Les Fleming Girls

Connaissez-vous le point commun entre Claudine Auger, Corinne Cléry, Carole Bouquet, Sophie Marceau et Eva Green…? Oui, elles sont toutes actrices et françaises qui plus est. Ok, je vous accorde la moyenne. Mais ce qu’il faut préciser c’est que ces cinq femmes ont incarné des James Bond Girls !

Évidemment ça ne signifie pas qu’elles ont joué le rôle de James Bond, no way, ça ne peut être qu’un homme d’une quarantaine d’année, au charme indéniable et qui plus est, originaire de Grande-Bretagne - exception faite de George Lazenby, acteur australien qui n’interprète l’agent 007 que le temps de Au service secret de Sa Majesté.

Dans la majorité des romans de Ian Flemning il est question de personnages féminins : parfois dans le rôle de la demoiselle en détresse, de la femme fatale ou à l’inverse en tant qu’espionne.

Dans son roman, Les diamants sont éternels, l’auteur décrit la partenaire parfaite « La femme idéale doit savoir faire la sauce béarnaise aussi bien que l’amour. Il faut aussi qu’elle soit douée de tous les petits talents de société habituels. Des cheveux d’or. Des yeux gris. Une bouche à damner un saint. Un corps parfait. Et naturellement un grand sens de l’humour, de l’élégance, et une dextérité convenable aux cartes. Il attend d’elle, encore, qu’elle ne commette pas d’erreur de parfums comme la plupart des Anglaises. Qu’elle sache s’habiller : il adore les robes noires surtout sur une peau bronzée, pas trop de bijoux et des ongles exempts de vernis ».

Dans les adaptations cinématographiques, les personnages féminins sont beaucoup plus nombreux ! Sont considérées comme James Bond Girls, toutes les femmes gravitant autour de James Bond et ayant un lien affectif avec lui. Exception faites, bien sûr, de certaines femmes comme son supérieur hiérarchique, M - interprété par Judi Dench à partir des films de 1995 - et sa secrétaire.

Certaines femmes ne sont là pour leur physique avantageux et n’ont aucune incidence sur la mission. Cependant, depuis les années 90, les producteurs ont décidé de faire évoluer le caractère de certaines  - par exemple le personnage d’Electra King interprété par Sophie Marceau - afin d’éviter l’association James Bond Girls à l’idée de la femme potiche. Certaines forment carrément un duo avec James Bond.

Depuis la première version pour le cinéma en 1962, cinq françaises ont séduit l’agent secret le plus populaire. Cependant, les deux premières sont les seules à jouer le rôle d’une française, d’autres donnent l’illusion d’être britannique, grecque… Parmi la vingtaine de films de la saga, d’autres actrices, originaires de l’hexagone - Denise Perrier, Françoise Therry, Blanche Ravalec et Saskia Cohen-Tanugi - ont joué dans ces longs-métrages mais ne sont pas qualifiées de James Bond Girls tout simplement parce que leurs rôles étaient plus secondaires.

Claudine Auger a été la première James Bond Girl française en 1965 dans Opération Tonnerre.

Élue Miss France 1958 à tout juste 15 ans, elle suit, en parallèle du mannequinat, les cours de théâtre de Roger Simon et de Robert Manuel. Elle entre ensuite au conservatoire et monte sur les planches pour jouer dans Le Tartuffe, L’ Avare ou encore Romulus et Remus. À 16 ans elle entame une carrière au cinéma dans Christine, aux côtés d’Alain Delon et Romy Schneider. Suggérée aux producteurs de James Bond par un réalisateur français, Claudine Auger, au-delà de son physique, les séduit par son talent nécessaire pour ce rôle complexe. À l’origine, le personnage était italien. Pour elle, il sera transformé en Dominique Derval, dite Domino, une française. Elle joue plusieurs scènes de plongée aux côtés de Sean Connery. L’anglais de Claudine Auger est parfait mais elle sera malgré tout doublée en post-production du fait de la trop grande douceur de son interprétation. Idem dans la version doublée en français, ils choisiront une autre actrice. Malgré cela, sa performance de James Bond Girls lui apportera une reconnaissance internationale et plusieurs rôles en Italie.


Il faudra attendre 1979 pour retrouver une française en haut de l’affiche.

Cette fois, il s’agit de Corinne Cléry.

Cette actrice française d’origine italienne n’a pas tourné beaucoup de films. Elle est surtout connue pour son rôle dans le film érotique Histoire d’O. Dans Moonraker, elle joue le rôle de Corinne Dufour, pilote de l’hélicoptère de Drax, le méchant que cherche à combattre James Bond - interprété ici par Roger Moore. Elle aura le tort d’aider notre agent ce qui déplaira fortement à son employeur. Son rôle ne lui ouvrira pas les portes du 7ème art pour autant. Elle tourne peu de longs-métrages et continue sa carrière en jouant dans des téléfilms en Italie.

Comme la plupart des James Bond Girls, on dit qu’elle a subit la fameuse malédiction qui veut qu’après avoir joué dans un James Bond, la carrière d’actrice décline. Fort heureusement, ça n’est pas le cas pour toutes.

Les trois autres actrices françaises ne semblent pas avoir été touchée par cette malédiction.

Dès le film suivant, en 1981, on retrouve une française.

Carole Bouquet décide très tôt qu’elle veut devenir comédienne. Après seulement un an passé au sein du Conservatoire supérieur d’art dramatique de Paris, elle obtient le rôle principal de son premier long-métrage : Cet obscur objet du désir, de Luis Buñuel. Il s’agit désormais d’un des classiques du cinéma. Il sera d’ailleurs nommé aux Césars dans la catégorie du meilleur film. La prestation de Carole Bouquet lui vaut d’être reconnu, de part et d’autre de l’Atlantique. Elle décide ensuite de passer quelques mois à New-York afin d’améliorer son niveau d’anglais. S’en suit le tournage de Rien que pour vos yeux. Dans ce rôle, Carole Bouquet interprète Melina Havelock, une jeune femme grecque ayant subit un drame avec la mort de ses parents. Elle part alors sur la piste des assassins avec 007 - toujours interprété par Roger Moore. Du tournage, elle n’en garde pas que des bons souvenirs. Elle se souvient surtout s’être terriblement ennuyée. Elle avoua même ” à l’époque, j’avais davantage envie de jouer Lady Macbeth que de faire semblant de nager sur un matelas ! “. Préférant les équipes réduites aux grosses productions américaines réunissant 300 personnes, elle eu du mal à supporter les nombreux retards de tournage sachant qu’un autre projet l’attendait déjà - le film allemand de Werner Schroeter, Le jour des idiots. Quoi qu’il en soit, cette expérience de James Bond Girl lui offrit une reconnaissance internationale. Elle devint, plus tard, l’égerie mondiale du parfum N°5 de Chanel.

Parlons ensuite de l’actrice “la plus aimée” des français - ce n’est pas moi qui le dit, ce sont les sondages !

1999, James Bond tombe sous le charme de Sophie Marceau.

Actrice connu et reconnu en France depuis ses débuts dans La Boum de Claude Pinoteau, elle a tourné dans différents types de films, dont ceux de son ex-époux, le réalisateur  Andrzej ?u?awski. Actrice à la forte personnalité et au franc-parler, elle s’expatrie quelques temps, durant les années 90, aux États-Unis. Mel Gibson la choisie  en 1995 pour jouer à ses côtés dans Braveheart. Quelques années après, elle obtient le rôle, un temps convoité par Sharon Stone, d’Elektra King.  Dans Le monde ne suffit pas, elle incarne la fille du richissime magnat du pétrole Sir Robert King. Véritable femme fatale vicieuse, elle sait user de ses charmes pour gagner tour à tour la confiance de  James Bond - joué par Pierce Brosnan - et de M. ” Tout le monde me l’a déconseillé parce que toutes les actrices se sont cassées la figure après les James Bond, mais je ne regrette pas du tout. Je me suis beaucoup amusé à le faire. J’ai joué le rôle d’une méchante… Electra King… vous ne pouvez pas refuser un nom pareil, c’est pas possible… “. Ce rôle couronne ses efforts pour conquérir la scène internationale.

Reste l’une des James Bond Girl préférée des fans.

Il s’agit de l’actrice Eva Green. Elle n’a pas, contrairement à ce que l’on peut penser à la vue de son nom, d’origine anglaise. Non, elle est la fille de l’actrice française Marlène Joubert et du suédois Walter Green - Green se prononce graine et signifie, en sudéois, “la branche d’un arbre”. Je l’admets, ça n’a pas une grande influence sur le jeu d’actrice d’Eva Green mais autant prendre une seconde pour apprendre le suédois !

Après avoir étudié le théâtre à Paris - entre autre les cours d’Eva Saint-Paul - et suivie un stage intensif au Webber Douglas Academy of Dramatic Art à Londres, Eva monte sur scène dans la pièce Jalousie en 3 fax, Elle reçoit les éloges de la critique ainsi qu’une nomination de la Révélation théâtrale féminine de l’année à la Nuit des Molières en 2002. Elle entame sa carrière au cinéma avec Innocents - The dreamers de Bertolucci. Sa performance est remarquée et elle joue entre autre dans le film américain Kingdom of Heaven, de Ridley Scott.

Un an avant le début du tournage de Casino Royale elle est appelée pour auditionner dans le rôle de la nouvelle James Bond Girl. Elle décline l’offre, refusant de tourner ce style de film. Finalement, elle passe une audition à l’aveugle - sans le texte - puis est envoyée à Prague pour une seconde audition quelques jours seulement avant d’entamer le tournage. On lui donne alors un nouveau script qu’elle aime et accepte. Son personnage, Vesper Lynd, étant d’origine anglaise, le studio émet des doutes quant à son accent français. Elle doit donc travailler cet aspect de toute urgence.

Ce personnage ne ressemble en rien aux autres James Bond Girls : séduisante, certes, mais surtout très intelligente - elle est représentante du trésor britannique - et ne manquant pas de répartie. Choquée par l’attitude machiste et surconfiante de James Bond - avec le dernier acteur en date Daniel Craig - elle lui lance en prenant un ascenceur ” prenez le suivant, il n’y a pas assez de place pour moi et votre ego ! “. Casino Royale est l’adaptation du tout premier roman de Ian Fleming. Un autre film du même nom a été tourné en 1967 mais n’a, en réalité, pas grand chose à voir. Le rôle de Vesper Lynd était tenu par une ex-James Bond Girl, Ursula Andress - sans doute la plus connue de par son bikini blanc dans le premier épisode de la saga,  James Bond contre Docteur No.

Eva explique d’ailleurs ce qui lui a plu dans la personnalité de son personnage : ” Le scénario de Casino Royale est l’un des meilleurs qu’il m’ait été donné de lire. Il est dense, riche en coups de théâtre, et l’histoire d’amour m’a émue. Vesper Lynd est une femme complexe. Elle a beaucoup de secrets et je crois que c’est un des aspects qui attirent Bond : elle n’est pas transparente pour lui. C’est une sorte de sphinx. Elle a beaucoup de facettes, l’esprit vif, une intelligence aiguë, elle est impertinente, elle a de l’humour, mais elle est aussi vulnérable. Entre elle et lui, le courant passe tout de suite, ils sont toujours en train de plaisanter et ils se comprennent l’un l’autre. Vesper n’a rien à voir avec la James Bond Girl classique qui se ballade en bikini en brandissant des armes à feu. Elle est bien autre chose que ça. C’est le premier personnage féminin qu’ait écrit Ian Fleming et elle a un impact extraordinairement puissant sur la vie de Bond. Elle est le fondement de toutes les femmes qui vont suivre, et l’explication du comportement de Bond avec la gent féminine “. Sans vous dévoiler toute l’intrigue, sachez que pour une fois les femmes viennent en aide au héros !

On ne connaît pas encore le titre du 23ème épisode de cette saga mais les suppositions vont bon train concernant la prochaine James Bond Girl. Certains noms ont été cité dans la presse comme Jennifer AnistonKimberly Sheridan, Angelina Jolie, Jordana Brewster ou encore Freida Pinto. Personnellement, j’aimerai que ce soit cette dernière qui obtienne le rôle puisque jusqu’à présent, jamais une indienne n’a été choisie pour jouer une James Bond Girl. Quoi qu’il en soit, aucune française ne semble figurer dans la liste. Il faudra probablement attendre quelques années avant de revoir a frog séduire the 007 rosbeef !


© James Bond, M, Opération tonnerre, Claudine Auger écranlarge, TuXHunt3R, Moonraker, Corinne Cléry dvdrama, couple, trailermax, Rien que pour vos yeux, Carole Bouquet allociné, interview, photos du film, sfilipin01, Le monde ne suffit pas, Sophie Marceau allociné, interview, photos du film, The6thSimpson, Casino Royale, Eva Green allociné, photos du film, CasinoRoyaleMovie, Bons baisers de Paris

Tags: , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire