Bobby Bazini

Si vous ne connaissez pas encore Bobby Bazini, je vous rassure, ça ne va pas durer. En effet, quelques fées se sont penchées sur son berceau et ont prédit à ce jeune homme québécois une carrière digne de celle de Céline Dion. Il n’a même pas une pression de folie à tout juste 21 ans !

Ces dernières années, nos cousins du Québec acceptent de nous laisser découvrir leurs trésors nationaux. Après Béatrice Martin alias Cœur de Pirate, voici venir, dans un tout autre genre - et c’est ça qui est bien, ça change des chanteurs/chanteuses à voix type Céline Dion, Garou et autre Natasha Saint-Pier - un grand jeune homme tout menu au vibrato singulier et à la voix pourtant bien mature.

En découvrant sa bouille - pour continuer dans les comparatifs - certains ont pensé au chanteur écossais Paolo Nutini, lors de la sortie de son premier album These Streets. C’est vrai qu’en entendant son premier single, I Wonder, on ne s’attend pas à voir débarquer un grand adolescent souriant à l’accent chantant.

Précisons qu’en dehors de ses interviews, on ne peut pas imaginer qu’il nous vient tout droit du pays des caribous puisque son album, Better In Time, est exclusivement en anglais.

Par contre, il y a une chose qui m’énerve terriblement chez lui, c’est son talent et sa maîtrise alors qu’il vient tout juste de fêter ses 21 ans (le 6 mai dernier). Argh, ils sont de plus en plus jeunes (et non, ça n’est pas moi qui suis de plus en plus vieille !).

Bon, pour revenir à Bobby, il nous vient de Mont-Laurie, situé dans les Hautes-Laurentides, au nord de Montréal. Né Bobby Bazinet en 1989, il est l’aîné d’une famille nombreuse. Bien qu’il ait toujours entendu ses parents écouter et chanter de la musique country, il n’a jamais été vraiment intéressé par la musique avant son adolescence.

Il n’a que 15 ans lorsque ses parents divorcent avec fracas. Parce que le jeune homme avait besoin de tranquillité et d’espace, il est allé vivre chez ses grands-parents. Ce sont eux qui lui ont offert la liberté dont il avait besoin pour s’exprimer.

Par chance, la grand-mère de Bobby lui fait découvrir sa collection de vinyles et plus particulièrement ceux de Johnny Cash. C’est là qu’un tournant important s’est opéré dans sa vie : “ Il a changé ma perception sur la musique. Ça a réveillé quelque chose en moi. J’ai appris à jouer de la guitare.”

Le chanteur folk-country-soul de talent n’a pourtant pris aucun cours mais puisque ses parents chantaient beaucoup depuis sa naissance, il a naturellement développé sa voix afin qu’elle ne ressemble à aucune autre.

Après avoir découvert tout un univers musical allant d’Otis Redding à Cat Stevens, de Ray Charles aux Doors en passant par Bob Marley, Bobby a commencé à écrire et à composer des chansons. “Je me nourris de musique depuis toujours. L’écriture, les mots font partie intégrante de ma vie.” Mais puisque ses modèles sont exclusivement anglophones, c’est tout naturellement qu’il a écrit des textes en anglais. “Je ne pourrais pas chanter «Je me demande si tu vas toujours m’aimer»” traduisant ainsi une partie des paroles d’I Wonder.

Alors qu’il n’a que 17 ans, une radio locale diffuse un extrait de ses chansons. Impressionné par les compositions de Bobby, le directeur de la station décide d’envoyer la cassette à Daniel Bideau, connu pour avoir découvert de multiples talents. Sans attendre un seul instant, la compagnie québécoise Mungo Park le fait signer et Warner Music achète son album après avoir écouté un seul titre, I Wonder. C’est d’ailleurs ce titre qui a été choisi comme premier single. Voici le clip

(version d’I Wonder en live dans l’émission Taratata)

Pour ce titre, Bobby avoue s’être inspiré de sa grand-mère et de l’amour qu’elle porte toujours à son mari. ” Elle me parle souvent de comment c’était dans son temps et de comment elle voit les choses maintenant. Mes grands-parents sont toujours ensemble. Les relations d’aujourd’hui ne sont plus ce qu’elles étaient. Il y a un moment où je me suis demandé si ça pouvait encore être possible un mariage qui dure comme celui-là “.

Dans l’album, toutes les chansons d’amour ont été écrites pour la même fille à l’exception du titre One Thing Or Two.

Il avoue sans hésiter que la photo qu’il a choisie pour illustrer son album fait volontairement référence à l’une de ses idoles, Bob Dylan.

Je suis un solitaire qui a toujours beaucoup réfléchi sur la vie “. Cet album est un peu comme un livre où chaque chanson représente un chapitre de sa vie ! L’idée centrale qui relie l’ensemble est que peu importe ce qui arrive dans la vie, tout se répare avec le temps.

La chanson qui donne son titre à l’album, Better In Time, résume parfaitement cette philosophie de vie.

Pour l’enregistrement du premier album, Bobby a composé de nouveaux titres puisque trois chansons seulement étaient présentes sur son premier EP, sorti en 2009. Vous pouvez d’ailleurs y découvrir une version “jamaican soul mix” d’I Wonder.

À la réalisation, on trouve trois pointures : Peter Ranallo, Éric Collard et Tino Izzo. Ce dernier a d’ailleurs déjà travaillé avec Céline Dion.

La première fois que j’ai remarqué que ça commençait à fonctionner, j’étais dans l’autobus en direction du studio d’enregistrement, à Montréal. J’ai entendu ma chanson à la radio. C’est un drôle de feeling ! “. Depuis, tout est allé très vite et lui-même a du mal à mesurer l’ampleur du phénomène.

Voici le titre Freaky, joué en live pour i-Radio Show.

Better In Time est sorti au Canada le 9 mars. Après 48h, il était en tête des ventes sur iTunes. Au bout d’une semaine seulement, il avait vendu 5 600 copies de son album ce qui l’a projeté directement au sommet des ventes de disques au Québec. Six semaines après la sortie, l’album était toujours au sommet du palmarès des ventes d’albums anglophones au Québec.

Inconnu du grand public il y a encore quelques mois - quelques jours pour la France - la presse est désormais unanime. Le site Musique Mag affirme d’ailleurs : « Ce nouvel artiste a tous les atouts pour s’imposer et séduire : des comptines pop folk flirtant avec la country ou le blues, une voix égratignée à la fois grave et soul, un zeste de romantisme, mais surtout un style, une patte bien à lui. »

En France, où l’album est en vente depuis le 3 mai, le site de TF1 fait état du « potentiel commercial international » des chansons de Bobby Bazini et titre son article «La nouvelle Céline Dion est un homme». Au niveau du style, Bobby Bazini nous fait quand même plus penser à James Blunt ou Jack Johnson qu’à Céline Dion !

L’album est en vente en France et en Allemagne mais Warner prévoit déjà de le sortir dans 28 pays européens.

Pour promouvoir Better In Time, Bobby est venu spécialement sur le plateau de Taratata. En bonus, il a offert aux téléspectateurs français une reprise de Stuck in the Middle With You du groupe Stealers Wheel.

Le voici il y a quelques jours, de retour au Québec, donnant une interview pour l’émission de radio Le Bonheur est à 4 heures. Il parle de son expérience sur le plateau de Taratata justement.

Vous pouvez écouter son album Better In Time gratuitement et en intégralité sur Deezer.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le Site Officiel de Bobby Bazini ainsi que sur sa page Myspace.

© Canoe, 7jours.canoe, ellequebec, trucdenana, pochette, Allomusic, goomradio, canoe, Taratata, rythmefm

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

6 commentaires pour “Bobby Bazini”

  1. Twitter Trackbacks for » Archive du blog » Bobby Bazini [macultureconfiture.com] on Topsy.com dit :

    [...] » Archive du blog » Bobby Bazini http://www.macultureconfiture.com/2010/05/11/bobby-bazini – view page – cached Si vous ne connaissez pas encore Bobby Bazini, je vous rassure, ça ne va pas durer. En effet, quelques fées se sont penchées sur son berceau et ont prédit à ce jeune homme québécois une carrière digne de celle de Céline Dion. Il n’a même pas une pression de folie à tout juste 21 ans ! Tweets about this link Topsy.Data.Twitter.User['culturconfitur'] = {”photo”:”http://a3.twimg.com/profile_images/285444905/culture_confiture_pour_polaroid_normal.jpg”,”url”:”http://twitter.com/culturconfitur”,”nick”:”culturconfitur”}; culturconfitur: “le jeune prodige du pays des caribous et de la chemise bûcheron : bobby bazini ! http://www.macultureconfiture.com/2010/05/11/bobby-bazini/ ” 1 day ago view tweet retweet Filter tweets [...]

  2. nathalie levac dit :

    Très belle article. Félicitation et merci pour Bobby. Je suis sa mère et très heureuse de l’être! Bobby à toujours été un ange, joyeux et enjoué. Il disait et répétait toujours depuis l’âge de 7 ans qu’il serait un jour un artiste à hollywood!!Je suis fière de lui et je sais qu’il ira loin, peut-être même acteur dans un futur pas très loin… à suivre. N.L.

  3. Culture Confiture dit :

    @ Nathalie Levac : Bonjour et merci beaucoup pour votre commentaire ! Ça fait plaisir de voir des artistes entiers, qui n’ont pas l’air de ne s’intéresser qu’au Star System et qui vivent leur musique parce qu’elle fait partie intégrante d’eux.

    Ah la la, j’avais adoré mon séjour au Québec, dans les grandes villes mais aussi près du St Laurent, si j’avais su à l’époque qu’un tel bijou était en train de naître, artistiquement parlant !

    Je souhaite plein de bonnes choses à Bobby et surtout qu’il continue à nous offrir d’aussi beaux titres. Et je suis persuadée qu’avec sa sensibilité, il pourrait interpréter un rôle de fiction, suffit de trouver celui qui lui plaira :)

  4. lyne dit :

    bonjour bobby je t’ai entendu la premiere fois chanter I wonder à caféine (tqs) les deux bras mon tomber ta voix est vraiment venu chercher toutes les fibres dans mon coeur et ce soir je veux simplement te dire merci parce que tu mets énormément de joie dans ma vie et le goût de la musique est revenu tu as vraiment du talent et je suis super contente pour toi j’adore toutes tes chansons même si je ne comprends bien l’anglais je les apprends tranquillement en les chantant en même tant que toi car j’ai ton cd je le fais jouer chaque jour je capote un peu ma fille n’en reviens pas comment je capote j’ai 51 ans et le cancer m’habite mais grâce à cette voix merveilleuse ca m’aide beaucoup et je vis de très belles journées la tuque, québec bye à la prochaine xxx

  5. Van de Leur Agnès dit :

    Bonjour,

    Bobby a une magnifique voix, très chaude et troublante que l’on adore ! Il est aussi très mignon.
    C’est un très bon musicien et très professionnel.
    Il est merveilleusement accompagné par un orchestre génial. On ne se lasse pas de l’écouter.
    A quand une tournée en France ?
    Je dois rajouter que Bobby ressemble énormément à un copain à ma fille qui habite en Suisse. C’est vraiment son sosie c’est très troublant.
    Bonne route à Bobby, il mérite d’être mondialement connu !!!
    Bises à tous !
    AVDL

  6. Culture Confiture dit :

    @ Van de Leur Agnès : Bobby Bazini est passé à l’Élysée Montmartre (Paris) en mai dernier et reviendra enchanter le public français le 17 décembre prochain pour un concert à la Maroquinerie.
    http://www.infoconcert.com/artiste/bobby-bazini-81995/concerts.html
    Malheureusement pour ceux qui ne peuvent pas se déplacer à Paris, aucune tournée française n’est prévue pour l’heure.
    Le 19 décembre, il rendra visite aux belges de Bruxelles, à l’Ancienne Belgique.

    On souhaite plein de bonnes choses à Bobby Bazini en espérant qu’il viendra plus souvent chanter en France !

Laisser un commentaire