Les 30 ans de Médecins du Monde (article sponsorisé)

Article sponsorisé

Cette année, Médecins du Monde fête ses 30 ans. 30 ans de missions médicales, 30 ans d’aides humanitaires, 30 ans de combats pour témoigner des situations que vivent certaines populations vulnérables suite à des épidémies, des catastrophes naturelles ou encore des conflits.

À l’origine de cette association de solidarité internationale, il y a le gastro-entérologue Bernard Kouchner, notre actuel ministre des Affaires étrangères et européennes. Alors actif au sein de Médecins sans Frontières, lui et une quinzaine de membres désapprouvent la tournure que prend l’opération “Un bateau pour le Vietnam” si bien qu’ils décident de quitter l’ONG pour créer leur propre organisme : Médecins du Monde.

Depuis mars 1980, Médecins du Monde est de toutes les grandes crises mondiales : Rwanda, Kosovo, Tchétchénie… et plus récemment, en Haïti. L’idée majeure étant d’aller partout où l’accès à la santé n’est pas, ou trop peu, assuré.

Médecins du Monde a plusieurs priorités d’action :

- Apporter l’accès aux soins pour les populations dans les pays en conflit ou en postconflit

- Apporter l’accès aux soins pour les migrants

- S’occuper de la santé materno-infantile

- Lutter contre les violences faites aux femmes

- Aider les patients atteints du VIH/Sida

- Aider à réduire les dépendances des usagers aux drogues

Tous ces soins sont apportés bénévolement par des professionnels de santé : médecins, psychologues, chirurgiens, infirmiers, sages-femmes… Pour que cet organisme fonctionne, toutes les aides logistiques sont les bienvenues, du coordinateur au spécialiste des droits de l’homme.

Depuis 1987, un réseau international s’est développé ainsi, Médecins du Monde existe aux États-Unis, au Canada, en Argentine, au Japon et dans une multitude de pays d’Europe (Allemagne, Grèce, Suède, Suisse, Italie, Espagne, Pays-Bas). Toutes viennent en aide aux populations et ce, sans distinction de sexe, d’âge, de religion, d’ethnie, d’orientation sexuelle ou de conviction politique.

Alors que l’association fête son trentième anniversaire, Médecins sans Frontières tient, plus que jamais, à parler des enjeux liés aux conflits actuels.

Ainsi, en Haïti, même si la situation d’extrême urgence n’est plus d’actualité, Médecins du Monde tient à rester présent auprès de la population qui a été contrainte d’être déplacée. Pour se faire, des soins de bases ainsi qu’un soutient psychologique est proposé aux habitants de huit quartiers de Port-au-Prince.

cyberpresse.ca)

En Afrique, en plus d’un programme visant à apporter les soins de base à certaines populations, Médecins du Monde lutte, entre autre au Niger, contre la malnutrition - notamment avec une prise en charge des enfants de moins de 5 ans.

Mais parce que les populations vulnérables ne sont pas toutes en dehors de nos frontières, Médecins du Monde agit également sur le territoire français. Ainsi, dans la région Nord, l’organisme tente d’apporter des soins aux personnes migrantes et aux rroms. Malheureusement, ces actions humanitaires se voient mises en péril par les pouvoirs publics.

En mettant en avant les combats qu’elle mène activement, l’association tient également à célébrer, à l’occasion de cet anniversaire, ceux sans qui rien de tout cela ne pourrait avoir lieu : les donateurs et les bénévoles.

Médecins du Monde est financé à hauteur de 35% par des subventions administratives nationales et internationales. Pour le reste, l’association a besoin des dons privés c’est pourquoi il est important d’aider Médecins du Monde en faisant des dons.

Que l’on soit un bénévole du secteur médical ou que l’on donne 25€ à l’association, le rôle est le même, « On est tous médecins du monde ».

Pour mettre en avant cette idée, une campagne s’adressant à la génération née en même temps que Médecins du Monde vient d’être lancée par l’agence Saatchi & Saatchi. Parce que l’on croit parfois qu’on ne peut pas aider si l’on n’a pas les moyens de donner au moins 100€, cette campagne vient prouver le contraire aux travers de quatre combats menés de front par l’association (cliquez pour voir la publicité en grand et ainsi, obtenir l’explication).

Les sans papiers

Les situations d’urgence

Le Sida

Le viol

De prime abord, ces quatres affiches semblent présenter des gens indifférents, voire méprisants. C’est provoquant mais en réalité, cela montre que les jeunes, même sans grands moyens, peuvent être solidaires.

Pour compléter cette campagne, le site internet On est tous Médecins du Monde a été créé. On y trouve entre autre un web documentaire dressant le portrait de cinq bénévoles de 30 ans n’ayant pas forcément un emploi médical mais jouant un rôle tout aussi important dans la réussite des projets entrepris par Médecins du Monde.

Voici par exemple celui de Luan, un éducateur pair pour Médecins du Monde, vivant à Ho Chi Minh Ville, au Vietnam.

Alors n’hésitez plus à devenir, à votre manière, Médecins du Monde.

www.medecinsdumonde.org

Médecins du Monde

30 ans

© Médecins du Monde

Tags: , , , ,

Un commentaire pour “Les 30 ans de Médecins du Monde (article sponsorisé)”

  1. dahmane bouali ali dit :

    bonjour médecins du monde je suis infirmier je souffre d(une hernie discale depuis 2007 et j’ai besoin de votre aides

Laisser un commentaire