Semaine 7ème Art : Cinéma

Ed Wood de Tim Burton - 1994

Comment parler du cinéma alors que vous êtes assis dans un cinéma à regarder un film ? Et bien en s’intéressant à une époque, un style ou même un réalisateur.

C’est ce dernier aspect que Tim Burton a choisi pour thème central de l’un de ses films.

Si je vous parle d’Edward D. Wood Junior, il est peu probable, en France, que l’on puisse citer l’un de ses films. Seuls certains passionnés de films dits de série Z sauront répondre.

Ed Woood aimait le cinéma, plus que tout. Mais malheureusement pour lui, il a été qualifié de « plus mauvais cinéaste de l’histoire du cinéma ».

Son autre passion concernait les habits féminins. Dès son plus jeune âge, sa mère lui faisait porter des tenues de petites filles si bien qu’il continua, même adulte. L’une de ses plus grandes fiertés, en dehors de son œuvre pour le 7ème art, vient du fait qu’il ait combattu au sein des Marines avec, sous son treillis, des dessous féminins de coton rose.

Cela n’a pas toujours influencé son travail de cinéaste mais ça a considérablement renforcé l’idée qu’il n’était pas un réalisateur “académique”. Ses échecs commerciaux le firent plonger dans l’alcool et la dépression.

C’est cette carrière aussi énigmatique que passionnée qui intéressa Tim Burton. Celui-ci décida de réaliser Ed Wood afin de rendre hommage à cet homme qui ne vibrait que pour et à travers le cinéma. Et pour incarner notre homme, Johnny Depp - que Burton retrouve trois ans après Edward aux mains d’argent.

Au final, ce film nous montre un cinéaste qui réalise des films ( Glen or Glenda ?, Bride of the Monster et Plan 9 from Outer Space). Cette mise en abyme est une sorte d’écho à la propre œuvre de Tim Burton qui bien qu’elle touche un grand public, est quelque peu en marge - artistiquement parlant - des blockbusters américains.

© affiche, MED1UM

Tags: , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire