Courrier International

En terme d’information, ce que l’on sait concernant la politique extérieure et les évènements qui se déroulent en dehors de l’Hexagone, est relativement similaire quelque soit les rédactions françaises puisque justement, on a toujours la vision de nos concitoyens.

Afin de proposer aux français une autre vision des choses mais aussi pour parler d’évènements que les médias de notre pays ne traitent pas forcément en profondeur, quatre parisiens - Jean-Michel Boissier, Hervé Lavergne, Maurice Ronai et Jacques Rosselin - ont décidé, à la fin des années 80, de proposer un nouvel hebdomadaire axé sur le monde. Courrier International est un journal d’information proposant des articles issus de la presse du monde entier. Pour se faire, des articles de grands noms de la presse internationale sont traduits et proposés chaque semaine aux lecteurs francophones.

Puisque les lecteurs ne connaissent pas les 900 publications dont sont extraits, à tour de rôle, les articles, une présentation de quelques lignes est là pour en dire un peu plus sur la source. Parmi les plus connues on trouve : The Guardian (Grande-Bretagne), El País (Espagne), The New York Times & The Washington Post (USA), China Daily (Chine), AERA (Japon), The Jerusalem Post (Israël), Le Pays (Burkina Faso),… Pour chaque numéro, retrouvez les sources et les articles d’origine sur le site de Courrier International.

Le numéro 0, uniquement tiré à quelques centaines d’exemplaires car financé par la famille et les amis des fondateurs, voit le jour le 22 juin 1988. Grâce aux deux actionnaires Pierre Bergé et Guy de Wouters, le premier numéro de Courrier International, tel qu’on le connaît maintenant, sort un an après la chute du mur de Berlin, le 8 novembre 1990.

Le succès est immédiat et dès le second numéro, le journal s’écoule à 40 000 exemplaires. Dès lors, il n’a fait que croître, en partie grâce à l’accès à certaines informations rédigées dans des journaux interdits en France mais traduites pour Courrier International. C’est particulièrement le cas en 1991, lors de la Guerre du Golfe dont parle les journaux arabes. De même, plus tard, lors des élections en Algérie.

Le tirage actuel est de plus de 250 000 exemplaires. En plus de sa publication hebdomadaire (chaque jeudi), la rédaction du journal sort des hors-séries thématiques plusieurs fois dans l’année dont un en collaboration avec le journal The Economist.

En 2003, Courrier International reçoit le Grand Prix des médias CB News 2003 en tant que meilleur magazine de l’année.

Depuis 2005, le journal a été adapté à l’étranger. Au mois d’avril de cette année-là, le Portugal a lancé Courrier Internacional. L’édition comprend le contenu de l’édition française, traduite en portugais, auquel s’ajoute des articles sur le Portugal et ses anciennes colonies comme le cap-Vert et le Brésil, issus de journaux d’autres pays.

En novembre, c’est le Japon qui propose une formule publiée une semaine sur deux. Finalement, le Courrier Japon est désormais édité sous la forme d’un magazine mensuel.

En Belgique, Courrier International est diffusé depuis 2009. La version est identique à celle publiée en France (nom, contenu, images…) elle comprend cependant quatre pages supplémentaires.

Depuis sa création, de nombreux changements sont intervenus, dont le rachat, à plusieurs reprises, du journal ce qui a eu pour conséquences, entre autre, de modifier le directeur en charge de la publication. Désormais, Courrier International appartient au groupe La Vie-Le Monde. Malgré tout cela, et après 22 ans de collaboration, deux salariés du numéro zéro, Hidenobu Suzuki et Kazuhiko Yatabe, font toujours partie de l’équipe.

Pour les lecteurs qui apprécient les couvertures du journal, il est possible de commander ces images au format poster (60×80cm) pour 15€ pièce, via ce lien.

Vous pouvez consulter les galeries de couvertures, années après années, dans l’onglet “Photos” de la page Facebook Courrier International.

En attendant d’acheter la collection d’affiches, je vous incite vivement à vous procurer le prochain numéro de Courrier International qui sera en kiosque jeudi prochain, le 22 juillet 2010.

Figurez-vous que pour le prix d’un numéro classique, soit 3,50€ actuellement, vous aurez en exclusivité, en plus de votre journal, le nouvel album de Prince, 20ten. Vous me direz, ok c’est moins cher qu’à la Fnac mais voilà tout. Et là je vous dis non chers lecteurs. Sachez que si vous aimez Prince, ce sera pour vous le seul et unique moyen de vous procurer le disque qui ne sera pas commercialisé autrement, dans le réseau de distribution habituel.

C’est une exclusivité en avant-première mondiale réservée exclusivement, pour la France, aux lecteurs de Courrier International. Alors que vous soyez ou non lecteurs du journal, voilà une bonne occasion, pour pas cher, de vous intéresser à ce qui se dit et se passe dans le monde tout en découvrant le nouvel album de l’ex Love Symbol. Ce type de diffusion a lieu simultanément dans plusieurs pays d’Europe. En Belgique, procurez-vous le Het Nieuwblad, en Allemagne le Rolling Stone Deutschland.

C’est une véritable première dans l’industrie musicale française mais pas dans la carrière de Prince. En effet, il avait déjà testé cette technique en 2007 en offrant 3 millions d’exemplaires de son album Planet Earth aux lecteurs du Mail on Sunday, un journal britannique. Mais en France, seuls 130 000 exemplaires seront disponibles alors avis aux retardataires, il n’y en aura pas pour tout le monde.

La sortie de l’album coïncide avec la venue en Europe de Prince qui se produira à Nice le 25 juillet prochain. Vous pouvez même tenter de gagner des places pour le concert. Pour cela, rendez-vous sur ce site jusqu’au 21 juillet, minuit.

© Courrier International, Courrier Internacional, Courrier Japon, Facebook

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

3 commentaires pour “Courrier International”

  1. jadidphoto dit :

    merci pour le site

  2. fabrice dit :

    honte honte honte, gbagbo forme des etudiants pour faire la police a abidjan en cote d’ivoire, alors que gbagbo ne peut plus rien dire et qu’il est exclu du siege presidentiel, il se permet d’envoyer 4 voiture de policiers dans le quartier d’abobo pour tuer tout le monde se trouvant dans ce quartier, mais d’apres mon amie qui abite là bas, les gens d’abobo ne se sont pas laisser faire et ont tuer les policiers, je ne comprends pas comment gbagbo, alors que soit disant qu’il n’aurait plus d’argent pour payer quoi que ce soit et qu’il arriv toujours a continuer a tuer, honte honte honte de l’union africaine qui ne fait rien pour arreter tout cela et arreter gbagbo et blé goudé qui renforce les turies, je me demande si gbagbo n’est pas famille avec kadafi, un assasin sans scrupules

  3. Culture Confiture dit :

    @ jadidphoto : tout le plaisir est pour moi !

Laisser un commentaire