Articles taggés avec ‘alien’

La garde-robe des Geeks

Dimanche 25 avril 2010

Le geek est un être humain comme un autre, il a des passions, des envies et d’un point de vue plus matériel, il doit, comme tous le monde, s’habiller. Alors que les fans de métal se parent de noir, le geek n’a pas peur de la couleur. Encore faut-il qu’elle soit liée à un jeu, un design, une référence.

Je vous avais parlé, lors de la semaine spéciale mariage, des caractéristiques des mariages des geeks, de la demande au choix de l’alliance !

Aujourd’hui, nous allons nous intéresser à la garde-robe des geeks, du caleçon à la cravate en passant par l’indispensable et irremplaçable t-shirt.

Parce que oui, le geek aime avant tout se sentir confortable dans ses vêtements. À moins qu’il ne soit obligé de porter un costume trois pièces du fait de son poste d’ingénieur en informatique, le geek préfère porter des t-shirts. Il en a une petite centaine, au bas mot. Ils sont généralement tous de couleur unie avec un logo ou un bon mot que seul les geek sont sensés comprendre.

Parce que l’on n’a pas besoin d’être 100% geek pour apprécier, voilà une petite sélection. Il y en a pour tous les goûts : langage informatique, jeux vidéos, Nintendo, Space Invaders… Lire le reste de cet article »

Disparition

Lundi 29 mars 2010

Pas besoin de croire aux petits hommes verts - ou gris, il existe plusieurs théories - pour apprécier les histoires de science-fiction. Aujourd’hui, je vais vous parler d’une des meilleures série télévisée du genre, Disparition (Taken en version originale).

Diffusée fin 2003 sur les écrans français, cette mini-série produite par Steven Spielberg se situe à mi-chemin entre X-Files et Les 4400. Pour ceux qui n’aiment pas trop les séries qui se déroulent sur plusieurs saisons, sachez que celle-ci a été développée dans un format un peu différent puisqu’elle n’est composée que de 10 épisodes de 88 minutes.

Impossible cependant de ne pas voir les épisodes dans l’ordre puisque Disparition est un récit qui s’étale chronologiquement sur une cinquantaine d’années. Ce serait un peu comme envisager de regarder 24 heures chrono dans le désordre.

Le récit est captivant, bien écrit et contrairement à certaines séries, il n’y a pas d’épisodes moins bons que d’autres. Je n’ai d’ailleurs pas vraiment eu le sentiment de regarder une série mais plutôt un très long film qui a été découpé en tronçon pour être plus digeste (et permettre les pauses pipi).

Pour résumer, l’histoire s’intéresse à trois familles ayant été en contact, d’une manière ou d’une autre, avec les extraterrestres. Dit comme ça, on peut s’attendre à un air de déjà-vu mais pas du tout. La force du scénario est de s’intéresser aux familles, sur plusieurs générations. Lire le reste de cet article »