Les 80 ans de la Caravane du Tour de France

À la veille de la dernière étape du Tour de France 2010, j’ai eu envie de revenir sur l’un des éléments qui anime et illustre cet évènement sportif depuis maintenant quatre vingts ans, la caravane publicitaire.

Mise en place en 1930 par Henri Desgrange, un clerc de notaire devenu coureur cycliste, journaliste et dirigeant sportif à qui l’on doit surtout la création du Tour de France en 1903, la caravane publicitaire a fait ses premiers pas non officiels quelques années auparavant.

Dès 1924, le fabricant de pneumatique Wolber - qui équipe les vélos Dilecta - offre des cartes postales publicitaires au public lors du passage du Tour de France. Quelques années plus tard, Meunier - les célèbres chocolats - fut la première marque à envoyer un véhicule pour suivre la course (ici en 1958).

Mais il fallut attendre l’autorisation du directeur de course, Henri Desgrange, pour voir apparaître d’autres véhicules publicitaires. Comme souvent, la publicité fut intégrée à un évènement pour permettre de le financer plus facilement. En effet, à partir de 1930, les équipes deviennent nationales ce qui oblige les organisateurs à régler les frais des coureurs et à fournir le même matériel - vélos, maillots… - à tous les membres (mais depuis 1962, nous sommes repassé aux équipes de marque). Ce sont donc les revenus engendrés par la publicité qui vont permettre de financer ces surcoûts.

Pour les marques, cette exposition auprès du public est inespérée. Ainsi, depuis 80 ans, une heure avant les coureurs, plusieurs dizaines de véhicules défilent devant la foule venue applaudir les cyclistes. Pour marquer les esprits, les voitures, motos et camionnettes sont décorées en fonction du produit qu’elles représentent. Cela donne d’étonnants mélanges. En plus du spectacle visuel, des représentants des marques sont sur les véhicules et distribuent gratuitement de petits cadeaux aux spectateurs : casquettes, sachets dégustation, bons de réductions, bouteilles d’eau, drapeaux…

Bien sûr cela a un coût mais le bénéfice auprès du public est si grand que c’est largement valable pour une marque de faire partie de la caravane publicitaire. La preuve en est que depuis sa création, elle ne fait que s’agrandir. Nous sommes passés de 25 véhicules en 1935 à 155 en 1979 et aujourd’hui on en compte plus de 200. Tout cela s’étend sur environ 20 kilomètres et pour le public cela représente un défilé de 45 minutes.

La quarantaine de marques présente sur le Tour distribue plus d’une dizaine de millions d’échantillons. Ainsi, 39% du public présent sur le Tour de France avoue venir pour la caravane publicitaire plutôt que pour voir le peloton passer à toute vitesse.

Petit retour en arrière avec quelques véhicules ayant participé à la caravane publicitaire entre 1930 et 1960.

Forcément avec le temps on voit des choses de plus en plus exubérantes. Ainsi voici deux participations de La Vache Qui Rit avec 50 ans d’écart.

Il y a certaines marques que l’on retrouve chaque année puisqu’elles représentent les maillots des vainqueurs :

Le Crédit Lyonnais - Maillot Jaune

Carrefour (Champion auparavant) - Maillot à Pois

PMU - Maillot Vert

Voici maintenant une galerie de véhicules assez insolites, toutes marques confondues.

Ce qui se boit

Vittel, en plus de distribuer des bouteilles d’eau, profite de son camion “façon pompier” pour arroser/rafraîchir les spectateurs qui sont souvent là plusieurs heures avant le passage de la course.

Ce qui se mange

Ce qui roule

Le motard est sans doute protégé mais il doit terriblement souffrir de la chaleur dans son déguisement de bibendum.

Sans oublier la presse sportive

Et les plus improbables tambour de machine à laver…

et poubelle pour le recyclage

En plus des spectateurs, les collectionneurs de voitures miniatures peuvent désormais retrouver la caravane publicitaire à une échelle beaucoup plus petite. Voici par exemple la camionnette Menier, devenue plus tard Leroux, dans sa version d’origine ainsi que miniaturisée.

Les Éditions Atlas ont proposé, il y a quelque années, une collection de soixante véhicules du Tour de France, dont les plus célèbres de la caravane publicitaire. Retrouvez toutes photos sur le site de ce collectionneur.

À noter que le véhicule de la marque Suze était unique au sein de la caravane du Tour de France. En effet, pendant plus de dix - entre 1954 et 1965 - il a transporté l’accordéoniste Yvette Horner qui animait en musique le parcours de chaque étape.

Même si les chiffres restent inconnus, on estime l’investissement pour une marque entre 200 000 et 500 000€. C’est conséquent mais faire partie de la caravane, c’est toucher du doigt les 15 millions de spectateurs qui viennent se poser sur le bord des routes pour regarder passer les cyclistes.

Pour finir, je vous renvoie sur cette vidéo qui présente, de l’intérieur, la vie de la caravane du Tour de France.

© Le Tour de France - A.S.O. - I.Hoffmann

quintonine, galerie, valda, velosolex, vitabrill, la vache qui rit, LCL, carrefour, café grand-mère, ricoré, vittel, haribo, cochonou, bretzel, kleber, michelin, l’équipe, menier, leroux, automania, yvette horner

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

3 commentaires pour “Les 80 ans de la Caravane du Tour de France”

  1. chaussures shox dit :

    thank you share, super post

  2. MARTIN-LAVIGNE dit :

    Bonjour,
    Je viens de trouver votre blog.
    J’organise en 2013, un rassemblement de véhicules anciens qui aura pour thème la caravane publicitaire du tour de France.
    Connaitriez-vous des propriétaires de tels véhicules que je pourais contacter?
    Si je prends autant d’avance, c’est tout simplement parce que je pense que cela risque d’^etre long et que nous devons prévoir notre budget dés le début de l’année.
    Merci pour votre aide.
    Cordialement.
    Pascal MARTIN-LAVIGNE
    Président de l’association PASSE O MOBILE

  3. Culture Confiture dit :

    @ MARTIN-LAVIGNE : merci beaucoup pour votre commentaire mais malheureusement je ne peux pas vous aider ne connaissant aucun propriétaire de véhicules publicitaires. Je pense que la majorité des contacts doivent se faire directement auprès des marques en question. Bon courage

Laisser un commentaire