Cocoon

Aujourd’hui, je vais vous parler de mon coup de cœur, de ces chansons que j’écoute en boucle depuis quelques jours. Le groupe Cocoon n’est pas si récent, je ne vais pas jouer à la pseudo découvreuse de talent, non, non. Mais même si je connaissais quelques chansons auparavant, entre autre via leurs utilisations dans des spots de publicités, je n’avais jamais pris le temps d’écouter tous leurs titres.

C’est désormais chose faite et je n’ai qu’une chose à dire : vivement le prochain album !

Bon ok, un nom de groupe c’est bien gentil mais si tu pouvais développer ce serait sympa. Alors tout d’abord, Cocoon n’a rien à voir avec le film éponyme de Ron Howard. Pas d’extraterrestre à l’horizon mais une musique qui va vous emporter, loin, très loin au-delà de la stratosphère.

Et pas besoin d’être une fille à tendance romantique comme moi pour fondre. Exclusivement en anglais, les chansons de Cocoon vont vous entraîner dans un univers doux et subtil à la fois. Même pas besoin de comprendre les paroles pour être touché par ces mélodies pop-folk qui font du bien à l’âme. La composition est de qualité et les arrangements, généralement clavier/guitare avec une pointe de ukulélé, sont justes et efficaces. Mais la vraie force de Cocoon, c’est l’alchimie des voix qui composent ce duo.

À l’origine, il y a Mark Daumail, aujourd’hui 25 ans, un jeune homme originaire de Clermont-Ferrand. En 2006, il dépose des maquettes sur un site musical ainsi qu’une annonce afin de trouver une chanteuse/pianiste qui viendrait compléter son univers. Après plusieurs rencontres, Mark rencontre Morgane Imbeaud, même pas 20 ans à l’époque (aaaargh, c’est énervant !) et c’est l’évidence même. Cocoon peut alors se développer.

Véritable autodidacte, Mark a appris une quarantaine d’accords de guitare, chez lui, en tête à tête avec une méthode. Morgane, quant à elle, a commencé par le violon pour finalement se tourner vers le piano. Au final, le duo avoue composer des mélodies pop-folk dans la lignée de Nick Drake, Elliott Smith, Sufjan Stevens ou encore Keren Ann.

Les textes sont assez autobiographiques sans pour autant transpirer la névrose personnelle. Forcément, écrire, composer, chanter, peut être une sorte de thérapie personnelle mais c’est avant tout la rencontre et l’échange avec le public qui les intéresse.

Mark et Morgane sont aujourd’hui comme frères et sœurs. Pas d’histoire de cœur là-dessous et c’est justement ça leur force. Ils se confient et livrent leurs intimités, rejetant l’idée même du mensonge au sein du groupe afin d’offrir des compositions pleines de pureté et de vérité.

De concours en concours, le groupe rafle tous les prix et commence à faire parler de lui. Cocoon a été soutenu par la Coopérative de Mai, a remporté le Big Jama 2006 mais surtout, a gagné le concours Ceux qu’il faut découvrir (CQFD) 2007, organisé par Les Inrockuptibles. À cette époque Mark s’est exprimé à propos de ce prix : “Quand j’ai commencé à composer, j’ai été inspiré par Spleen et Syd Matters et c’est impressionnant de recevoir le même prix qu’eux. Maintenant on va essayer de faire le plus bel album possible, de montrer qu’en France on peut chanter du folk en anglais sans être ridicule.

Le groupe a également été élu “artiste de l’année 2009″ par Le Figaro.

Depuis les débuts en 2006, plusieurs disques sont sortis. Pour commencer, ils ont signé avec le label parisien Sober & Gentle, refusant de collaborer avec les grandes majors qui imposaient des textes en français, ce qui pour l’heure, ne semble pas convenir aux compositions du duo.

Pour revenir à Cocoon, le groupe a sorti deux EP (maxi) de cinq titres chacun, I Hate Birds (2006) puis From Panda Mountains (2007). Jusqu’à la sortie du premier album au nom charmant My Friends All Died in a Plane Crash. Ne vous arrêtez pas au titre, l’album n’est en rien un ensemble de mélodies déprimantes.

Sans avoir écouté cet album, vous avez probablement déjà entendu certains titres dont On My Way et Chupee.

Léger et mélodieux, le premier single On My Way bénéficie d’un clip ludique et sympathique. On y voit les deux musiciens à dos de Panda - animal fétiche du groupe - dans un univers de dessin d’enfant. Ça m’a fait penser à l’héroïne de la BD Bételgeuse, de Leo.

Cette musique a été utilisé pour le spot publicitaire du cabriolet Volkswagen.

Leur second clip, pour le titre Chupee, exploite d’une autre façon l’un des aspects important de leurs personnalités en nous plongeant dans un univers boisé, au cœur de la nature et finalement, de leur musique. Ce clip a été réalisé par Sophie Annese-Levy et Marc Cortese de Sofilms. Soyez rassurés, les fourrures qu’ils portent sont évidemment des fausses.

Là encore, la chanson a été utilisé pour des publicités. Toujours une voiture avec Peugeot (Bipper Tepee) mais également un spot pour les yaourts allégés Taillefine.

Depuis deux ans, le groupe est en tourné, en France et en Europe mais également aux États-Unis et en Australie. À leurs côtés, une formation un peu plus imposante avec une batterie, des cuivres et des cordes (Raphaël Séguinier, Oliver Smith…). Au fur et à mesure des dates, de nouveaux morceaux inédits sont joués en concert (Comets, Sushi, Cathedral,…). Ils feront très probablement partie du second album qui est actuellement en production et qui sortira (peut-être) à l’automne 2010. Il semblerait que le thème central de ce disque soit le récit du voyage initiatique d’un garçon qui rencontre une baleine millénaire. Celle-ci l’emmène alors sur son dos, dans la mer.

Vous l’aurez compris, la nature occupe une place vitale dans l’univers de ces deux-là. Ce qui s’en dégage me fait penser aux forêts de Miyazaki (Mon voisin Totoro) ainsi qu’au dessin-animé Panda, Petit Panda.

Petite anecdote girly, Morgane Imbeaud est apparue sur scène, à plusieurs occasions, avec une robe pailletée représentant un panda.

Si vous avez déjà écouté 237 fois l’album de Cocoon, disponible à l’écoute gratuitement en ligne et que vous voulez varier les plaisirs, plusieurs options s’offrent à vous. Tout d’abord, vous pouvez vous procurer le CD/DVD live du Panda Tour.

Vous pouvez également allez sur leur site officiel From Panda Mountains ou encore regarder le live enregistré le 22 mai 2009 à la Maroquinerie (Paris) lors d’un concert un peu particulier durant lequel les spectateurs participaient en jouant à leurs côtés.

Sachez que Morgane Imbeaud a chanté en français, sur le titre Héautontimorouménos, en duo cette fois avec Jean-Louis Murat.

Et puis il ne faut pas oublier les deux titres (Acacia et Figures Imposées) composés par Mark et Morgane pour l’album Ersatz de Julien Doré. Encore un fana du ukulélé ! Ils ont également chanté tous les trois ensemble le temps d’un Taratata. Il s’agit d’une reprise de Rehab d’Amy Winehouse.

Sur le Myspace de Cocoon, vous pourrez entendre d’autres reprises, très connues et pourtant dans des versions vraiment propres à l’univers du groupe : Hey Ya d’Outkast, Monsoon de Tokyo Hotel ou encore Kung-Fu Fighting de Carl Douglas.

Terminons avec d’autres titres vraiment sympa comme Tell Me, Vultures ou Owls.

Plusieurs titres inédits sont déjà disponibles sur Internet dont Cathedral et Sea Lion, enregistrés en exclusivité pour le site Madmoizelle. Il y a aussi Comets (à partir d’1′00) ou encore Sushi.

Retrouvez Cocoon : Site officiel, Myspace, Facebook, Twitter, boutique (ukulélé, badges…)

© images : facebook de Cocoon, Philippe Lebruman, I Hate birds, From Panda Mountains, SoberAndGentle, myspace, alberdu13, HPz34

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire