Chamallow and co.

Je vous avais parlé du test du chamallow, terrible expérience pour un enfant gourmand. Aujourd’hui intéressons-nous de plus près à cette sucrerie qui plaît tant.

En réalité, ce que l’on appelle chamallow ça n’est pas un bonbon mais une marque, déposée par Haribo. Cette gourmandise n’est en fait rien d’autre qu’une guimauve. Après, il existe plusieurs recettes et je suis d’accord pour dire que la guimauve que l’on trouve dans les oursons enrobés de chocolat n’a pas le même goût que les chamallows.

À l’origine, pour faire de la guimauve, on utilisait un extrait de la racine mucilagineuse de la guimauve officinale. En plus d’avoir le même effet que la gélatine, désormais utilisée dans les recettes, elle avait un pouvoir antitussif.

Ça n’est que depuis le XIXème siècle que les guimauves sont commercialisées. C’est en Amérique du Nord que la guimauve, appelée là-bas marshmallow, est la plus populaire. Le nom utilisé par Haribo, chamallow, découle tout simplement du mot anglais mais en réalité, la recette n’est pas exactement la même.

Pour préparer une quarantaine de “chamallows”, comme ceux que l’on trouve de nos jours en France, il vous faudra utiliser 250g de sucre, 90g de blanc d’œufs battus (soit environ 3 œufs), 12g de gélatine (soit 6 feuilles), 1 cuillère à café d’arôme de vanille et quelques gouttes de colorants alimentaires si vous ne les souhaitez pas blanc.

L’idéal, semble-t-il, est de posséder un robot Kitchenaid (ou équivalent).

Pour la technique, regardez cette vidéo proposée par le site Herve Cuisine.

Une fois la pâte refroidie, il est indispensable de passer les bouts de “chamallows” dans une fine poudre constituée d’un mélange de 50g de sucre glace et de 40g de Maïzena.

Une fois que vous aurez dompté la guimauve, plusieurs possibilités s’offrent à vous.

Vous pouvez en faire en grandes quantités comme ce que l’on peut voir dans certaines foires.

La solution qui demande un peu de patience mais qui n’est pas difficile, c’est la pièce montée de bonbons pour les fêtes d’anniversaire des enfants. Alternez entre guimauve carrée et guimauve torsadée.

Si vous êtes vraiment doué en pâtisserie, alors tentez le “Marshmallow Wedding Cake“.

Jusque-là, la guimauve n’a pas été transformée. Voilà deux desserts qui utilisent cet ingrédient comme base d’une autre recette.

La verrine de guimauve

Le muffin au chocolat avec cœur fondant à la guimauve

(recette en anglais !)

Et pour accompagner l’ensemble, rien de tel qu’un bon chocolat chaud aux marshmallows façon Martha Stewart.

Le cœur a été formé grâce à un emporte-pièce. Vous pouvez également le faire en utilisant les traditionnels chamallows Haribo.

Sachez que la marque Carrefour a commercialisé des marshmallows directement en forme de cœur et surtout avec 35% de calories en moins  grâce à l’utilisation du sirop de maltitol.

Si vous voulez utiliser les véritables marshmallows américains, il faudra les commander sur Internet, par exemple sur le site My American Food.

Il existe, toujours aux États-Unis (mais disponible sur My American Food) une crème aux marshmallow.

Si vous vous procurez cette pâte à tartiner, vous pourrez réaliser la recette suivante proposée par Aude du site Du Bruit Dans Ma Cuisine : les sablés au chocolat et à la crème de marshmallow, façon macaron.

Et pour digérer tout ça, rien de tel qu’un verre de vodka guimauve. Mais si vous préférez une version sans alcool, alors procurez-vous ce sirop à la guimauve.

Dans le commerce, on trouve d’autres recettes à base de guimauve. Lenôtre a d’ailleurs proposé un gâteau aux fruits rouges et à la chantilly aromatisée au chamallow.

Le site Bouquets de Bonbons propose un bouquet guimauve et berlingot.

N’oublions pas pour autant nos classiques : le chamallow grillé.

Cette technique de placer un marshmallow au bout d’un bout de bois, au-dessus d’un feu, fait partie de la culture Nord-Américaine. Cela se passe généralement lors des veillées autour d’un feu de camp. Attention tout de même à ne pas faire trop brûler le bonbon et surtout à ne pas le manger trop vite sous peine de se faire très mal car le cœur devient liquide et extrêmement brûlant.

Si vous habitez en ville, rien ne vous empêche de placer votre chamallow sur un pique à brochette au-dessus d’une bougie. C’est moins authentique mais ça fonctionne tout aussi bien !

Vous pouvez varier les plaisirs en essayant avec les chamallow cocoballs.

Si vous êtes joueurs, voici deux idées :

- Pour enfants d’abord, les animaux en chamallows proposés dans le livre McCall’s Family Style Cookbook.

- Pour les adultes ensuite, un soutien-gorge à dévorer, proposé par Radi Designers pour le magazine Jalouse.

Puisque l’on parle vêtement, sachez qu’Haribo a proposé un merchandising Chamallows.

Le t-shirt chamallows grillés

Le débardeur Chamallows

Histoire de changer du pop-corn, la prochaine fois que vous ferez une soirée dvd chez vous, optez pour les chamallows. Il existe même le saladier adapté.

Pour le choix du film, regardez sans hésiter SOS fantômes. Pourquoi ce film en particulier ? Tout simplement parce qu’à un moment de l’histoire, la ville n’est pas attaquée par des fantômes mais par la mascotte géante de la marque fictive de marshmallows, Stay Puft. Vous noterez son petit air de ressemblance avec notre Bibendum Michelin.

Pas de publicité sur un dvd mais qu’importe, une petite pause s’impose avec ce spot pour les chamallows Haribo.

Et si vous êtes une fille, après la soirée dvd, vous pourrez vous tartiner d’une crème au marshmallow : Crème Marshmallow Onctueuse.

© chocolate.com, herveremi, odelices, avec des visages, foire, pièce montée enfants, wedding cake by VioletK@photobucket, verrine, muffin, chocolat chaud, haribo, Carrefour, Marshmallows, crème, sablés, sirop, lenôtre, bouquet, grillé, dessin, noix de coco, animaux, souttif, t-shirt, débardeur, saladier, ClaySoftProductions, nikolevrai

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

3 commentaires pour “Chamallow and co.”

  1. » Archive du blog » La pièce montée de bonbons (pour un grand enfant de 1980) dit :

    [...] c’est un choix personnel en terme de goût et d’esthétique. Très souvent, les chamallows servent de base car ils sont grands et faciles à utiliser. Quelques soient les bonbons, j’ai [...]

  2. oliviane dit :

    Bravo pour cet article très intéressant et complet, belles recherches avec de bonnes idées à la clef !

  3. Culture Confiture dit :

    @ oliviane : merci :)

Laisser un commentaire