Sushi

Aaaaaaaah, le sushi ! Quel mets raffiné et fondant, huuuuum.

Je sais, je sais c’est une des grandes modes du moment mais pourquoi cracher sur quelque chose d’aussi bon ?

J’avoue que la première fois que j’ai goûté, je ne faisais pas la fière face à ce bout de poisson cru. Et je n’ai pas adoré tout de suite, le palais ça s’éduque et puis ça dépend surtout du type de poisson et de sa qualité, de la cuisson du riz ou encore de la sauce qui accompagne, salée ou sucrée. Mais une fois que l’on a trouvé la/les bonne(s) combinaison(s), c’est difficile de résister…

Le meilleure poisson à sushi sera toujours le plus gras, donc le plus fondant, mais rassurez-vous, c’est très bon pour la santé puisque riche en Oméga 3 (acide gras insaturé). Conclusion, vous pouvez vous faire exploser le bide ! Enfin, c’est uniquement valable pour les sushis, pas pour les californians makis, la recette occidentale du riz entouré d’une feuille d’algue avec de l’avocat à l’intérieur. Alors ne parlons même pas des yakitori genre cheese maki, ces brochettes de bœuf au fromage.

Le sushi tel qu’on le connaît de nos jours n’existe que depuis quelques siècles. Son inventeur fut mis en prison pour avoir vendu à la criée cette présentation très chère alors que son prix de revient était dérisoire. Contrairement à ce que l’on croit, les japonais ne mangent que rarement des sushis qui coûtent chers, voire très chers par endroit. Le riz est bien sûr l’élément principal de leur alimentation mais il est plutôt servi avec de la viande (type katsudon).

Dans les vrais restaurants japonais, on trouve généralement en vitrine tous les plats représentés en cire, c’est assez rigolo à regarder et surtout ça aide à choisir. Mais depuis quelques années dans les grandes villes on voit fleurir à tous les coins de rue un nouveau restaurant de sushi. Malheureusement, la plupart des cuistots n’ont pas suivis une réelle formation de maître sushi et ne sont pas toujours capables de choisir les bons poissons, de bien les préparer d’où les risques d’infections (parasitose, staphylocoque doré). Les conséquences peuvent parfois être très gênantes, surtout pour les femmes enceintes. L’autre risque ne concerne pas les hommes mais les thons rouges, poissons les plus prisés dans cette cuisine, qui sont pêchés au-delà des quotas autorisés d’où le risque de voir disparaître prématurément cette espèce.

Reste que selon les endroits les prix sont assez élevés, surtout dans les plus petites villes où il n’y a pas de concurrence. Dès que je dois assouvir mes envies de sushi “ au saumon mon préféré “, je fonce chez Sushi Boubou (52 rue de Maubeuge, Paris 9ème) où le poisson est particulièrement fondant et le rapport qualité/prix assez bon - menu complet autour de 15€. Si vous avez d’autres adresses à conseiller, n’hésitez pas à livrer vos bons plans dans les commentaires. Sachez cependant qu’il existe certaines règles à respecter lorsqu’on mange des sushis. Cette vidéo japonaise pleine d’humour va vous l’expliquer.

Si vous n’avez pas de restaurant japonais près de chez vous ou bien que vous voulez tenter de les préparer vous-même, il vous faudra avant toute chose un très très bon couteau. Matériel et ingrédients sont disponibles sur le site Sushi Boutique. Ensuite, pour avoir quelques conseils, allez faire un tour sur le site de Kaiseki et sur celui de L’internaute. Afin de bien visualiser les techniques, je vous invite à regarder la vidéo de Howcast. Une vidéo en français est également disponible mais on est loin de la maîtrise et de la rigueur des maîtres sushis. Chacun ajoutera à sa convenance du gingembre mariné et du wasabi, “la petite moutarde verte qui monte au nez”. Ce qu’on ignore c’est que le wasabi coûte très cher. La plupart des restaurants français servent en réalité un mélange de raifort et de poudre de moutarde auquel est ajouté un colorant alimentaire vert.

Pour ceux qui aiment l’originalité et qui n’ont pas de problèmes de pudeur, vous pouvez, à la manière de Samantha dans Sex and the City, choisir de servir les sushis directement sur votre corps. Veillez cependant à ce que les invités n’arrivent pas en retard, le poisson risquant de “cuire” au contact de votre peau, ce serait dommage d’être tout poisseux pour rien ! Petite astuce comme sur l’image ci-dessous, ajoutez une feuille de bananier entre votre peau et les sushis.

Pour les plus joueurs voilà deux concours:

- Le premier, « Découverte du Sushi », est un championnat d’Europe qui s’adresse aux étudiants d’école hôtelière non japonais. Il s’agit de réaliser, en un temps record, un maximum de sushis !

- Le second concours s’adresse aux gros mangeurs qui devront manger un maximum de makis en un minimum de temps. Petit extrait en images de cette compétition.

- En bonus, je vous propose un petit concours, pas besoin de poisson pour celui-ci. Seriez-vous capable de refaire ce faux sushi Windows ?

Je vous propose maintenant une petite sélection d’objets liés aux sushis.

Occupons-nous tout d’abord de l’univers musical : Camembert & Sushi vous offre une sélection de titres sans rapport aucun avec le poisson mais qu’importe, la pochette du CD est rigolote. C’est la même chose avec Stéréo Sushi qui fait davantage penser aux compilations d’ambiances de certains restaurants. Pour finir on fait un virage à 180° avec Sexy Sushi et son univers assez particulier.

Vous pourrez aussi lire à vos enfants la petite histoire du chat nommé Sushi - oui je sais, drôle de nom pour un chat. Pour les grands enfants cette fois, vous pouvez regarder le reportage consacré au travail d’animation d’un jeune couple qui mêle sushi et ninja ! Et pour tous ceux qui aiment rigoler, regardez Sushi TV, diffusé en France sur W9, qui vous propose des émissions japonaises débiles type records en tous genres.

Ma préférence revient quand même aux véritables objets dérivés.

- Les peluches sushichat, disponibles sur le site de Spiral & Circle.

- Les coussins sushis pour décorer et non pas dévorer votre canapé ! Deux styles proposés, l’un des thinkgeek et l’autre chez shanalogic.

- J’aime beaucoup la construction de l’assortiment de sushis en légo.

- Mais j’adore encore plus l’accessoire INDISPENSABLE de tout geek fan de sushi, la clé usb sushi ! En plus vous pouvez choisir votre sushi préféré, y a pas de jaloux. Aucun risque que vos sushis perdent de leur fraîcheur, toutes vos données seront stockées. Pour cela, rendez-vous sur le site de E-DKADO ou sur celui de Japonmania.

Information de dernière minute, je suis au regret de plomber l’ambiance de ce message et de vous annoncer le décès de Némo, le célèbre poisson clown. Adieu l’artiste…

© Wikipédia, artemisia, strob, thatbadboy, The New York Times, le journal du geek, FGL Productions, spiralandcircle, epromos

Tags: , , , , , , ,

Un commentaire pour “Sushi”

  1. » Archive du blog » Soirée Sushi à la Maison dit :

    [...] fait maintenant quelques années que des restaurants de sushis ouvrent à tous les coins de rue. La mode est tellement importante que le thon rouge n’a [...]

Laisser un commentaire