Fluide Glamour

Vous connaissez probablement Fluide glacial, le journal d’« Umour et bandessinées », créé le 1er avril 1975 - ça ne s’invente pas - par Alexis ainsi que le célèbre Gotlib. Ce maître spirituel a marqué les esprits depuis plus de trente ans avec ses Rubrique-à-brac, Hamster jovial, Gai-Luron, Superdupont ou encore Pervers pépère.

À l’origine, ce mensuel de bandes dessinées humoristiques décalées avait pour but premier d’offrir aux lecteurs les planches d’artistes en tout genre. L’ensemble ne contenant aucune publicité.

Avec le temps et les divers rachats, la direction à la tête du magazine a changé et la ligne éditorial par la même occasion. En 2003, Albert Algoud, plus connu pour ses sketchs sur Canal+, devient le rédacteur en chef. Les BD proposées sont un temps plus trash, tendance Hara-Kiri, le magazine co-fondé par le Professeur Choron. Puis, avec l’arrivée en 2005 de Thierry Tinlot, ancien rédacteur en chef du magazine Spirou, à la tête de Fluide Glacial , le mensuel tente une approche un peu plus enfantine.

Qu’importe les changements d’équipe, le journal continue à proposer des planches d’auteurs aussi variés que talentueux et les lecteurs suivent. Avec une moyenne de 70 000 exemplaires écoulés chaque moi (dont 15 000 abonnés), Fluide Glacial a encore un beau futur devant lui.

Chaque trimestre, le magazine propose un hors-série. Ce mois-ci, il revient avec un projet d’un genre nouveau. Si vous êtes une fille, que vous aimez l’humour de Fluide Glacial mais que vous appréciez aussi de lire des magazines féminins type Glamour, alors procurez-vous le premier numéro de Fluide Glamour.

Pour certains, ce nom n’est pas totalement inconnu. En effet, Fluide Glacial est également éditeur et l’une de ses collections, lancée en 2006, s’appelle Fluide Glamour (Péchés Mignons, Toutoute première fois,…).

Pour ce premier numéro un peu particulier, Thierry Tinlot a confié les rênes de la rédaction en chef à l’une des collaboratrices de Fluide Glacial, également auteur d’Amuse Bouche, Anaïs Vanel, dit Madame Glamour.

Bien évidemment, l’humour piquant et la dérision propre à Fluide Glacial se retrouve dans ce numéro “Rigolo, Sexy et Moderne”.

Au programme de ce numéro tout nouveau, tout beau, des sujets plus glamours (voir carrément érotiques) mais surtout davantages liés à des ce que l’on trouve dans les magazines féminins. Même lorsque les auteurs sont des hommes, les préoccupations sont liés à la vie de couple, aux femmes,…

Dans une interview accordée au site Actu BD ainsi qu’au journal 20 Minutes, Madame Glamour s’explique :

Nous voulons placer beaucoup d’humour mais surtout d’autodérision. Nous allons nous différencier des suppléments sexes qui fleurissent tous les kiosques parce que nous ne sommes pas sérieux ! (…) En l’abordant avec humour, nous voulons la désacraliser et cela représente aussi la génération de jeunes hommes et femmes décomplexés. C’est de la fraîcheur avant tout.

Objectivement, la cible visée ce sont les 20-30 ans. Mais attention, qui dit glamour ne dit pas uniquement destiné aux lectrices : “on ne souhaite pas segmenter le lectorat : Fluide Glacial pour les garçons, Fluide Glamour pour les filles. Fluide implique humour et bande dessinée, c’est la marque de fabrique. Glamour pour la liberté de ton, le côté décalé et les propos décomplexés avec une bonne part de féminité. Nous adoptons la même liberté de ton que la série Sex and the city pour les filles. On tient à la mixité dans les deux supports. .”

L’ensemble fait plus de 80 pages. Il y a en majorité de la BD mais c’est également accompagné de rubriques propres aux magazines féminins : test, conseils, horoscope, idées shopping. Le tout, sauce sexy.

Le magazine est un organe de prépublication (…) Grosso modo, pour tout ce que nous éditons dans le magazine, nous envisageons une collaboration en album. Mais nous jouons vraiment sur le côté novateur : un magazine sexy, un peu plus féminin et rigolo, cela n’a jamais existé !

Miss Dolly Prane par Arthur de Pins (ici en version animée)

Sachez que nos amis Suisse se sont vu interdire le magazine à cause d’un dessin humoristique faisant référence à un acte zoophile. L’article en question a été écrit par l’ancienne star du X, Ovidie, et le dessin mis en cause est de John Billette.

Depuis la création de Fluide Glacial, plus d’une centaines d’auteurs sont apparus dans ses pages : Gotlib, Franquin, Binet, Larcenet, Edika, Blutch, Tronchet, Lewis Trondheim, Riad Sattouf,…

Pour résumer, quasi exclusivement des hommes. Heureusement, on peut citer quelques exceptions comme Claire Bretécher, l’auteur d’Agrippine ou plus récemment, Karine Bernadou, qui a publié La femme toute nue.

À l’occasion de la conception de Fluide Glamour, l’équipe éditoriale a fait appel à une multitude d’auteurs et illustrateurs dont certains issus de la “nouvelle génération blog”. Et puisque les auteurs de BD féminines sont de plus en plus nombreuses, elles ont eu l’occasion d’exprimer leurs talents au sein de ce numéro hors-série. L’idée n’étant pas de respecter la parité mais bien de s’adresser aux actrices/commentatrices de notre époque. La participation également masculine apporte un regard différent et complémentaire.

Arthur de Pins, accompagné de Maïa Mazaurette (ci-dessus) officie déjà dans les pages de Fluide Glacial. Dans ce numéro spécial, il occupe une place beaucoup plus importante. Il est accompagné, par ordre alphabétique, d’Anne Rouquette, Aurelia Aurita, Cristiana Valentini, Denis Bodart, Diglee, Dupuy et Berberian, Emmanuelle Walker, Hélène Ezvan, Jean Michel Thiriet, John Jay, Manuel Bartual, Margaux Motin, Monsieur Lâm, Monsieur Z, Ovidie, Pacco, Penelope Bagieu, Pingoo, Riad Sattouf et Vince.

Pas besoin de vous présenter l’une des prêtresses de la BD féminine, Pénélope Bagieu (en photo ci-dessous), connue pour Ma vie est tout à fait fascinante ou encore Joséphine. Pour ce numéro, un seul dessin, à la fin de l’éditorial.

En terme de BD, à proprement parlé, j’ai beaucoup aimé celle de Margaux Motin (J’aurais adoré être ethnologue) et Pacco (Mae). Voici, en petit, le début de Very Bad Twinz :

Ils sont trop nombreux pour que je vous fasse toutes leurs biographies mais vous pouvez découvrir leurs univers via leurs sites personnels (suffit de cliquer sur leurs noms).

Citons tout de même une demoiselle, moins connue mais tout aussi talentueuse, l’illustratrice Diglee. Elle s’est occupée de la page du test. Voici l’un de ses dessins :

Afin de lancer comme il se doit ce numéro glamour et sexy, quoi de mieux qu’une soirée privée au Crazy Horse. Tous les auteurs de Fluide Glamour ont été réunis pour assister au nouveau spectacle de Philippe Decouflé et Ali Mahdavi, Désirs.

Voici un reportage vidéo de cet évènement.

Sur son nouveau blog - mis en ligne aujourd’hui ! - Diglee a déposé une série de croquis des filles du Crazy Horse ainsi qu’une planche de son récit de cette soirée exceptionnelle.

Pour ce premier hors-série glamour, 90 000 exemplaires ont été tiré. En fonction du succès de ce premier numéro, d’autres Fluide Glamour devraient voir le jour, chaque semestre. Un numéro est tout de même prévu pour Novembre 2010. Les plus observateurs auront remarqué que le magazine comprend, contrairement à Fluide Glacial, deux publicités, source indispensable de financement pour ce hors-série.

Retrouvez Fluide Glamour via le blog exclusif ainsi que la page Facebook qui lui est dédiée. Et pour les vieux de la vieille, fans de la première heure, retrouvez Fluide Glacial en kiosque tous les mois, ainsi que sur le site officiel, le blog officiel et la page Facebook.

© Fluide Glamour, madame glamour, roomantic, diglee facebook, BFM

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire