Les Champs-Élysées se mettent au vert

Il y a une semaine, s’est déroulé sur les Champs-Élysées un évènement exceptionnel et unique. La plus célèbre avenue de France s’est transformée en vitrine géante de l’agriculture française.

Je vous avais parlé, dans mon article sur les Champs-Élysées, de certaines manifestations hors du commun comme La Grande Moisson des Champs-Élysées en 1990, Les Champs de la Sculpture en 1996 ou encore Train Capitale en 2003.

Cette année, les Champs-Élysées se sont transformées en champs, à proprement parler, pour accueillir Nature Capitale. Débutant le jour de la Journée Internationale de la Biodiversité, l’avenue a été en partie bloquée à la circulation afin d’offrir aux visiteurs l’occasion de se balader au milieu des différentes cultures qui constituent l’agriculture française. Pendant ce week-end - très ensoleillé - de la Pentecôte, du 22 au 24 mai, près de 2 millions de curieux sont venus admirer cette création hors du commun.

À l’origine de ce projet, le syndicat des Jeunes Agriculteurs, accompagné de l’association France Bois Forêt, a fait appel à Gad Weil, le créateur d’art de rue à qui l’on doit déjà La Grande Moisson des Champs-Élysées. Ce dernier s’est entouré du talent de la plasticienne Laurence Médioni et ensemble, ils ont imaginé ce tapis végétal de 3 hectares. Pour se faire, 8 000 parcelles de 1,2 m2 qui ont été installées en une nuit par plus de 600 agriculteurs.

Voici le projet (prévision numérique) qu’ils ont créé.

La transformation de l’avenue est un véritable évènement. Pour se faire, le béton a été recouvert de 150 essences agricoles forestières allant des jeunes plants de 50 cm (150 000 unités) aux grands arbres de 4 à 7 mètres (610 unités). Toutes les cultures françaises étaient représentées, celles des DOM-TOM y comprise. Ainsi, les visiteurs ont pu voir ou revoir des petits “champs” de colza, haricots, ananas, houblon…

L’idée, raconte Carole Doré, vice-présidente du syndicat des Jeunes Agriculteurs (JA), c’est que “nous voulions faire comprendre que l’agriculture est capitale pour les générations futures, qu’il est important que les agriculteurs continuent à nourrir les hommes et à habiller les paysages par la diversité des productions“.

En ce début de XXIème siècle, tout le monde s’inquiète du développement à outrance de certaines cultures pour les grands groupes industriels. Les agriculteurs d’aujourd’hui veulent, et ce malgré des problèmes économiques (cette année ils ont perdu de 15 à 34% de leurs revenus) protéger à tout prix la biodiversité pour sauver l’équilibre de plus en plus fragile qui existe entre l’homme et l’environnement qui l’entoure. Développement durable, écoresponsabilité et biodiversité sont les maîtres mots de cette manifestation unique en son genre.

L’affluence - près de 2 millions de visiteurs durant le week-end - et la présence d’un peu de bétail auraient pu faire penser à une vague parodie du Salon de l’Agriculture en plein air mais il n’en est rien. Les gens avaient l’air ravi. Seul petit bémol, le manque d’espace compte tenue de la foule si bien qu’il était difficile de parcourir l’avenue et d’apprécier pleinement tous les végétaux.

Quoi qu’il en soit, c’était impressionnant de voir s’étirer sur plus d’un kilomètre une foule entourée de verdure. Seuls les photographes de la presse avaient accès au point de vue unique vu du dessus depuis le rond-point des Champs-Élysées.

AFP)

Le Président des Jeunes agriculteurs, William Villeneuve, a expliqué au journal Ouest-France que cet évènement, en plus de présenter l’agriculture d’aujourd’hui, était écologique puisque tous les plants exposés allaient être vendus à des municipalités pour les écoles et des maisons de retraite des quartiers fragilisés ou encore utilisés pour créer des potagers communautaires dans les zones urbaines. Au final, zéro perte, tout va être recyclé et le bilan carbone est très bas pour un évènement de cette ampleur.

Je vous propose maintenant de vous balader au milieu de Nature Capitale grâce à ma galerie photo :

La circulation entre la place de la Concorde et le rond-point des Champs-Élysées n’était pas interrompue mais les visiteurs pouvaient profiter des présentations préparées par les sponsors de Nature Capitale comme Heineken pour la culture du houblon, LU pour la culture du blé…


Site officiel de Nature Capitale - Site officiel des Jeunes Agriculteurs - Site officiel de France Bois Forêt

© Culture Confiture, environnement-france, cumbas, AFP

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire