J’aime Lire

Aaaaaah, mais que d’émotion quand je repense à ce magazine ! Ça a véritablement marqué mon enfance et celle de mes sœurs. Mais je crois que nous n’étions pas les seules. En effet, c’est le magazine le plus vendu de sa catégorie avec 2 millions de lecteurs par mois. Je ne sais pas quels étaient les chiffres il y a une vingtaine d’années mais ils devaient forcément être bons vu que J’aime Lire existe depuis plus de 30 ans ! Mes parents nous ayant abonnés très tôt, nous avons à la maison une sacrée collection qui s’étale sur une bonne décennie, au moins. Jusqu’à présent, il a été vendu 47,9 millions d’exemplaires de J’aime lire, soit le poids de 31 baleines bleues (5 940 tonnes) ! Ça en fait des histoires…

Pour ceux qui ne connaissent pas ce fameux petit magazine rouge, voilà quelques explications.

J’aime Lire est édité par le groupe Bayard Presse et existe depuis 1977. Il coûte environ 5€ à l’unité chez le marchand de journaux. Fort de son succès, il a été adapté pour les plus petits (Mes premiers J’aime Lire) mais aussi pour les plus grands (Je bouquine). Chez mes parents, nous avons le fameux J’aime Lire n°1 et ça c’est plutôt classe !

D’ailleurs, la charte graphique a quelque peu évolué mais le format et la couleur sont toujours restés.

Chaque mois, J’aime Lire contient un petit roman d’une quarantaine de pages, accessible aux enfants de primaire, la cible visée étant les 7-10 ans. C’est pas trop dur à lire, ni trop long et il y a quelques illustrations. Parfait pour une bonne approche de la lecture.

Côté écriture, on trouve une multitude d’auteurs. Ce sont eux qui envoient directement leurs “petits” romans à la rédaction de J’aime Lire. Après lecture, lorsqu’un auteur est sélectionné, il y a généralement une phase de réécriture pour s’adapter au format du magazine. L’illustrateur intervient ensuite.

Chaque année, les lecteurs du magazine décernent le “Bonnemine d’or” à leur numéro préféré. Bonnemine ça n’est pas la femme d’Abraracourcix, le chef du village d’Astérix, non, c’est le petit personnage avec une mine de crayon à la place du nez. Bref, il arrive que les romans qui ont bien plu soient publiés au format poche deux  ans après leur sortie. La collection porte le même nom J’aime Lire Bayard Poche. Il arrive même parfois que le ministère de l’Éducation sélectionne certains titres de la collection et les conseille aux enseignants.

Après on trouve toujours quelques pages de jeux qui tournent autour d’un thème différent pour chaque numéro. C’est un peu une sorte de récréation pour le lecteur qui s’amuse tout en réfléchissant. Il y a  également une rubrique avec des dessins et des commentaires de lecteurs. La rédaction reçoit environ 700 lettres par mois.

Pas la peine de repasser derrière moi, j’ai fait les jeux d’une bonne partie de la collection. Heureusement pour mes sœurs, elles étaient parfois plus rapides !

La troisième et dernière partie du J’aime Lire c’est celle qui a encore plus marqué les lecteurs : la BD de Tom-Tom et Nana.

Vous ne les connaissez pas ? Je vous offre un extrait de la toute première planche publiée dans le tout premier numéro de J’aime Lire.

Cette BD, créée à l’origine par Jacqueline Cohen (texte) et Bernadette Després (dessin), met en scène la famille Dubouchon, patrons et propriétaires du restaurant À La Bonne Fourchette. Malheureusement pour  eux, Tom-Tom et Nana, leurs enfants, sont toujours dans leurs pattes à faire les pires bêtises.

32 ans après ils sont toujours là. Depuis, le dessin a évolué avec la présence de Marylise Morel. Le format également, puisqu’aux côtés de Tom-Tom et Nana se trouvent d’autres BDs (Ariol…). Par rapport à la série initiale, maintenant Tom-Tom et Nana comporte  moins de pages.

Ce qu’il faut avouer, et je ne suis pas la seule - la preuve, selon Facebook nous sommes actuellement 24 287 - c’est que parfois je ne lisais QUE Tom-Tom et Nana. En tous cas je commençais TOUJOURS par ça.

Les planches ont été regroupées dans des livres. Vendus à petits prix, le 34ème tome doit sortir ce mois ci !

Nos deux énergumènes ont même sorti leur livre de cuisine intitulé “Le carnet de recettes de Tom-Tom et Nana “.

Et pour les fans, il existe depuis 1997 le dessin animé. Tom-Tom et Nana est diffusé sur la chaîne de télévision Tiji dans un format de cinq minutes.

Je dois avouer que ça n’a pas la saveur de mon enfance. Tom-Tom et Nana ça fonctionnait surtout dans son ensemble, avec le roman et les jeux du J’aime Lire. Dommage.

Qu’importe, il n’est jamais trop tard pour lire J’aime Lire. Je serai bien amenée un jour à les relire avec mes neveux ou mes futurs enfants et j’espère qu’ils aimeront tout autant que moi.

© Bayard Presse, ouessant.blog, occazdelire, pedagene, momes.net, bayardkids

Tags: , , ,

Laisser un commentaire