques pour être prête à aller pavaner sur les plages en bikini !

Pour la petite histoire - même si au final ce qui compte c’est le chocolat Lire le reste de cet article »

Les poissons d’Avril de la Presse

Jeudi 1 avril 2010

Le poisson d’avril, pour les grands, ça n’inclut pas souvent des poissons en papier collés dans le dos. C’est généralement plus subtil comme canular.

Pour une fois, ça n’est pas une fête commerciale, contrairement à la Saint-Valentin qui n’est pas toujours bien perçue. Après, tout le monde n’a pas le talent suffisant pour réussir à berner l’auditoire en inventant une histoire assez crédible pour qu’on y croit.

Selon la légende, l’origine de cette journée un peu particulière remonte à la seconde moitié du XVIème siècle, à l’époque où Charles IX, alors Roi de France, aurait tenté de chambouler le calendrier. Rien de tout cela n’est vrai bien sûr, ah ah poisson d’avril ! Enfin il y a forcément un fond de vérité mais disons que les véritables raisons sont un peu obscures. De même que l’utilisation du poisson comme symbole de cette journée consacrée aux farces.

Pour certains, son utilisation est liée au fait qu’en astrologie, le signe zodiacal qui précède le 1er Avril est le signe du poisson (19 février-20 mars). D’autres se seraient amusés à mettre des faux poissons dans l’eau à cette époque de l’année - période de frai - où la pêche est interdite afin de laisser les poissons se reproduire. Enfin, ce qui paraît le plus véridique, c’est l’idée que les gens s’offrant principalement des cadeaux alimentaires, ne pouvaient décemment pas offrir de la viande alors que les chrétiens célébraient la fin du carême.

Ce jour des “fous”, des “dupes”, comme on l’appelle dans les pays anglophones (April Fool’s Day), n’est pas une exception française. Lire le reste de cet article »

Mais où est Charlie ?

Jeudi 11 mars 2010

C’est vrai ça, où est-il ? Parce que l’illustrateur Martin Handford l’a si bien caché qu’on le cherche depuis 1987 alors il serait peut-être temps qu’il pointe le bout de son nez.

Avis de recherche :

Charlie / Willy / Wally / Waldo / Walter / Holger / Valli / Effy… l’individu utilise différents prénoms selon les régions qu’il visite. Traqué dans plus d’une trentaine de pays, le bougre sait se faire discret.

Jeune homme brun, à lunette, portant un jean bleu, un t-shirt rayé rouge et blanc ainsi qu’un bonnet assorti. Il est souvent accompagné d’un chien qui répond au doux nom de Ouaf. Et malgré une description qui ne semble pas passer inaperçue, il sait se fondre dans la masse, tel un caméléon.

Je suis prête à parier que vous aussi, êtes déjà parti à sa recherche ! Sachez que derrière Charlie - son prénom français - se cache Martin Handford, un illustrateur britannique spécialisé dans les dessins de foules. Depuis plus de vingt ans, petits et grands se sont amusés, voire énervés, à essayer de mettre la main sur ce voyageur qui, en plus d’aller un peu partout, n’hésite pas à voyager dans le temps, histoire de nous compliquer la tâche. Lire le reste de cet article »

Cocoon

Mardi 2 mars 2010

Aujourd’hui, je vais vous parler de mon coup de cœur, de ces chansons que j’écoute en boucle depuis quelques jours. Le groupe Cocoon n’est pas si récent, je ne vais pas jouer à la pseudo découvreuse de talent, non, non. Mais même si je connaissais quelques chansons auparavant, entre autre via leurs utilisations dans des spots de publicités, je n’avais jamais pris le temps d’écouter tous leurs titres.

C’est désormais chose faite et je n’ai qu’une chose à dire : vivement le prochain album !

Bon ok, un nom de groupe c’est bien gentil mais si tu pouvais développer ce serait sympa. Alors tout d’abord, Cocoon n’a rien à voir avec le film éponyme de Ron Howard. Pas d’extraterrestre à l’horizon mais une musique qui va vous emporter, loin, très loin au-delà de la stratosphère.

Et pas besoin d’être une fille à tendance romantique comme moi pour fondre. Exclusivement en anglais, les chansons de Cocoon vont vous entraîner dans un univers doux et subtil à la fois. Même pas besoin de comprendre les paroles pour être touché par ces mélodies pop-folk qui font du bien à l’âme. La composition est de qualité et les arrangements, généralement clavier/guitare avec une pointe de ukulélé, sont justes et efficaces. Mais la vraie force de Cocoon, c’est l’alchimie des voix qui composent ce duo. Lire le reste de cet article »

Ron Mueck

Samedi 27 février 2010

Parmi les artistes contemporains, il en est un qui aime tout particulièrement représenter notre société à travers des sculptures époustouflantes de réalisme. L’arrivée de Ron Mueck au sein du monde de l’art contemporain est assez récent, une douzaine d’années seulement. Mais en réalité cet artiste n’est pas novice en la matière. Retour sur le parcours de cet homme à part.

Rom Mueck est un artiste australien, né à la fin des années 50 à Melbourne. Tout petit déjà, il passe son temps à fabriquer des objets. Faut dire qu’avec un père sculpteur de jouets en bois et une mère créatrice de poupées de chiffons, il avait toutes les cartes en main pour bricoler et surtout, laisser parler sa créativité.

Une fois adulte, Ron Mueck construit des marionnettes. En 1979, il trouve un emploi à la télévision pour créer les marionnettes d’animaux de l’émission australienne pour enfant, Shirl’s Neighbourhood. À partir de 1983, il part pour Londres et collabore aux shows du célèbre Jim Henson (Muppet Show & Sesame Street). L’expérience se poursuit avec deux longs-métrages (Dreamchild puis Labyrinth, avec David Bowie) pour lesquels Ron Mueck gère la partie effets spéciaux et marionnettes. Lire le reste de cet article »