Les chaînes de télévision

De nos jours, on ne compte plus le nombre de chaînes de télévision ni le nombre d’heures passées quotidiennement devant.

Abêtissante pour certains, enrichissante pour d’autres, une chose est certaine, au XXIème siècle il y en a pour tous les goûts. Mais pendant longtemps, cela n’a pas été le cas. Plusieurs décennies passèrent avant qu’une diversité de programmes ne soit proposée. Pour ceux qui n’ont ni abonnement internet avec télévision ni satellite ni même de décodeur TNT, parce qu’ils sont, parfois, dans une région qui n’est pas bien desservie par la télévision numérique, il ne reste que les six chaînes analogiques. Ce bouquet réduit ne nous semble plus suffisant à l’heure actuelle alors que c’est ce que nous avons tous connus, ou presque, il n’y a encore pas si longtemps.

La première chaîne de télévision, bien avant TF1, est apparue le 13 février 1935. Le premier programme de l’histoire de la télévision est un extrait d’une conférence de presse de la comédienne Béatrice Bretty. L’émission, émise depuis les locaux de Radio-PTT Vision, est d’environ cent kilomètres autour de Paris. Un émetteur est alors installé en haut de la Tour Eiffel afin d’offrir à davantage d’habitants l’opportunité de regarder la télévision. Reste cependant que les gens ne sont pas équipés et seuls quelques centaines de foyers ont une télévision.

Dès le début de l’année 1937, des émissions deviennent régulières mais la diffusion n’est pas continue tout au long de la journée. Malheureusement, avec le début de la Seconde Guerre Mondiale en 1939, l’émetteur de la Tour Eiffel est saboté et les émissions interrompues. Il faudra attendre septembre 1943 et la mise en place, par les allemands, d’une nouvelle station de télévision - Fernsehsender Paris (Paris-Télévision) - pour que les français aient à nouveau des émissions à la télévision. En réalité, le millier de récepteur est utilisé, à 90%, par les résidents allemands. La station ferme ses portes en août 1944, à la veille de la libération de Paris.

Les émissions reprennent après la fin de la guerre. La Radiodiffusion française (RDF) puis la Radiodiffusion-télévision française (RTF) amorcent les programmes tels qu’on les connaît aujourd’hui.

Voilà dix exemples :

- 17 décembre 1946 : premier bulletin de météorologie

- 25 juillet 1948 :  première retransmission de l’arrivée du Tour de France

- 4 février 1949 : apparition de Jacqueline Joubert, la première speakerine (depuis 1992, cette fonction n’existe plus à la télévision)

- 29 juin 1949 : présentation du premier journal télévisé

- 30 juillet 1949 : moins agréable, la première redevance télé

- octobre 1949 : diffusion des Découvertes de télévisius, le premier feuilleton destiné à un public jeunesse

- 9 octobre 1949 : première émission religieuse le dimanche matin puis, à Noël 1949, première retransmission de la Messe de Minuit.

- 26 janvier 1950 : Le Club du Jeudi est la première émission enfantine

- 24 février 1950 : première retransmission en direct d’une pièce de théâtre jouée à la Comédie-Française

- 14 juillet 1950 : première diffusion en direct du défilé du 14 juillet

Le véritable tournant de la télévision se déroule le 2 Juin 1953 lors de la retransmission du couronnement de la reine Élisabeth II. Les français sont envahis d’un engouement tel que les gens se ruent devant les écrans dans les boutiques afin de suivre la cérémonie.

Dix ans plus tard, la RTF créé une seconde chaîne. La chaîne d’origine est alors simplement nommée “la première chaîne”. Les téléspectateurs sont de plus en plus nombreux devant le petit écran pour écouter les débats politiques d’avant élection présidentielle, pour admirer le passage à la couleur ou encore pour assister à l’évènement majeure de ce siècle qu’est Neil Armstrong posant un pied sur la lune. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : en treize ans, le nombre de ménages équipés d’un téléviseur a explosé passant de 6,1% en 1957 à 70,4% en 1970 !

En 1974, l’ORTF (Office de radiodiffusion télévision française) est divisé en plusieurs organismes qui deviennent autonomes. Parmi ces sept groupes il y a trois sociétés de programmes : Télévision française 1, Antenne 2 et France Régions 3. En abrégé, TF1, A2 et FR3 offrent enfin aux téléspectateurs des chaînes assez distinctes de par les émissions qu’elles proposent.

Notez qu’à l’époque, les chaînes ne diffusaient pas des programmes 24h sur 24h. Il n’y avait pas encore les palpitantes émissions de chasse pendant la nuit et vers minuit - une heure du matin, une animation venait signaler la fin de la journée : il était l’heure d’aller au lit !

« Vous aimez la Une, la Une vous aime ! »

TF1 est, depuis 1991, la première chaîne française en termes d’audience. D’ailleurs, en 2006, la chaîne a réalisé la meilleure audience de l’histoire de la télévision française lors de la retransmission en direct du match de football France-Portugal (pendant la Coupe du monde). Et l’année suivante, selon Médiamétrie, TF1 a obtenu les cent meilleures audiences de l’année, toutes chaînes confondues.

Mais qui dit audience ne signifie pas pour autant programmes de qualités. Je ne reviendrais pas sur l’ensemble des programmes qui amusent mais ne rendent pas vraiment plus malin. Après tout, chacun est libre de chercher ce qu’il veut dans l’ensemble des grilles de programmes.

« TF1 et mon cœur fait boom ! »

N’en n’oublions pas pour autant les mots de Patrick Le Lay, ex président-directeur général du groupe TF1 qui a affirmé, à propos des programmes diffusés sur sa chaîne que « Pour qu’un message publicitaire soit perçu, il faut que le cerveau du téléspectateur soit disponible. Nos émissions ont pour vocation de le rendre disponible : c’est-à-dire de le divertir, de le détendre pour le préparer entre deux messages. Ce que nous vendons à Coca-Cola, c’est du temps de cerveau humain disponible (…). » Sans commentaires.

« A2, A2, passionnément »

La seconde chaîne fait partie des chaînes généralistes du service public. 27% de la redevance audiovisuelle lui est assujettie. Grâce à cet impôt - 120€ par foyer pour 2010, l’une des plus faibles d’Europe - les 3/4 des ressources du service public de l’audiovisuel sont payées par le contribuables.

Et oui, c’est grâce à vous que depuis janvier 1972 Des chiffres et des lettres est à l’antenne !

La force d’Antenne 2, au début des années 80, c’est sa liberté de ton et ses innovations qui, pendant un temps, font du tort à TF1 en terme d’audience. Les émissions de divertissement sont un véritable atout pour la chaîne : Récré A2 pour les enfants, Champs-Élysées - déjà présenté par Michel Drucker ! - pour les grands. De plus, Antennes 2 créé en France de nouveaux formats qui ont déjà fait leurs preuves  l’étranger : Châteauvallon, sorte de Dallas à la française, est le premier télé-roman, Maguy, le premier sitcom et Télématin la première émission matinale (6h30 du matin). Jusqu’à la privatisation de TF1 en 1987, Antenne 2 était la chaîne la plus regardée en France.

Pour tenter de palier à la baisse d’audimat, la chaîne importe des États-Unis le reality show, émission choc qui met en avant le témoignage de téléspectateurs. Ainsi, en 1991, les français découvrent La Nuit des Héros. Fort de son succès, ce genre de programme sera décliné à maintes reprises par les différentes chaînes, comme Mystère sur TF1.

Depuis, la guerre entre la première et la seconde chaîne n’a jamais cessée. Antenne 2 est devenue France 2 et a rejoint le groupe France Télévisions mais ses obligations en tant que chaîne du service public sont parfois un handicap car les moyens financiers qui lui sont accordés sont de plus en plus faible. Un nouveau tournant a cependant eu lieu depuis septembre 2008 suite au licenciement de Patrick Poivre d’Arvor à la présentation du JT de 20h de TF1. L’audience du Journal Télévisé de France 2 n’a cessé de grappiller des parts d’audimat. Quoi qu’il en soit, les émissions de la 2 sont largement diffusées à travers le monde grâce à la chaîne TV5 Monde. À noter que depuis un an, pour le plus grand plaisir des téléspectateurs équipés numériquement, France 2 est disponible en version haute définition.

« FR3, c’est 3 fois mieux ! »

Créée en 1972, FR3 est LA chaîne de télévision régionale du service public. Elle se différencie des autres chaînes de par sa programmation plus accès sur les émissions culturelles, éducatives et qui présentent, surtout, les régions de France. Dans les années 70, elle misait sur la nouveauté d’une chaîne toute en couleur, avec des graphismes de haute qualité mais sans speakerine.

L’information diffusée sur FR3, devenu ensuite France 3, offre une alternative que l’on ne retrouve pas sur les autres chaînes. En ce qui concerne le 19/20, le journal télévisé de la chaîne, il est divisé en plusieurs parties. Il y a à 19h00 l’édition des régions ainsi, selon où l’on habite dans l’hexagone, on suit le journal qui correspond à notre région grâce à la vingtaine de stations régionales réparties sur l’ensemble du territoire. Puis à 19h30, les téléspectateurs regardent l’édition nationale.

Avec Les Jeux de 20 heures, la chaîne a encore mis les régions en valeur puisqu’un duplex avait lieu entre l’antenne nationale et l’une des antennes régionales avec pour interlocuteur commun, Maître Capello.

Le fait que la chaîne ait moins de contraintes d’audiences - contrairement à France 2 par exemple - lui permet de diffuser des programmes culturels, même aux heures de grande écoute. Depuis 1981, on peut suivre les questions orales de l’Assemblée nationale. Pour le voyage, il y a Thalassa qui passe en prime-time le vendredi, pour la culture Ce soir (ou jamais !) et pour le jeu Question pour un champion, en place depuis plus de vingt ans !

En 1975, la chaîne s’oriente également vers la fiction avec, entre autre, l’émission Cinéma de Minuit. Les séries occupent une place importante dans la grille de programmation. Dans les années 80, les téléspectateurs suivaient Dynastie et vingt plus tard, c’est Plus Belle la Vie qui fait exploser l’audimat. Mais il faut aussi compter sur Louis la Brocante ou Fabien Cosma, ces feuilletons qui se déroulent en province et qui montre des gens ayant une vie classique se retrouver dans une situation plus ou moins tragique. La chaîne ne mise pas sur les séries policières qui se situent dans les grandes métropoles, non, elle préfère axer ses intrigues dans les régions rurales afin d’être plus proche de l’univers de ses téléspectateurs. Certains reprochent cependant à FR3/France 3 de ne faire des programmes que pour les téléspectateurs de la “France profonde”.

« Canal+, c’est plus »

Pour la petite histoire, le projet de la chaîne était nommé “Canal 4″. Cependant, suite à une mauvaise impression, le 4 ressemblait plutôt à un +. Finalement, le + est resté donnant Canal +.

Cette chaîne est la première à péage dans le pays. C’est la première fois qu’il fallait payer un abonnement pour avoir le décodeur qui permet de voir les programmes cryptés. Pour inciter les téléspectateurs à s’abonner, la chaîne mise avant tout sur le cinéma et le sport - surtout le football mais aussi des sports moins médiatiques.

À sa création, en novembre 1984, Canal+ a bouleversé les habitudes de la télévision française :

- les programmes sont annoncés via une bande-annonce

- le logo et l’habillage de la chaîne sont sobres et épurés.

- une partie des programmes - dont les émissions phares - sont diffusés en clair, donc sans avoir besoin d’un décodeur, et servent de vitrine afin de donner envie, aux téléspectateurs, de s’abonner

- une émission se consacre uniquement aux sorties musicales (Le Top 50)

- les matchs de football - ligue 1 & ligue des champions - sont diffusés en direct

- les films sont récents et diffusés six fois pendant un mois.

- même les films pornographiques sont diffusés

- mais surtout, le ton des émissions est à part, voir même irrévérencieux

« Au moins pendant que vous regardez Canal Plus, vous n’êtes pas devant la télé »

Tout est dit. Ceux qui ont connus la grande époque de Canal + savent ce dont je parle. Grâce à Coluche dans Coluche 1 Faux ou Antoine de Caunes, les Guignols et les Nuls dans Nulle part Ailleurs, la chaîne touchait un public pour qui le 57ème degré existe en humour.

Malheureusement, dès lors que la chaîne a rejoint le groupe Vivendi, l’aspect économique est passé prioritaire, jetant à la poubelle la création artistique, les animateurs et l’esprit canal qui allait avec !

« Cinq you La Cinq ! »

La Cinq était la première chaîne de télévision française généraliste commerciale à être privée et gratuite. Elle a été créée à l’initiative de François Mitterand, alors Président de la République, afin de constituer une sorte de relais des idées de son parti.

La Cinq commence à diffuser en février 1986. En coulisse, on retrouve Silvio Berlusconi qui organise les programmes de la chaîne en prenant modèle sur ses catalogues italiens. Pour la première fois en France, des programmes sont rediffusés toutes les trois heures et sont entrecoupées de nombreuses publicités.

Suite aux élections législatives de 1986, la présidence doit cohabiter avec un ministère de l’opposition qui entend apporter des modifications à la chaîne. La Cinq se voit interdire la diffusion de films de cinéma. C’est un coup dur. Heureusement, la chaîne a battit son succès sur la diffusion et la rediffusion de nombreuses séries à succès comme Mystères à Twin Peaks.

Malgré le rachat par le groupe Hachette et les modifications d’habillage et de programmation, la chaîne n’attire pas plus de téléspectateurs et le déficit financier ne cesse d’augmenter. Fin 1991 La Cinq dépose le bilan, elle est placée en redressement judiciaire. Le 12 Avril 1992, La Cinq meurt. Sur les derniers écrans on peut lire ces mots « La Cinq vous prie de l’excuser pour cette interruption définitive de l’image et du son (…) c’est fini ».

Arte « Vivons curieux »

Selon le cahier des charges, Arte est “une chaîne de télévision généraliste franco-allemande de service public à vocation culturelle européenne “. Officiellement Arte signifie « Association relative à la télé européenne ». Mais on peut aussi simplement penser que ça fait référence au mot “art”, l’un des domaines de prédilection de la chaîne.

Suite au dépôt de bilan de La Cinq, le CSA attribue à Arte les fréquences hertziennes laissées vacantes.  Ce canal est partagé avec La cinquième, devenu depuis France 5. Ils se partagent les horaires de diffusion - Arte de 19h à 3h. La chaîne commence à émettre en mai 1992.

Les bureaux de la chaîne sont répartis en plusieurs lieux dans les deux pays avec au centre, Strasbourg, qui décide de la stratégie d’ensemble et de la programmation des émissions. Les programmes sont donc conçus pour être diffusés et compris aussi bien en France qu’en Allemagne.

Les émissions se doivent d’adopter “un caractère culturel et international au sens large, propres à favoriser la compréhension et le rapprochement des peuples en Europe “.

Parmi les points forts de la chaîne il y a sans conteste les soirées Thema. Lors de ces soirées thématiques, un sujet - d’actualité, historique, léger… - est traité au travers de documentaires, témoignages, débats etc.

« M6, La petite chaîne qui monte, qui monte ! »

Cette chaîne généraliste et privée est apparue en 1987. Très vite, Jean Drucker - oui oui, le PDG de la chaîne et frère de Michel - met en place une grille assez minimaliste qui mise sur la contre-programmation c’est-à-dire avec moins d’émissions mais plus de clips et de séries. Par exemple, il n’y a pas de journal de 20h mais un journal d’une durée de six minutes, sans présentateur en plateau et qui ne développe pas en profondeur les titres. Le 6 minutes est diffusé à 19h54 afin de ne pas coïncider avec les JT de 20h de TF1 et France 2. À la place on trouve à 20h une série américaine à succès rediffusée mainte et mainte fois comme le Cosby Show ou encore Une nounou d’enfer.

Autre point fort de la chaîne, la diffusion des clips musicaux qui intéresse particulièrement le public des adolescents et des jeunes adultes.

M6 signe un coup de maître en proposant, en 2001, Loft Story, la première émission de télé-réalité française. C’est d’ailleurs à cette époque qu’Étienne Mougeotte, vice-président de TF1, a déclaré que jamais sa chaîne ne diffuserait ce genre de programme… Sans commentaire, encore.

Dans les années 2000, M6 mise davantage sur les magazines plus généralistes (D&co…) ce qui la place, en terme de parts de marché, en seconde place derrière TF1. Mais c’est surtout la première en ce qui concerne les enfants. Son but est d’apparaître comme une chaîne jeune qui fédère toute la famille en offrant des programmes divers et variés au sein desquels tout le monde peut se retrouver.

Depuis quelques temps, M6 fait la part belle aux séries en prime-time  - avec pendant longtemps la Trilogie du Samedi - ainsi qu’aux retransmissions de football comme lors de la Coupe du Monde de 2006.

Pour fêter ses 20 ans, la chaîne a innové dans plusieurs domaines. Elle est la première a avoir proposé le sous-titrage en direct afin de permettre aux sourds et malentendants de suivre l’actualité sans attendre.

Parmi les dernières innovations il y a le site Internet M6 replay qui propose de revoir pendant une semaine les émissions diffusées sur M6. À noter à compter du lundi 7 septembre 2009, la création d’un “vrai” journal télévisé d’une durée de vingt minutes, diffusé à 19h45 et présenté par Claire Barsacq.

Bien évidemment, avec l’apparition du câble, du satellite, de la TNT et des télévisions numériques, on ne compte plus le nombre de chaînes différentes. Elles sont parfois thématiques (cuisine, météo, clips…) mais quoi qu’il en soit, elles bataillent toutes afin de grignoter les parts de marchés. Plusieurs auront disparues d’ici cinq ans et d’autres verront le jour. Le nombre de chaînes différentes a-t-il une influence sur notre consommation ? Sachant qu’en France nous regardons la télévision en moyenne 3h30 par jour, doit-on s’inquiéter ou au contraire se réjouir de voit constamment augmenter le nombre de chaînes de télévision ?

© M6 croquis, radio ptt vision, fernsehsender paris, RDF, RTF, plateau TV, speakerine, bootsmantelephage, RETROTELEVISIE6neastegolob13yoyo152tephane62, La Cinq 1 - 2, exfactor45, arte, NiniKer, logos M6 1 - 2 - 3 - 4, Generikmania, chaînes TV

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Un commentaire pour “Les chaînes de télévision”

  1. http://www.tippingpointchina.com/ dit :

    http://www.tippingpointchina.com/...

    » Archive du blog » Les chaînes de télévision…

Laisser un commentaire