The PEN Story

Il existe quantité d’appareils photo numérique. Depuis plusieurs années, les marques proposent des réflexes numériques adaptés aux non professionnels. Canon propose en ce moment l’EOS 550D quant à Nikon, il a sorti il y a quelques mois le D5000. Ces appareils offrent de bonnes performances pour un prix, en kit boitier + objectif, compris entre 500€ et 1 000€.

Olympus, avec sa gamme Pen, propose un appareil ayant les performances d’un réflexe tout en ayant un format plus proche de celui des appareils compacts. Cet argument a de quoi séduire les derniers récalcitrants qui disent toujours qu’un réflexe numérique est beaucoup trop encombrant.

Il y a quelques mois est arrivé sur le marché le dernier né de la gamme, le Pen E-PL1. Doté d’un capteur de 12,3 mégapixels il offre surtout la possibilité de filmer des Vidéo en HD, avec son stéréo, tout en paramétrant la profondeur de champ.

Je ne suis pas là pour faire la description technique détaillée du produit mais pour vous dire qu’Olympus a eu la bonne idée de réaliser sa dernière publicité à l’aide de son appareil photo.

Peut-être aviez vous vu, il y a tout juste un an, le premier spot réalisé pour promouvoir la gamme Pen et fêter les 50 ans de la maison.

Inspiré du court-métrage A wolf loves pork de Taijin Takeuchi, ce spot a été réalisé en stop motion. Pour cette publicité, il a fallut prendre 60 000 photos, en imprimer 9 600 puis faire à nouveau 1 800 clichés des photos imprimées mises en situation. Voici le résultat.

Cette année, pour promouvoir le Pen E-PL1, le principe de base a été gardé : des photos prisent avec l’appareil puis une histoire racontée en stop motion. Cette fois, l’action ne se déroule pas sur une vie mais sur un temps très court. L’ensemble a été filmé avec l’appareil mais les conditions de mise en place étaient un peu plus difficiles puisque les 355 tirages ont été réalisés sur de grands panneaux.

© Olympus, PENStory

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

3 commentaires pour “The PEN Story”

  1. Dim dit :

    Très sympa ces pubs, je me demande avec quel appareil elles ont été faites…

    Pour la petite histoire lepremier PEN est sorti à la fin des années 50. Il était révolutionaire puisqu’il permettait de faire des images en demi format càd de prendre 2 fois plus de photos sur une pellicule standard. Rajoute à ça la taille riquiqui de l’appareil pour un systeme réflex et tu as toute l’essence de ces nouveaux PEN E: des images de reflex avec la taille d’un compact… Bien joué comme on dit à Roland Garros!

  2. Jean dit :

    Je confirme c’est un bel appareil et pas seulement par le design (j’ai un E-P1).
    Un seul regret, l’absence de viseur qui rend le cadrage fort aléatoire — voire impossible — en plein soleil.

    Exemple ci-dessous (Londres, nouvel an chinois)
    Chinese new year in London

  3. Culture Confiture dit :

    @ Dim : merci pour la petite histoire, en effet, dès sa naissance le PEN offrait des avantages considérables. Well Done ;-)

    @ Jean : C’est vrai que l’appareil est beau et surtout, pas trop grand.
    Y a-t-il encore le soucis de viseur sur le dernier né de la gamme ?

    @ Chers Lecteurs : pour voir la photo sans déformation, cliquez sur l’image et vous arriverez sur la page Flickr de Jean que vous incite vivement à consulter !

Laisser un commentaire